Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

iTunes est sur le point de disparaître, mais pas votre musique

Par
François Lemay

Voilà, et enfin, Apple va abandonner en septembre son infâme, et je pèse mes mots, iTunes, son application de gestion de contenu en tout genre qui était devenue, depuis quelques années, tellement lourde et complexe qu’elle plombait la stratégie de déploiement de contenu du géant de Cupertino.

Et si cette annonce génère quelques inquiétudes chez les utilisateurs mélomanes qui ont cumulé, depuis près de 20 ans, des giga-octets de données musicales, ce changement n’est pas, de prime abord, une mauvaise idée.

La petite histoire d’un trop gros logiciel

Annoncé le 9 janvier 2001, iTunes avait comme mandat de devenir le fer de lance d’une stratégie de positionnement à moyen terme alors qu’Apple entreprenait un virage important, celui de ne plus être qu’un fournisseur d’appareils électroniques. La logique à l’époque était que les ordinateurs personnels, et autres appareils qui arriveraient quelques années plus tard, allaient finir par servir de plateformes destinées au divertissement comme la musique, le cinéma et les séries télé. Cela va de soi une vingtaine d’années plus tard, mais à ce moment, il s’agissait d’un pari assez risqué.

Apple avait donc décidé de se lancer aussi dans la distribution de contenu. Si les utilisateurs étaient pour se servir de ces appareils pour regarder des films ou écouter de la musique, aussi bien les leur fournir et, au passage, récolter une quote-part sur la distribution.

C’est donc dans ce contexte qu’en 1999, Apple a fait l’acquisition, dans le plus grand secret, de SoundJam MP, un simple lecteur de MP3 qu’il a modifié et renomme iTunes. C’est le premier pas de cette stratégie qui était encore floue, mais qui s’est précisée de plus en plus dans la tête de Steve Jobs, qui venait de revenir à la barre de l’entreprise et qui avait comme mandat de retrouver le chemin de la profitabilité.

iTunes, à cette époque, n’était donc qu’un simple lecteur de musique. Mais il ne l’est pas resté longtemps et est devenu, en 20 ans, le nœud central de tout le contenu en ligne acheté par les utilisateurs des produits Apple. Films, applications, musique, balados, livres, tout passait par cette plateforme qui s’est vue gagner en poids à chacune de ses mises à jour, au point de devenir difficile à utiliser. Par exemple, il est devenu impossible d’activer un produit mobile comme une tablette ou un téléphone sans le brancher dans un ordinateur sur lequel iTunes est installé.

Bref, on en était rendu à rénover au complet cette application qui, en voulant tout faire ne faisait rien de bon, ou à repartir à neuf. C’est cette dernière solution qui a été choisie.

Repartir à zéro avec trois applications : Apple Music, Apple Podcasts et Apple TV

À partir de septembre, lors d’une mise à jour du système d’exploitation OS d’Apple, dont le nom de code est Catalina, iTunes va tout simplement disparaître pour être remplacé par trois nouvelles applications, qui auront chacune une spécialisation, soit la musique, les baladodiffusions, et les films et autres contenus du type télévisuel.

Et c’est une bonne idée, même si Apple semble aller à contre-courant, notamment à l’inverse de ce que fait Google, qui, avec son application Play, a réuni les mêmes contenus sous la même bannière. Pourquoi est-ce une bonne idée? Parce qu’on ne veut pas répéter la même erreur et se retrouver avec une application enflée, difficilement modifiable, comme c’est le cas avec iTunes. La dernière décennie l’a prouvé : nos attentes et nos besoins de consommation liés au divertissement peuvent changer en quelques mois. Si les balados perdaient en popularité, par exemple, il serait beaucoup plus simple de modifier ou de cesser le support de l’application dédié à ce contenu.

Oui, mais vais-je perdre ma musique?

Des questions reviennent sans cesse depuis cette fameuse annonce. Comment la nouvelle application va-t-elle gérer le contenu que nous avons déjà sur nos appareils? Va-t-il falloir tout racheter ou numériser à nouveau nos centaines d’albums? Parce qu’il faut se souvenir de la confusion qui a régné chez les utilisateurs en 2015 lors du lancement par Apple de son service d’écoute en continu Music, qui ne s’est pas fait sans heurts. Certains, comme moi, croyant avoir perdu des centaines de chansons installées dans leur téléphone, avaient passé plusieurs heures à les chercher avant de finalementréinitialiser leur appareil pour régler le problème. Des heures de plaisir.

Apple affirme que cela ne sera pas le cas cette fois-ci et que, lors de la mise à niveau de septembre, iTunes disparaîtra tout simplement, et que la nouvelle application reconnaîtra toute la musique, numérisée ou achetée en ligne via la boutique iTunes. L’utilisateur n’aura rien à faire de son côté.

Pour les utilisateurs de la version Windows, pour l’instant, rien n’est annoncé en ce qui concerne le remplacement d’iTunes, qui va continuer à fonctionner comme avant.

Si d’un côté cela est rassurant, il ne faut jamais perdre de vue qu’un changement aussi drastique ne se fait pas sans toujours sans problème. Alors, pourquoi ne pas faire une petite sauvegarde de secours à la fin du mois d’août, histoire de s’assurer de ne rien perdre? De toute façon, ce n’est jamais une mauvaise chose à faire.