Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

La chaîne musicale de Fanny Bloom : écoutez sa série radio

Après Michel Rivard, Yann Perreau, BEYRIES, Elisapie, Pierre Lapointe, Bruno Pelletier et Diane Tell, c’est maintenant au tour de Fanny Bloom de participer à La chaîne musicale jusqu’au 26 avril 2020.


Émission du 26 avril 2020

La chaîne musicale de Fanny Bloom, épisode 4
La chaîne musicale de Fanny Bloom, épisode 4

Émission du 26 avril 2020

Audio

En plongeant tête première dans l’aventure de La chaîne musicale, Fanny Bloom a non seulement eu la piqûre de la radio, mais elle a également constaté que seulement quatre émissions, c’est trop court! Cette dernière émission de sa série, notre animatrice entend en savourer chaque instant, en abordant les bienfaits de la musique pour méditer et en nous racontant sa semaine de résidence en écriture avec nul autre que Gilles Vigneault, entre autres primeurs, surprises et nouveautés.


Émission du 19 avril 2020

La chaîne musicale de Fanny Bloom, épisode 3
La chaîne musicale de Fanny Bloom, épisode 3

Émission du 19 avril 2020

Audio

Une semaine de plus confinés, une semaine de plus vers la liberté! C’est sous cette devise que Fanny Bloom nous propose un programme pour sortir de la banalité des jours qui se suivent et se ressemblent. Au menu : on se rend dans les coulisses du spectacle La renarde, sur Pauline Julien, on passe aussi une soirée bizarre dans la chambre d’hôtel de Gene Simmons du groupe Kiss, et Fanny nous parle de Pomme, une de ses artistes préférées.


Émission du 12 avril 2020

La chaîne musicale de Fanny Bloom, épisode 2
La chaîne musicale de Fanny Bloom, épisode 2

Émission du 12 avril 2020

Audio

En ce jour de Pâques, Fanny Bloom nous ouvre les portes de son île des plaisirs pour sa deuxième émission en confinement. En attendant le retour des journées chaudes et d’une certaine normalité, l’animatrice s’intéresse au symbole du mois d’avril et nous fait goûter ces chansons qui annoncent, comme le fait Jacques Michel, qu’un nouveau jour va se lever...



Émission du 5 avril 2020

La chaîne musicale de Fanny Bloom, épisode 1
La chaîne musicale de Fanny Bloom, épisode 1

Émission du 5 avril 2020

Audio

C’est la tant attendue première émission de La chaîne musicale pour Fanny Bloom. Ce n’est certainement pas dans le contexte étrange que nous connaissons actuellement qu’elle s’attendait à prendre la barre de cette émission. Notre nouvelle animatrice tentera néanmoins de créer une chaleureuse bulle musicale hors du temps, de nous faire entendre ses morceaux préférés et de découvrir avec nous de nouvelles chansons.


Jusqu'au 26 avril 2020, Fanny Bloom anime La chaîne musicale sur ICI Musique.

Née à Montréal et ayant grandi en Montérégie, Fanny Bloom se met très jeune à pianoter. Rapidement, une passion fougueuse naît : celle d’une musique toute en délicatesse.

Une dizaine d’années d’études classiques plus tard, voilà qu’elle croise la route deThomas Hébert et Julien Harbec (Valaire) : La patère rose voit le jour. Grand gagnant des Francouvertes en 2008, le groupe signe avec Grosse Boîte au Québec, puis Naïve en France, avant de se voir attribuer les premières parties de Mika en Europe.

Le temps passe et la douce combattante au cœur fragile décide de faire cavalière seule. C’est animée du désir de faire les choses à sa manière qu’elle lance Apprentie guerrière en 2012 et se voit récompensée du Félix de l’album alternatif de l’année.

Conçus aux côtés d’Étienne Dupuis-Cloutier à peine deux ans plus tard, les morceaux nostalgiques d’amour immense de Pan, son deuxième album, la mène à une nomination dans la catégorie de l’auteur ou compositeur de l’année à l’ADISQ en 2015, alors que ses pièces Piscine et Évidemment (remix par Claude Bégin) connaissent un vif succès radiophonique.

En 2015, on lui propose de composer la trame sonore de la pièce Constellations (présentée au théâtre La Licorne), dont elle extrait un microalbum de quatre titres.

L’année suivante, n’ayant pas peur de la mélancolie comme de l’exaltation, la musicienne indocile pond un album homonyme de réinterprétations au piano, qu’elle promène en tournée accompagnée uniquement de son piano illuminé, dans une mise en scène de Jean-Simon Traversy.

Celle qui nomme avec les souvenirs hantant la mémoire et les beaux désirs irrépressibles renoue avec ses comparses des premières heures pour concocter Liqueur, un opus de printemps précoce : candide, coloré et rafraîchissant. Habité de légèreté et de sentiments heureux, l’effervescent album s’est construit dans la plus grande spontanéité avec TŌKI (Thomas Hébert et Julien Harbec) et nous parle d’amour, de bonheur et de « suavitude ».

Toujours, Fanny Bloom nous donne une musique bien ancrée dans l’air du temps, en sachant tout autant délier les hanches qu’étreindre le cœur.