Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

10 nuances de Summertime : des reprises à (re)découvrir

Par
Mathieu Valiquette

C’est le standard de jazz par excellence. La mélodie que tout le monde connaît. Summertime, composée par George Gershwin, a traversé les époques et a été jouée dans tous les styles imaginables. On estime à 75 000 le nombre de reprises enregistrées de cette pièce depuis sa création dans les années 30. Nous vous en proposons 10, connues ou moins connues, qui montrent à quel point elle a inspiré.

Abbie Mitchell (1935)

Summertime a été composée pour l’opéra Porgy and Bess. Le tout premier enregistrement met en vedette Abbie Mitchell, qui joue Clara, et George Gershwin lui-même, au piano. C’était donc au départ une pièce classique que les artistes jazz et pop se sont vite appropriée.

Sidney Bechet (1939)

Cette version de Summertime avec Sidney Bechet au saxophone alto a lancé l’étiquette Blue Note à la fin des années 30. Le 8 juin dernier, on célébrait le quatre-vingtième anniversaire de cet enregistrement historique.

Ella Fitzgerald et Louis Armstrong (1957)

C’est l’une des plus célèbres interprétations de ce standard. Deux des plus grands noms du jazz s’unissent pour livrer cette brillante version aux arrangements divins.

Miles Davis (1959)

La relecture de Porgy and Bess de Miles Davis est sa deuxième collaboration avec l’arrangeur et chef d’orchestre Gil Evans. On y trouve une superbe version de Summertime interprétée de façon décontractée par Davis qui utilise une trompette assourdie.

Herbie Hancock et Joni Mitchell (1998)

Tirée de l’album de Herbie Hancock Gershwin World qui lui a valu un Grammy, cette reprise de Summertime est jouée par une formation étoile : Hancock au piano, Joni Mitchell au chant, Stevie Wonder à l’harmonica, Wayne Shorter au saxophone soprano, et Ira Coleman à la contrebasse.

The Zombies (1965)

Une superbe version pop lancée à l’apogée de l’invasion britannique au milieu des années 60. La voix chuchotante du chanteur Colin Blunstone et le jeu en retenue du groupe lui apportent une dimension onirique.

Janis Joplin (1969)

Il y a eu plusieurs reprises pop et rock de Summertime (notamment par The Doors, Gene Vincent et Paul McCartney), mais c’est certainement celle de Janis Joplin qui est la plus mémorable. C’est sur son premier album, Cheap Thrills, que l’on trouve cette puissante version.

R.E.M. (1990)

Peu de gens le savent, mais R.E.M. aussi a enregistré une reprise de Summertime. Si cette version est aussi peu connue, c’est qu’elle était réservée aux membres de son fan-club en 1990. Un enregistrement donc rare et limité. Pourtant, il mérite amplement une écoute.

Sublime (1996)

Le groupe reggae-ska-dub Sublime utilise un échantillon de la version de Summertime du flûtiste Herbie Mann pour sa pièce Doin’ Time, une reprise plutôt libre du classique de Gershwin. Récemment, la chanteuse Lana Del Rey a proposé sa propre version de la chanson de Sublime. La reprise de la reprise.

Grand Corps Malade (2010)

Fabien Marsaud, mieux connu sous le nom de Grand Corps Malade, s’est inspiré de Summertime pour écrire les couplets de L’heure d’été. Les refrains interprétés par la soprano Élise Oudin-Gilles sont directement empruntés à la chanson originale.

Summertime

La caresse d'une brise en juin, la moiteur d'un après-midi de juillet, la douceur tranquille d'une soirée d'août, toute la musique jazz qui évoque la saison estivale et les plaisirs d'un farniente bienfaiteur.

Que sera sera de Holly Cole, Besame Mucho par Diana Krall, Blue Skies par Johnny Hartman, What a Wonderful World de Louis Armstrong, Unforgettable par Nat King Cole, Tout doucement par Blossom Dearie, Summertime par Ella Fitzgerald, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.

Festival international de jazz de Montréal 2019

Inspirée par la programmation 2019 du Festival international de jazz de Montréal, nous vous présentons cette webradio jazzée et éclectique, pour une recette musicale savoureuse. Une grosse part de jazz, deux pincées de blues, un brin de funk et un soupçon de pop.

Chick Corea, Jacques Kuba Séguin, Nikki Yanofsky, Vincent Peirani, Bebel Gilberto, Blue Rodeo, Ravi Coltrane, Papasoff, Norah Jones, Samuel Blais, François Bourassa, Dominique Fils-Aimé, Dianne Reeves, Erik Truffaz, Karen Young, Michel Donato, Tord Gustavsen, etc...

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.