Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

ADISQ 2019 : les rappeurs à l’honneur à Rapophonie

Par
Ariane Cipriani

Cette semaine,  Myriam Fehmiu revient sur l’année qui s’est écoulée du côté des quatre chanceux nommés dans la catégorie de l'album rap de l'année : Alaclair Ensemble, Koriass, Loud, Fouki et Souldia.

Que de chemin parcouru pour le hip-hop québécois! Rarement les artistes du genre auront récolté autant de nominations, toutes catégories confondues. Dans son segment dédié au rap québécois, l'animatrice célèbre la musique des rappeurs en nomination dans la catégorie de l’album rap de l’année.

Alaclair Ensemble : Le sens des paroles

En septembre 2018, le joyeux collectif était déjà de retour avec Le sens des paroles après l’immense succès critique et public des Frères cueilleurs, qui lui a valu trois prix Félix (dont un qu’il a vendu au profit de la Fondation Gilles Kègle). Si les paroles ne sont pas toujours claires à la première écoute (ni à la troisième…), elles valent tout de même qu’on s’y attarde avec considération et ouverture d’esprit.

Avec son langage bas-canadien, ses références et surtout son humour, le collectif partira-t-il à nouveau avec un Félix? Ce ne serait pas surprenant, étant donné la qualité de sa production, qui lui vaut au total six nominations. Ceci ouvre peut-être la porte à une suite de la chanson FLX (Y vont penser qu'on a gagné un FLX/ Les ti-culs dans mon quartier/ Savent même pas c'est qui FLX) et une meilleure connaissance de Félix?

Koriass : La nuit des longs couteaux

Si Koriass s’autorise à emprunter le titre de son disque à un événement politique grave, ses chansons portent plutôt sur ses problèmes personnels, après une passe difficile.

Album de confession et de rédemption? Le moins qu’on puisse dire, c’est que Koriass ose des propos très directs, avec de nombreuses allitérations, sur des rythmes pesants. Il puise à même sa vie familiale, amoureuse et professionnelle, qui se juxtapose au rappeur frondeur et à ses clichés d’usage. Le résultat est là : Koriass se retrouve en haut de la liste avec sept nominations.

Loud : Tout ça pour ça

Surfant sur l’immense succès de Toutes les femmes savent danser, extrait de son premier disque, Une année record, Loud faisait paraître en mai dernier Tout ça pour ça. Ce deuxième album, sur lequel il assume totalement son attrait pour la pop, n’a qu’élargi son public, jusqu’à remplir à deux reprises le Centre Bell, une première pour un rappeur québécois.

Les indispensables (et très sollicités) Ruffsound et Ajust se sont chargés à nouveau de la réalisation, et l’album a aussi fait parler de lui grâce à Sometimes, All The Time, chanson écrite et interprétée avec Charlotte Cardin.

Côté texte, le rappeur d’Ahuntsic ne se prive pas et assume sa réussite toute fraîche et son talent, et parle de la vie de tournée, de la difficulté de durer. Il fait aussi un certain bilan des dernières années, en utilisant encore brillamment les oppositions et les antonymes dans son écriture.

FouKi : Zayzay

Même s’il fait un doigt d’honneur à l’ADISQ dans la chanson Wono, Fouki récolte encore une nomination cette année. Rappelons qu’il faut s’inscrire pour espérer obtenir une nomination.

Fouki concocte du hip-hop joyeux, nonchalant et plaisantin, sans éviter une certaine introspection. Pendant trois ans, il a maintenu la cadence d’un album par année, accompagné de son fidèle concepteur rythmique QuietMike. Sur le dernier en date, un album touffu de 18 chansons paru sous l’étiquette 7e Ciel, le rappeur du « Plateau Hess » se frotte au boombap et au reggae. Obia le chef, Eman, Koriass et KNLO comptent au nombre des collaborateurs.

L’album parle de spaghetti et de pain à l’ail, de Montréal et de difficultés scolaires. Et « zayzay », ça veut simplement dire être relax. Êtes-vous zay?

Souldia - Survivant

Si son nom ne vous est pas familier, malgré ses neuf albums et des spectacles partout au Québec, c’est que Souldia, chapeauté par l’étiquette Explicit, fait du vrai rap de rue. Il parle de ce qu’il connaît, de violence et de crime. Il dénonce les inégalités économiques et le système qui les maintient en place.

Souldia a connu la rue, les centres jeunesse et le crime. Heureusement, il a trouvé un équilibre, notamment grâce à la musique. L’artiste densément tatoué chante des textes provocants. En fait, Survivant est un album bilan qui retrace une vie turbulente, avec ses conditions adverses et son lot de deuils. Le rappeur de Limoilou emprunte aux rythmes du dancehall et dédie aussi une chanson à son ami Infrak, mort en 2017.

Le crâne rasé et le corps tatoué densément, Souldia porte son dur parcours comme un manteau. Il représente tout de même un espoir. Même si la vie commence avec de mauvaises cartes, des réussites peuvent advenir, comme cette première nomination à l’ADISQ. Lui et plusieurs autres rappeurs en avaient parlé avec le journaliste Olivier Arbour-Masse dans le documentaire Street rap : le son de la rue.

La webradio ADISQ 2019, composée des chansons des artistes en nomination

ADISQ 2019

À l'occasion du Gala de l'ADISQ, nous vous offrons, comme à chaque année, une webradio qui met en lumière le travail des artistes en nomination aux deux galas. Loud, Marie Davidson, Hubert Lenoir, Éric Lapointe, Alexandra Stréliski, Ariane Moffatt, Les Louanges, Robert Charlebois, Florent Vollant, Ginette Reno, Safia Nolin, FouKi, Matiu, Michel Rivard, Ingrid St-Pierre, Richard Séguin, Bleu Jeans Bleu, etc...

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.

Rapophonie, animé par Myriam Fehmiu, le vendredi de 22 h à 23 h
Le rendez-vous radio du hip-hop francophone d'ici et d'ailleurs. Avec la collaboration de nos collègues de Radio France (Mouv), de la Radio Télévision Suisse (Couleur 3) et de la Radio-télévision belge de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Tarmac), nous vous proposons chaque semaine un mix 100 % francophone.

Pour profiter au maximum de cette grande fête de la musique, soyez au rendez-vous :

Le Premier Gala, animé par Pierre Lapointe, sera diffusé le 23 octobre, à 20 h, sur les ondes de Télé-Québec.

Le Gala de l’ADISQ, animé pour une 14e année de suite par Louis-José Houde, sera diffusé le dimanche 27 octobre sur les ondes d’ICI Radio-Canada Télé.