Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Entrevue opéra : Julie Boulianne en tournée au Japon

Par
Sylvia L'Écuyer

La mezzo-soprano québécoise nous a séduits avec son interprétation de la musique baroque.

Interprète de l’Année en 2017, son disque Alma Opressa a été louangé par la critique et chéri par ses admirateurs. Mais le baroque c’est une partie seulement de son répertoire. Grande interprète de Berlioz, elle me confiait en entrevue qu’à son agence, on l’appelle Julie Berlioz Boulianne.

Entretien avec Julie Boulianne
Entretien avec Julie Boulianne

qui à la blague se rebaptise Julie Berlioz Boulianne

Audio

Après avoir chanté Les Nuits d’été aux Pays-Bas et La Damnation de Faust au prestigieux festival de Glyndebourne, elle interprètera la cantate La Mort de Cléopâtre et la Mort de Didon extraite des Troyens en octobre, à l’Opéra de Rouen.

En décembre dernier, le magazine américain Opera News mentionnait Julie parmi les 18 artistes à surveiller au cours de la prochaine saison. Et il y a de quoi : elle retourne à l’Opéra de Lyon pour reprendre son rôle de Robin Luron dans Le Roi Carotte d’Offenbach et donner en concert Le Poème de l’Amour et de la Mer. Elle nous revient au printemps pour chanter Mozart avec l’Orchestre Métropolitain sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, puis Duruflé avec Bernard Labadie et les Violons du Roy.

De retour en Europe pour chanter le rôle titre de l’opéra Mignon à Francfort, elle se réjouit d’une importante prise de rôle à Bruxelles en juin 2020 quand elle incarnera Octavian dans Der Rosenkavalier, un rôle qu’elle partagera avec la mezzo Michèle Losier. Ça donne envie d’aller à Bruxelles, n’est-ce pas?

Mais pour l’instant, la voici à Tokyo en train de se détendre au Robot Restaurant en compagnie du metteur en scène Bruno Ravella. Pour cette tournée du Royal Opera House Covent Garden, elle chante le rôle de Siebel dans le Faust de Gounod.