Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

La chaîne musicale de Diane Tell : écoutez sa série radio

Après Michel Rivard, Yann Perreau, BEYRIES, Elisapie, Pierre Lapointe et Bruno Pelletier, c’est maintenant au tour de Diane Tell de participer à La chaîne musicale jusqu’au 29 mars 2020.

Émission du 29 mars 2020

La chaîne musicale de Diane Tell, épisode 4
La chaîne musicale de Diane Tell, épisode 4

Émission du 29 mars 2020

Audio

Pour sa dernière émission de La chaîne musicale, Diane Tell nous invite dans sa famille paternelle à Sainte-Anne-de-la-Pocatière, chez les Fortin. On croise aussi avec elle les chemins de Fabrice Luchini, de Claude Fournier, de Mouffe, de François Dompierre, de Jérôme Savary, de Marilyn Monroe, de Michel Berger, de Luc Plamondon et de James Dean.


Émission du 22 mars 2020

La chaîne musicale de Diane Tell, épisode 3
La chaîne musicale de Diane Tell, épisode 3

Émission du 22 mars 2020

Audio

En ces temps incertains, faites confiance à Diane Tell pour vous proposer un programme musical à toute épreuve. Cette semaine, elle plonge au cœur d’un sujet qu’elle connaît bien : notre animatrice porte un regard sur les métiers liés à la musique, et dresse pour nous un parcours musical enlevant, anti-déprime.


Émission du 15 mars 2020

La chaîne musicale de Diane Tell, épisode 2
La chaîne musicale de Diane Tell, épisode 2

Émission du 15 mars 2020

Audio

Diane Tell prend les commandes de cette deuxième émission de La chaîne musicale, prête pour un vol de deux heures. Embarquez avec elle vers de belles découvertes musicales, et surtout, pour entendre d’étonnantes anecdotes de sa vie, racontées en mots et avec une sélection musicale révélatrice.


Émission du 8 mars 2020

La chaîne musicale de Diane Tell, épisode 1
La chaîne musicale de Diane Tell, épisode 1

Émission du 8 mars 2020

Audio

« Bonjour, ici Diane Sophie Marie Thérèse Fortin Pelletier, bienvenue à La chaîne musicale! » Pour tout le mois de mars, c’est Diane Tell qui assure avec intelligence et humour l’animation de votre émission préférée. Si la célèbre autrice-compositrice-interprète devait se décrire en une phrase, ce serait : « J’ai les yeux verts, mesure 5 pieds, aime la neige, la montagne et la mer, préfère l’art à la mode, la solitude à la popularité, l’architecture à la propriété et le désir au bonheur. » C’est pour elle la meilleure manière de se présenter dans cette émission diffusée le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, qu’on soulignera entre autres en évoquant la vie de Clara Zetkin, celle qui est à l’origine de l’idée d’une telle journée internationale.


Née à Québec, Diane Tell est entrée au Conservatoire de musique de Val-d’Or à l’âge de 6 ans et a écrit ses premières chansons à l’âge de 12 ans.

Elle est l’une des auteures-compositrices-interprètes pionnières du Québec et elle a remporté 6 Félix avant d’avoir 25 ans : découverte de l’année, artiste de l’année, album de l’année, chanson de l’année et auteure-compositrice de l’année, à deux reprises. Plusieurs de ses chansons ont été sacrées Classiques de la SOCAN et la chanson Si j’étais un homme a été intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens en 2017.

Son album Chimères a remporté un prix MIDEM, tandis que Faire à nouveau connaissance a remporté un prix aux Victoires de la musique. En 1990, elle a été choisie pour jouer le rôle principal de la comédie musicale La légende de Jimmy. Elle a ensuite enchaîné avec une autre comédie musicale, Marilyn Montreuil, présentée au Théâtre National du Chaillot, à Paris. Non seulement y tenait-elle le rôle principal, mais elle avait également composé toute la musique du spectacle.

Artiste indépendante, elle détient les droits de tout son catalogue, gère sa propre maison d’édition, en plus de produire et de financer tous ses albums. Sur son blogue Diane Cause Musique, elle s’adresse aux artistes en émergence en leur expliquant les rouages de l’industrie de la musique.