Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Audio : des légendes vivantes de l’Acadie à Tellement Courteau

Par
Nathan LeLièvre

L’équipe de Tellement Courteau rentre tout juste de son voyage dans le sud-est du Nouveau-Brunswick, le cœur rempli de musique, de souvenirs et de belles rencontres. Nous vous proposons d’entendre ou de réentendre certains entretiens fort touchants avec des pionniers de l’industrie musicale acadienne : Zachary Richard, Pierre Robichaud et Roland Gauvin (de 1755) et Édith Butler. Des artistes chevronnés s’il en est. Ces artistes nous ont généreusement livré leurs réflexions sur l’identité acadienne et sur le rôle de la musique dans la préservation de la culture et dans la lutte pour la sauvegarde du patrimoine.

Zachary Richard

Les Acadiens des Maritimes se font toujours un plaisir d’ouvrir grand les bras à Zachary Richard à chacune de ses visites. Après tout, l’auteur-compositeur-interprète de Réveille, cet hymne acadien à donner la chair de poule, est presque de la royauté acadienne. Lors de son entrevue, il parle avec optimisme, ferveur et espoir de l’importance de protéger le patrimoine culturel et linguistique, en précisant que « l’espoir, ce n’est pas un cadeau, l’espoir est un engagement ». Il revient sur les défis constants auxquels font face les Acadiens et les cajuns de la Louisiane, en plus de nous offrir en prestation ses classiques Au bord du lac bijou et Cap enragé, entre autres.

Pierre Robichaud et Roland Gauvin

Le groupe 1755 est à l’Acadie ce que Beau Dommage est au Québec. Il a allumé le flambeau d’une génération presque entière, en plus d’ouvrir la voie à de nombreux jeunes artistes. Deux membres de ce groupes de pionniers, Roland Gauvin et Pierre Robichaud, nous racontent ce que ça leur fait de constater qu’ils ont pu être aussi influents. Roland Gauvin, dont le patois est depuis longtemps « Soyez fiers de tchi-ce que vous êtes pis prenez garde à vous autres », nous explique aussi d’où lui vient sa fierté acadienne.

Édith Butler

Édith Butler se souvient qu’elle n’avait que 5 ans lorsqu’elle a exigé pour la première fois que sa mère lui parle en français. Ce n’est donc pas d’hier qu’elle a choisi de défendre l’Acadie. C’était de toute évidence une vocation. Elle a déployé beaucoup d’efforts pour connaître sa généalogie et le parcours qui a mené ses ancêtres à Paquetville, cette ville qui porte le même nom que la chanson qui a fait sa renommée. Édith Butler, qui a défriché le terrain pour les artistes venus après, explique qu’elle a choisi de faire carrière en défendant l’Acadie, plutôt que de s’installer aux États-Unis ou en France, où elle connaissait pourtant beaucoup de succès.

Acadie

Acadie, Acadie, cette webradio chante ton nom, et elle le fait en plusieurs styles, couleurs et accents : folk, country, bluegrass et une portion non négligeable de rock, de pop et de hip-hop.

Cayouche, Édith Butler, 1755, Marie-Jo-Thério, Joseph Edgar, les Hay Babies, les Hôtesses d'Hilaire, les Jeunes d'Asteure, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

Tellement funk

Le funk est une musique qui descend tout droit dans les hanches et qui fait bouger sans même qu'on en prenne conscience. Cette musique, ayant émergé dans les années 1960, invite sans aucun doute à la fête.

Pour nourrir votre soif d'amusement musical, nous avons préparé pour vous un mélange de classiques et de musiques plus contemporaines aux saveurs funk. Toutes ces pièces proviennent de la superbe sélection présentée tous les vendredis à l'émission Tellement Courteau.

James Brown, Marvin Gaye, Choses sauvages, The Brooks, Deee-Lite, Boule Noire, Chic, Paul Cargnello, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.