Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Nicolas Ellis, Révélation Radio-Canada en musique classique 2018-2019

Grande première dans l’histoire du programme Révélation Radio-Canada : un chef d’orchestre est nommé dans la catégorie musique classique! Nicolas Ellis a l’étoffe d’un grand maestro, et il se voit déjà diriger des orchestres ailleurs dans monde, comme l’un de ses mentors, Yannick Nézet-Séguin.

Tchaïkovski : Sérénade, opus 48 - Finale Piotr Ilyich


À 26 ans, Nicolas est le directeur artistique et fondateur de l’Orchestre symphonique de l’Agora, d’ailleurs doté d’un important mandat artistique et social, et il vient tout juste d'être nommé collaborateur artistique de Yannick Nézet-Séguin à l'Orchestre métropolitain, pour une durée de deux ans. Il a déjà eu la chance de travailler auprès de chefs tels que Robert SpanoLeonard Slatkin, Hugh WolffJohannes Debus et Gianluigi Gelmetti, et il a participé à une classe de maître avec le chef Louis Langrée et la Camerata Salzburg. 

La musique est entrée très tôt dans sa vie. Ceci expliquant cela, ses parents sont tous deux musiciens classiques évoluant au sein du Quatuor Saguenay (le violoncelliste américain David Ellis et la violoniste montréalaise Nathalie Camus). Nicolas a donc appris le piano à 7 ans, puis s’en est suivi des études en musique, jusqu’à la maîtrise en direction d’orchestre à McGill sous la direction d’Alexis Hauser. En 2015, il a remporté le prix Heinz Unger du Conseil des Arts de l’Ontario, qui vise à reconnaître le talent d’un chef d’orchestre canadien en début de carrière. Il a également reçu la prestigieuse bourse de carrière Fernand-Lindsay 2017.

Voilà pour le résumé biographique. Faites plus ample connaissance avec la Révélation Radio-Canada en musique classique 2018-2019 en consultant le questionnaire ci-dessous.

La question « Céline Dion » : À quel moment as-tu su que la musique « était ton destin »? 
Comme j’ai grandi dans une famille de musiciens, la musique a toujours fait partie de mon quotidien. J'ai toujours su qu'elle était mon destin.

Parle-nous de ta ville ou de ton village d'origine. Est-ce un lieu qui a influencé d’une quelconque manière ton parcours musical? 
Je suis originaire de Chicoutimi. J'ai étudié le piano au Conservatoire de musique de Saguenay jusqu'à l'âge de 18 ans avec Monique Robitaille et Jacinthe Couture. C'est avant tout là-bas que je me suis formé et que j'ai grandi comme musicien, et comme personne.

Quel est l’endroit sur Terre (ou ailleurs) où tu rêves de diriger un concert? 
Musikverein de Vienne, pour l'histoire des compositeurs et des musiciens qui y ont joué depuis le 19e siècle.

Quelle œuvre frise selon toi la perfection? 
Les noces de Figaro, de Mozart.

Projet fou : tu as carte blanche pour créer le spectacle de tes rêves, mais tu dois recruter une tête d’affiche. Qui choisis-tu et pourquoi? 
Marie-Nicole Lemieux. C'est la musicienne la plus sincère que j'ai eu le plaisir de voir et d'entendre sur scène.

Admettons qu’on te donne une carte chouchou te permettant de débarquer dans l’émission de Radio-Canada de ton choix (radio ou télé), à n’importe quel moment. Où vas-tu? 
À Tout le monde en parle.

Si tu n’avais pas été musicien, qu’aurais-tu fait? 
Mon rêve d'enfance était de devenir joueur de soccer professionnel.

À part la musique, qu’est-ce qui occupe ta vie? 
Le soccer, le vélo, la bonne bouffe et la famille.

Qu’est-ce que les gens ne savent pas encore de toi et que tu es prêt à dévoiler ici? 
J'ai participé à des camps d'échecs quand j'étais jeune... geek de même!

Publications récentes