Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Entrevue opéra : De Tatyana à Flordiligi, les voix séduisantes de Nicole Car

Par
Sylvia L'Écuyer

Depuis ses débuts en Donna Anna (Don Giovanni) dans son Australie natale, la soprano Nicole Car a conquis plusieurs grands rôles Mozartiens : la comtesse Almaviva (Les Noces de Figaro) à Dallas pour ses débuts américains, Donna Elvira (Don Giovanni) à Paris tout récemment, mais c’est en Fiordiligi (Cosi fan tutte) au Metropolitan Opera qu’elle a obtenu les plus grands éloges. En triomphant dans ce rôle qui présente des exigences vocales redoutables, surtout dans la mise en scène particulièrement ébouriffante de Phelim McDermot, elle a vraiment conquis le public et les critiques les plus sévères.

Le public montréalais, lui, a été conquis l’automne dernier d’abord pour son interprétation de Tatyana face à l’Eugene Onegin de son conjoint Etienne Dupuis. Mais depuis le concert de Noël de l’Orchestre Symphonique de Montréal, quand elle a plongé dans le répertoire de La Bolduc, nous l’avons tout simplement adoptée.

Quand je l’ai rencontré le lendemain de la représentation Newyorkaise de Cosi, je lui ai avoué que lorsqu’on me demandait si elle était Canadienne, je répondais « oui » sans avoir l’impression de dire un mensonge…

Je vous invite à faire plus ample connaissance avec cette grande et sympathique artiste.

Un entretien avec la soprano Nicole Car
Un entretien avec la soprano Nicole Car

qui chante le rôle de Fiordiligi dans l'opéra Cosi Fan tutte

Audio

Vous pouvez consulter tous nos billets sur la page de Sylvia L'Écuyer