Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Les bons (et moins bons) coups de Pierre Lapointe aux Francos de Montréal

Par
Olivier Robillard Laveaux

Depuis 2002, il n’y a pas eu de FrancoFolies de Montréal (devenues simplement les Francos de Montréal), sans que les festivaliers puissent voir Pierre Lapointe sur scène : concerts solos, avec orchestre, multidisciplinaires, gratuits, payants, dans des lieux inusités... Cette étroite collaboration se poursuit cette année, alors que le chanteur retrouve l’Orchestre métropolitain pour présenter une version symphonique de son concert La science du cœur. À travers le temps, Pierre Lapointe a souvent profité de l’appui du festival pour prendre des risques, et c’est tout à son honneur. Or, parfois ça paye, d’autres fois moins.

Les meilleurs coups de Pierre Lapointe

2007 – Dans la forêt des mal-aimés avec l’Orchestre métropolitain
Alors présentées en plein milieu de l’été, les FrancoFolies ont confié en 2007 leur grand spectacle de clôture extérieur gratuit à Pierre Lapointe et Yannick Nézet-Séguin, qui dirigeait l’Orchestre métropolitain. Ensemble, ils ont monté une version symphonique de l’album La forêt des mal-aimés, l’un des meilleurs disques québécois des années 2000. Plus de 100 000 personnes ont assisté au spectacle; l’une des plus grandes foules de l’histoire des Francos. Tout y était : la scène transformée en immense forêt, l’originalité des arrangements, la maîtrise de l’univers classique et du format pop. Encore aujourd’hui, on écoute le concert immortalisé sur disque par Audiogram.

2010 – Seul au piano
Après de nombreux concerts d’envergure, dont Mutantès en 2008, Pierre Lapointe revenait enfin à la formule qui l’a fait découvrir : en concert seul avec son piano. Entendons-nous, la prise de risque était mince, Pierre maîtrise la formule depuis ses débuts, mais pour plusieurs, entendre sans crémage les chansons de l'auteur-compositeur-interprète demeure le meilleur contexte pour plonger dans son œuvre. La délicatesse de la proposition et la liberté qu’elle confère à l’artiste (de surcroît fort habile dans ses présentations) mettent ici en valeur toute la puissance des chansons de Lapointe. Du grand art.

2008 – Mutantès
Choix controversé ici. Certains ont aimé, d’autres ont détesté; le genre de réactions vives et aux antipodes qu’aime générer Pierre Lapointe. Il faut dire que les attentes étaient énormes : concept futuriste, chansons inédites, collaborateurs de renom, mélange de théâtre, de danse contemporaine, d’art visuel et de musique. Or, c’est à la lumière de ces grands projets, de cette audace et de ce talent rassembleur qu’on reconnaît les grands artistes. Oui, le spectacle était sombre et parfois linéaire, mais comme l’écrivait Marie-Christine Blais dans La Presse : « La force de Pierre Lapointe, c'est de n'avoir pas peur de l'esthétique qui conduit, quand elle est intelligente, à la beauté et à la grâce. »

Mention spéciale : 2014 – Concert au musée Grévin
Les 300 spectateurs qui ont eu la chance d’assister au concert intime de Pierre Lapointe et ses musiciens plantés à travers les statues de cire du musée Grévin Montréal s’en souviendront longtemps. Malheureusement, nous n’y étions pas (d’où la simple mention), mais selon les commentaires récoltés, il y a avait de l’excitation dans l’air, mais « Dieu qu’il faisait chaud! C’en était inquiétant pour les statues de cire, comme celles de CélineRené et Michael Jackson, qui entouraient Pierre ».


Les moins bons coups de Pierre Lapointe

2011 – Initiales S.G. Hommage à Serge Gainsbourg
Les FrancoFolies ont souligné les 20 ans de la mort du grand Gainsbourg avec un autre concert d'envergure confié à Pierre Lapointe en 2011. Si, comme pour Mutantès, les critiques ont été aux antipodes, je penche cette fois davantage du côté négatif. Le manque d’aisance d’Arielle Dombasle juchée sur une Harley-Davidson, les multiples erreurs des interprètes et le manque de mise en scène en a achevé plusieurs ce soir-là.

2017 – Amour, délices et orgues
Lorsqu’on a vendu le concept d’Amours, délices et orgues lors des FrancoFolies de 2016, soit un an avant la présentation du concert, on expliquait que Pierre Lapointe allait tirer profit de l’acoustique de la Maison symphonique et de son orgue majestueux. Un an plus tard, l’orgue était sous-utilisé, et plutôt que de profiter de l’acoustique de la salle, Pierre et ses invités y ont présenté de nombreux numéros théâtraux, et même quelques chansons rock (plus tard immortalisées avec Les Beaux Sans-Cœur) qui sonnaient archi mal dans un lieu pas fait pour ça.

Écoutez notre webradio :

Francos 2019

Toute la programmation des Francos de Montréal 2019 réunie en un seul et même lieu.

Les Hôtesses d'Hilaire, Cœur de pirate, Safia Nolin, Les Louanges, Guillaume Beauregard, Sarahmée, Paul Daraîche, Catherine Durand, Diane Tell, Émile Proulx-Cloutier, Tiken Jah Fakoly, Thérapie Taxi, et beaucoup d'autres.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.