Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Notes de voyage : Memphis, au cœur du rock et de l’histoire

Par
Stéphan Bureau

Nous mettons les voiles cette semaine vers un État américain qui a longtemps été considéré comme la porte de l’Ouest par ceux qui rêvaient de repousser les frontières du jeune pays. C’est un départ pour le Tennessee, plus précisément sur les berges du majestueux fleuve Mississippi, dans une ville qui émerge très lentement d’une période de coma, Memphis.

Écoutez Notes de voyage sur Memphis
Écoutez Notes de voyage sur Memphis

Diffusion : 27 octobre 2019

Audio

Pour connaître le titre d'une œuvre entendue à l'émission, consultez la page Musiques diffusées du site d’ICI Musique.

Une renaissance miraculeuse

Depuis la grève violente des éboueurs et l’assassinat de Martin Luther King venu y soutenir les grévistes, en majorité des Noirs, en 1968, Memphis s’est vidée de l’intérieur. Les commerces, théâtres et restaurants, dopés par le blues et toute l’effervescence musicale qui anime la ville après la guerre, ont fermé un à un à la fin des années 60.

Dans les années 80, le centre de Memphis avait des allures de ville fantôme. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Je ne sais pas si l’on peut parler de renaissance miraculeuse, mais il s’y passe quelque chose d’assez touchant.

Graceland

Même aux plus sombres moments de son histoire récente, Memphis a quand même été une destination, voire une forme de pèlerinage pour les amateurs d’Elvis Presley qui n’ont jamais arrêté de se présenter aux portes de Graceland.

La porte d'entrée de Graceland à Memphis.

Une manne qui engendrerait des retombées de plus 150 millions par année pour Memphis. Quatre mille personnes par jour font la queue pour visiter la maison du King. La maison a conservé parfaitement l’esprit de son époque.

Quelques conseils pratiques pour votre visite de Graceland :

  • Évitez autant que possible Graceland pendant l’été. La densité de la foule va avoir une influence directe sur votre plaisir lors de la visite.
  • Je déconseille de loger au Heart Break Hotel, juste en face, ou ailleurs dans le quartier, qui est franchement moche. Il vaut mieux s’installer en ville. Graceland est à une vingtaine de minutes du centre de Memphis.
  • Je pense que, tant qu’à être là, il faut acheter le billet qui permet de visiter la maison et de voir les archives, mais qui donne aussi accès à la collection de voitures du King et à ses deux avions.
  • Prévoir trois heures pour faire confortablement le tour des expositions.

Sun Studio

Sun Studio est l’autre lieu incontournable de l’histoire de la musique qu’il ne faut pas louper à Memphis. Le légendaire studio où Elvis a enregistré la première fois est aussi le baptistère de plusieurs autres grandes légendes de ce qui allait devenir le rock and roll. Le studio est davantage aujourd’hui un monument touristique fréquenté par des boomers nostalgiques, mais j’ai franchement aimé la courte visite d’une trentaine de minutes.

L’histoire de Sam Phillips, le créateur studio, est particulièrement intéressante. Il est bon de savoir qu’il y a une navette qui relie Graceland à Sun Studio.

Le studio Sun à Memphis

Où loger à Memphis

  • J’ai adoré le Hu, sur Madison, à deux pas des berges du Mississippi. Les chambres sont spacieuses, confortables, les prix sont raisonnables.
  • Le Napoléon, à quelques coins de rue, est très bien aussi.

La légendaire Beale Street

Beale Street est, depuis le tournant du 19e siècle, le siège du mal et de la débauche, la rue des tripots, des bordels, mais aussi de la musique. BB King est sans nul doute le géant dans ce paysage. Son bar est impossible à louper quand on arrive dans la rue.

Beale Street n’est cependant plus l’ombre d’elle-même et fait un peu figure de cliché. Je ne dis pas de l’éviter, mais il ne faut pas trop idéaliser ce qui vous y attend.

La rue Beale à Memphis

Où manger

  • Je vous propose d’aller manger un filet de « catfish » au Blue City Cafe, dans Bale Street. Simple, bon et dans un décor qui n’a pas dû changer depuis 60 ans.
  • Juste en face, au-dessus du bar resto de BB King, Itta Bena est une adresse discrète qui ne s’affiche nulle part. Allez-y pour le voyage dans le temps et le menu très old school!
  • Pour le dîner, je vous conjure d’aller essayer le chou-fleur à la général Tao au South of Beale, sur South Main Street.
  • Pour le souper, avant ou après un spectacle au Orpheum, réservez chez Catherine and Mary. La cuisine, d’inspiration toscane, est parfaitement réussie. Les propriétaires sont aussi à l’origine du Gray Canary où j’ai mangé un de mes meilleurs repas de l’année.
Le Blues City Cafe à Memphis

Le Orpheum Theater

Le grand temple de la musique locale se trouve à 100 mètres de Beale Street. Le Orpheum Theater, une des grandes cathédrales de la musique du sud des États-Unis, est un symbole important pour Memphis.

La réfection de cette salle de spectacle, menacée par la destruction à la fin des années 70, est le premier acte du mouvement qui mène à la renaissance du centre de la ville.

À la sortie du musée Orpheum, la chouette et très vivante South Main Street est la manifestation la plus palpable du changement rapide et pour le mieux de Memphis.

Stock and Belle, où l’on retrouve vêtements, bijoux et objets déco, en est un bon exemple. Les baristas du Lowfi Coffee, à l’entrée, font le meilleur espresso en ville.

Le Orpheum Theater de Memphis

Le National Civil Rights Museum

On ne peut pas visiter Memphis sans s’intéresser un peu à son histoire mouvementée.

Le très beau musée de libertés civiles a été construit sur le site de l’attentat de Martin Luther King. La qualité de la mise en scène des expositions est soutenue pendant toute la visite et rend très palpable cette face sombre de l’histoire. C’est, à mon avis, l’incontournable d’un voyage à Memphis.

Musée national des Droits civiques

La ville du barbecue

Peut-on venir à Memphis sans faire une dégustation de barbecue? Oui, certainement si vous êtes végétarien. Pour les autres, amateurs de côtes levées particulièrement, l’offre est abondante. Voici quelques adresses :

Le restaurant Bar-B-Q Shop à Memphis

Vous aimerez également:

Audio : Elvis après la messe, par Claude Saucier

Les 5 clips d’Elvis les plus populaires sur You Tube

Sam Philipps : l’homme derrière l’invention du rock n roll

Bali, l'Australie le Japon... Pour trouver toutes les destinations des Notes de voyage, consultez la page de l'émission.

Blues

Le blues, c'est une épaule qui nous comprend, nous soutient et nous console quand l'univers semble s'être donné le mot pour nous maltraiter. Le blues, c'est le refuge absolu, mais aussi une sacrée bonne musique, à l'origine de tellement d'autres comme le rock, le soul et le RnB. Le blues, c'est la mélancolie suprême et le bonheur total.

B.B. King, Albert King, Freddie King, Eric Clapton, Stevie Ray Vaughan, Sonny Boy Williamson, Bukka White, Luther Allison, T-Bone Walker, Lightnin' Hopkins, Eric Bibb, Taj Mahal, Lucky Peterson, Johnny Winter, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.