Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

130e anniversaire du Moulin Rouge : de Mistinguett à Céline Dion

Par
Ariane Cipriani

Depuis 1889, le plus célèbre cabaret nous en met plein la vue, avec ses revues flamboyantes célébrant la joie et le plaisir à la française. Au fil des ans, le cinéma et la chanson lui ont aussi rendu hommage. Petit parcours du Moulin Rouge en mélodies et en images.

Grands battements, costumes extravagants, paillettes, plumes aux mille couleurs… Tout de suite nous viennent en tête des images séduisantes de belles danseuses parées de strass, levant la jambe à travers le frou-frou. On ne va pas au Moulin Rouge pour entendre, mais pour voir. Le cabaret attire un public international qui vient se lover dans la féérie et le charme frivole parisiens, évoqués dans chacune des revues présentées.

Qui dit Moulin Rouge dit french cancan, cette danse française qui s’est pris un nom anglais pour sonner plus sexy qu’avec son titre d’origine, le quadrille naturaliste. Cette danse qui semble illustrer l’insouciance et la canaillerie était en fait un pied de nez à la haute bourgeoisie.

Le thème par excellence du Paris festif vient de Jacques Offenbach, réputé pour la gaieté de ses compositions. Dans son opéra Orphée aux enfers (1858), il inclut un numéro de cancan. À cause de la légèreté et la joie qui s’en dégagent, son Galop infernal deviendra quelques décennies plus tard l’air indissociable du french cancan, et donc du Moulin Rouge.

Toulouse-Lautrec, le peintre du Moulin Rouge
La salle est située à Montmartre, lieu mythique parisien symbolisant l’art et la vie de bohème, un quartier hétéroclite où différentes populations se côtoient.

Il y avait jadis réellement une trentaine de moulins qui broyaient du grain. Au pied de sa butte, un petit cabaret ouvre ses portes le 6 octobre 1889, fondé par les propriétaires de l’Olympia (Charles-Joseph Zidler et Joseph Oller). L’effervescence du Paris de la Belle Époque s’y ressent. Avec les années, l’ambiance de cabaret a pris l’envergure de celle d’un grand spectacle.

C’est à Henri de Toulouse-Lautrec que l’on doit l’iconographie du Moulin Rouge. Amoureux de la butte Montmartre et client assidu du cabaret depuis son ouverture, il a matérialisé sur papier la vie de ce lieu qui l’inspirait plus que tout autre. Le peintre difforme a sans le savoir contribué à la postérité de ce lieu emblématique qui suscite le fantasme. Il a créé la première affiche publicitaire du cabaret et a inlassablement peint les danseuses et les clients, assis à une table en buvant son absinthe. Il y a rencontré sa muse, La Goulue. La vie tragique de l’artiste a inspiré le réalisateur John Huston. Son film Moulin Rouge, paru en 1952, a récolté de nombreux prix et nominations, et la performance de José Ferrer en Toulouse-Lautrec a été unanimement saluée.

Moulin des amours, tu tournes tes ailes...

Le compositeur Georges Auric a signé la trame sonore du film, et écrit avec Jacques Larue un hommage au Moulin Rouge, chanté par André Claveau, puis plusieurs autres tels Juliette Gréco, Mathe Altery et les Compagnons de la Chanson.

De Mistinguett à Ella Fitzgerald

Mistinguett, la femme aux divines gambettes, fait ses débuts au Moulin Rouge en 1907. Son talent est éclatant. C’est elle qui crée, avec l’acteur Max Dearly, le concept de revues à grand déploiement, avec plumes et paillettes, qui fera encore école plus de 100 ans plus tard aujourd’hui.

Le Moulin Rouge déroge rarement de sa programmation, sauf pour des occasions très spéciales, comme la venue de la reine d’Angleterre. En 1979, pour célébrer le 90e anniversaire du cabaret, Ginger Rogers monte pour une première fois sur une scène parisienne, entourée de Charles Aznavour, Dalida et autres invités. On y organise aussi des galas, pour Dean Martin ou Frank Sinatra. Lors du centenaire, plusieurs événements spéciaux sont organisés, auxquels prennent part le prince et la princesse de Galles, Barbara Hendricks, Jerry Lewis, Jane Russell, Charles Trenet, Esther Williams, Tony Curtis, Ray Charles et Ella Fitzgerald.

Le Moulin Rouge au 21e siècle

En 2001, le réalisateur Baz Luhrmann rend lui aussi hommage au Moulin Rouge avec son film homonyme mettant en vedette Nicole Kidman et Ewan McGregor. Le vidéoclip de la chanson Lady Marmalade par les impétueuses Pink, Christina Aguilera, Mýa et Lil' Kim propose une version moins chic mais bien dégourdie du cabaret.

Le Moulin Rouge est ouvert 365 par an et accueille chaque soir 1800 spectateurs (600 000 par année). Dans la salle tapissée de velours rouge bourgogne, 120 employés sont à la disposition des clients, la plus grande bridage française. Sur scène : 80 danseuses ayant toute une formation en ballet classique et une taille minimum de 1 m 75. Chaque soir, elles s’échauffent et enfilent les costumes du spectacle Féérie, présenté depuis 20 ans. De passage dans la Ville lumière pour la semaine de la mode en janvier dernier, Céline Dion a tenu à voir le spectacle et en a été très impressionnée.