Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Notes de voyage : Naples, un secret bien gardé

Par
Stéphan Bureau

Nous partons à la découverte d’une ville italienne fabuleuse qui est souvent contournée par les touristes qui préfèrent passer du temps sur la côte amalfitaine. Cap vers Naples, qui se développe depuis plus de 2000 ans au pied du redoutable volcan Vésuve.

Écoutez Notes de voyage sur Naples
Écoutez Notes de voyage sur Naples

Diffusion : 19 janvier 2020

Audio


On descend souvent du train à la station Garibaldi pour immédiatement fuir la ville et s’attaquer à la belle baie de Naples. Ignorer Naples me paraît être une erreur pour ceux qui voudraient peut-être découvrir une autre Italie. La mauvaise réputation de la ville est pour beaucoup liée à sa grande pauvreté et à la redoutable mafia qui règne sur la ville, la Camorra. Pourtant, je dois dire que mon expérience de Naples n’a jamais été anxiogène.

Si vous avez l’oreille un tant soit peu attentive, la première chose que vous allez entendre est cette langue unique et assez distincte de l’italien moderne, le napolitain, qui est traversée par l’ancien latin et qui fait aussi entendre des mots qui ont des accents résolument espagnols.

Pour connaître le titre d'une œuvre entendue à l'émission, consultez la page Musiques diffusées du site d’ICI Musique.

Six millions de locuteurs parlent cette langue qui refuse de se ranger dans la catégorie des dialectes.

Frôlant le million d’habitants, Naples est une grande ville, mais elle ne donne jamais le vertige.

Naples

Comment s’y déplacer

Les bouchons de circulation quasi permanents rendent le bus assez peu efficace.

Il y a un petit réseau de métro qui fonctionne bien et que je recommande sans hésitation pour parcourir les plus grandes distances.

Le réseau de transport en commun compte aussi quelques funiculaires que j’adore emprunter pour monter au sommet de la ville, particulièrement dans le quartier du Vomero, la colline bon chic, bon genre de la ville.

Le musée d’archéologie

Le Musée national d’archéologie de Naples devrait figurer sur la liste des choses à voir avant de mourir, quelle que soit votre sensibilité aux beautés de l’Antiquité romaine.

L’essentiel de ce qui est exposé dans le vaste Palazzo Degli Studi a été retiré des sites d’Herculanum et de Pompéi. Les éléments de la nature, mais surtout les contrebandiers, ont fait que ces trésors ont vite été mis à l’abri. Le musée de Naples est donc un complément essentiel aux visites des sites archéologiques.

Une mosaïque classique de Pompéi que l'on retrouve au musée d’archéologie de Naples

La mosaïque d’Alexandre – qui représente Alexandre le Grand à la bataille d’Issos – est un des joyaux de la collection. La fresque trouvée dans ce qu’on appelle la maison du Faune, à Pompéi, est composée de 2 à 4 millions de petites pièces.

Lors de votre visite au musée, il ne faut surtout pas passer à côté des pièces du cabinet secret, espace protégé jusqu’au début des années 70 et qui abritait les œuvres plus érotiques et audacieuses du musée.

L'une des oeuvres érotiques du cabinet secret du musée d'archéologie de Naples

La vie du peintre italien de la Renaissance Michelangelo Merisi, dit le Caravage, est intimement liée à celle de Naples. Ses mœurs, dissolues, et une accusation de meurtre le forcent à fuir Rome pour trouver refuge auprès de la famille Colonna.

Les Sept Œuvres de miséricorde, l’un des sommets de son œuvre, est le premier tableau qu’il a peint à son arrivée à Naples. Le retable (partie en arrière de l’autel) de l’église du Pio Monte della Misericordia, où l’on retrouve la gigantesque toile, est une station essentielle de tout itinéraire napolitain.

Deux autres tableaux du Caravage à voir à Naples

– Le martyre de Saint-Ursule, au Palazzo Zevallos Stigliano, le dernier tableau peint par le Caravage avant qu’il ne meure dans des circonstances étranges.
– La flagellation du Christ, que vous trouverez au magnifique Musée Capodimonte, est le plus troublant des tableaux peints par le Caravage à la fin de sa vie.


Le Musée Capodimonte

Bien installé au sommet d’une colline qui domine toute la baie de Naples, le musée Capodimonte est un ancien palais occupé par les Bourbon qui contient une vaste collection d’œuvres, surtout italiennes, qui vont du 13e au 20e siècle. La collection Farnèse est la colonne vertébrale du musée.

Je suis particulièrement friand des quelques tableaux de la grande peintre baroque, Artemisia Gentileschi, que vous trouverez dans la salle 87 du deuxième étage.

Le Musée Capodimonte

Parlons pizza

L’art du pizzaiolo napolitain est très officiellement inscrit au patrimoine immatériel de l’humanité, un savoir-faire qui s’est inventé dans les quartiers populaires et sur les docks pour nourrir à bon prix les débardeurs.

La pizza, pour être napolitaine, répond à un rigoureux cahier des charges; elle doit être circulaire, ne pas mesurer plus de 35 cm de diamètre, ne pas contenir de viandes hachées et être cuite rapidement dans un four chauffé à 400°F.

Les authentiques pizzerias ont toutes un petit autocollant dans leurs portes qui assurent de la bonne pratique du pizzaiolo.

La célèbre pizza de Naples

Où manger une bonne pizza

– Je suggère fortement un petit saut chez Lombardi 1892, qui est à cinq minutes du Musée national d’archéologie, sur Via Foria. Pizza délicieuse et à bon prix.

Le Palazzo Petrucci, sur la très belle place San Domenico Maggiore, est aussi un endroit où l’on mange bien. En soirée particulièrement, il faut s’asseoir à une des tables installées sur la plaza.


L’influence de Naples en musique

Les conservatoires de Naples et le prestigieux opéra du Teatro San Carlo ont longtemps agi comme de puissants aimants pour les musiciens d’Europe.

Mozart y a séjourné quelques semaines en 1869, les soirées du jeune prodige étant clairement consacrées à l’opéra. Cette influence napolitaine est plus tard venue teinter la composition de Così fan tutte ou encore des Noces de Figaro.
Le bel édifice de l’opéra jadis fréquenté par le jeune Amadeus, le légendaire Teatro San Carlo, se trouve dans le centre historique de la ville, à deux pas de la vaste Piazza del Plebiscito, où se produisent en plein air les grandes vedettes de la pop.

Le théâtre de San Carlo

Le café Gambrinus, installé depuis 1860 sur la Piazza del Plebiscito, est le complément parfait à votre visite du théâtre San Carlo.

Pour finir la journée en beauté

Il est recommandé d’aller essayer un des nombreux petits restaurants qui se trouvent du côté du petit port de pêche, dans le chic quartier Mergellina. Le midi ou le soir, sur les terrasses, on sert de beaux poissons qui ont été fraîchement pêchés.

Les grands palaces de la ville se dressent encore, orgueilleux avec leurs belles façades pastel, le long de l’avenue qui longe la côte. À la tombée du jour, c’est aussi l’endroit parfait pour l’apéro.

Notes de voyage, dimanche 10 h sur les ondes d'ICI Musique