Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

6 albums de musiciens autochtones à (re)découvrir

Par
François Marchesseault

Non seulement le 21 juin est-elle la Journée nationale des peuples autochtones, mais tout le mois est consacré, depuis 2009, à l’histoire de ces peuples. Pour souligner ces événements et célébrer bellement toute la richesse des musiques et artistes issus des communautés autochtones, nous vous offrons pour une semaine d’écouter les plus récents albums d’Elisapie, de Jeremy Dutcher, de Florent Vollant, de Violent Ground, de Robert Seven Crows et de Beatrice Deer.

Elisapie – The Ballad of the Runaway Girl
Il y a de la force et du réconfort au creux de ce The Ballad of the Runaway Girl. Instrumentation filée comme de la dentelle, une voix aérienne et séduisante, qui ne porte pas, mais qui envoûte même quand les tempos tempêtent. Elisapie retourne aux sonorités chaleureuses des instruments acoustiques et à la rudesse des guitares électriques.

Jeremy Dutcher – Wolastoqiyik Lintuwakonawa
Le chanteur, pianiste et compositeur Jeremy Dutcher présente avec Wolastoqiyik Lintuwakonawa un disque franchement inusité et très séduisant. Originaire de la nation malécite de Tobique, au Nouveau-Brunswick, il nous guide avec douceur et respect à travers les racines d’un peuple dont on néglige injustement l'histoire. Un album aussi splendide que précieux.

Florent Vollant – Mishta Meshkenu
À travers les sonorités country-folk de son Mishta Meshkenu (la grande route, en innu), Florent Vollant chante les déplacements, le mouvement et le nomadisme. Des musiques americana qui évoquent les espaces vastes et les immenses forêts de pins. Les airs et l’authenticité de Vollant nous parlent avec cœur.

Violent Ground – Difference
D’inspiration rap old school, ce deuxième album du duo naskapi Violent Ground ne passe pas par quatre chemins pour aborder, entre autres, les thèmes sociaux liés à la vie dans une réserve autochtone au 21e siècle. C’est incisif, fluide, et il en résulte un album percutant et nécessaire.

Robert Seven Crows – Wabôzsipi
C’est un premier album en français pour ce compositeur né à Lachine et qui a retrouvé ses racines micmaques et acadiennes en Gaspésie. Robert Seven Crows mélange habilement le folk et le blues à certaines musiques traditionnelles des Premières Nations. Un disque empreint d’une grande humanité à découvrir absolument.

Beatrice Deer – My All to You
C’est le cœur ouvert que Beatrice Deer nous propose My All to You, son quatrième album. L’artiste installée à Montréal et qui a grandi dans le petit village de Quaqtaq, au Nord-du-Québec, nous livre des chansons folk rock pleines de douceur. Un style musical bien à elle, qu’elle a baptisé inuindie.

Pour en découvrir davantage sur les artistes et les musiques autochtones, visitez notre page spéciale et consultez les reportages de nos collègues sur les musiciens dont les œuvres contribuent à remettre en valeur les langues des Premières Nations du Canada.

Écoutez nos webradios :

Hip-hop autochtone

D'un océan à l'autre, le hip-hop autochtone est en plein essor au Canada. Porté par les mots et par les voix d'artistes de talent, il exprime les rêves, les défis et les aspirations des Premières Nations au 21e siècle.

Snotty Nose Rez Kids, A Tribe Called Red, Samian, Eekwol, City Natives, JB the First Lady, Wab Kinew, War Party, Christie Lee Charles, Drezus, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.

Autochtones

Réveillez le chanteur et le danseur en vous. Pour les Autochtones, la musique fait partie de la vie quotidienne et doit être rassembleuse. Au fil des ans se sont ajoutées aux instruments de base (voix, tambours et flûtes) des sonorités plus actuelles.

Taima Project, Florent Vollant, Shauit, Kashtin, Wigwam, Lucy Amarualik, Gilles Sioui, Chloé Sainte-Marie, etc. 

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.