Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

10 chansons pour fêter les 90 ans d’Hugues Aufray

Par
Nathan LeLièvre

Il veut chanter pour toujours. La musique, pour lui, n’est pas un métier, c’est un mode de vie. Hugues Aufray célèbre cette année ses 90 ans! ICI Musique vous propose de replonger dans le répertoire de ce grand de la chanson française qui n’a d’ailleurs jamais caché son amour pour le continent nord-américain, encore moins celui pour le Québec… et à qui Céline Dion doit son prénom.

Après une enfance marquée par des déménagements à cause de la guerre, Hugues Aufray cède aux pressions de ses amis et tente sa chance dans un concours. Vers la fin des années 50, il devient troubadour par hasard et par nécessité. Au début des années 60, il a déjà un contrat de disque en poche et il part en tournée avec Charles Aznavour. En 1963, il crée un groupe skiffle, un genre mi-folk, mi-jazz sans batterie dont le son marquera les années 60. À cette même époque, il monte sur scène à l’Olympia et enregistre Je reviens.

L’année suivante, il lance Olympia 64, album issu de la captation d’un spectacle. Il représente aussi le Luxembourg à l’Eurovision, qu’il remporte avec Dès que le printemps revient.

L’année 1964 est marquante dans la carrière d’Hugues Aufray, puisque c’est le 24 mai que Bob Dylan lui rend visite. De cette rencontre naît un beau grand projet, l’album Aufray chante Dylan. Aufray est le premier à adapter les chansons de Dylan en français. Parmi celles qui figurent dans son répertoire : la version française de Don’t Think Twice, It’s Alright, devenue N’y pense plus, tout est bien.

La plus connue de ses adaptations de Dylan demeure toutefois Les temps changent, la version française de The Times They Are A-Changin’.

Plusieurs des chansons du répertoire d’Hugues Aufray sont considérées comme faisant partie du patrimoine de la chanson française, notamment Santiano, dont voici une interprétation dans les années 60.

Thérèse Tanguay a plusieurs fois raconté que si Céline était ainsi prénommée, c’est à cause d’une chanson d’Hugues Aufray. La chanson date des années 60 (Céline Dion est née en 1968). Il a même déjà eu l'occasion de la chanter devant elle une quarantaine d'années plus tard. La voici telle qu'interprétée à l'époque où elle a inspiré maman Dion.

Aussi parmi ses plus connues, Hasta Luego, de l’album Nicole, un album enregistré au début des années 70, à l’époque où il fonde sa propre maison de disques. Le voici qui l’interprète bien des années plus tard, toujours avec l’éternelle énergie qui lui est propre.

Hugues Aufray puise son inspiration de sources diverses : le répertoire latin, le répertoire américain et la chanson française, notamment. Jeune, il voulait chanter comme Tino Rossi. Il a adoré George Brassens et Félix Leclerc. Sur Aquarium, datant de 1976, c’est Tchin Tchin qui occulte toutes les pièces d’inspiration métissée qui figurent sur l’album.

On ne compte plus les collaborateurs d’Hugues Aufray. Vline Buggy (qui a signé Céline), Jacques Plante, Charles Trenet, Nino Ferrer, Claude Morgan, André Georget, Jean-Pierre Sabar, pour ne nommer que ceux-là. Il travaille aussi avec Pierre Delanoë (Les Champs-Élysées) sur l’adaptation d’une chanson anglaise du 18e siècle créée pour célébrer la victoire d’un cheval de course, Stewball (incidemment, la mélodie quasi tricentenaire est aussi le canevas de Happy X-Mas de John Lennon et Yoko Ono). La chanson paraît à la même époque que Céline et suivra longtemps le chanteur.

Hugues Aufray ne se définit pas comme un chanteur engagé. Mais il chante des textes prônant la tolérance et condamnant le racisme. On pense notamment à la chanson Les crayons de couleur, qu’il a chanté en 1966 devant le militant pour les droits civiques Martin Luther King lors d’un spectacle antiraciste à Paris. Un texte encore pertinent et d’actualité, qui nous invite à l’amitié, à la fraternité et au respect, des valeurs chères à Hugues Aufray.

Grande chanson française

Ces chansons et interprètes ont fait l'histoire et marqué profondément le public des deux côtés de l'Atlantique. On ne s'en lasse pas, de ces émotions brutes, mélodies grandioses et rimes savoureuses de sons et de sens. Faites un voyage dans le temps, au cœur de ce remarquable répertoire.

Léo Ferré, Juliette Gréco, Édith Piaf, Jacques Brel, Georges Brassens, Barbara, Serge Reggiani, Georges Moustaki, Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.