Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Exclusif : Loud décortique deux pièces de son nouvel album Tout ça pour ça

Avec un nouvel album tout juste sorti et deux concerts au Centre Bell dans les prochains jours, Loud a le vent dans les voiles ces jours-ci. Sollicité de toutes parts, le rappeur a quand même pris le temps de se prêter au jeu que nous lui avons proposé : nous expliquer le sens des paroles de Médailles et de Fallait y aller, les deux premiers extraits de Tout ça pour ça. Lumière sur des paroles truffées de références et de doubles sens.

Fallait y aller

Loud - Fallait y aller / Joy Ride Records


Paroles de la pièce et commentaires de Loud :

Désolé mais pas désolé cette fois-là il fallait y aller
Vaut mieux être soi-même que d’être mal accompagné

Petite modification du dicton « Vaut mieux être seul que d’être mal accompagné ». Rappel qu’il est impossible de plaire à tous et qu’il est déconseillé de tenter de se faire des camarades en faussant sa personnalité.

La médecine fait des miracles, ma tenue peut en témoigner
Hier elle était malade, demain elle sera soignée (que Dieu soit loué)

De malade à soignée en une journée. C’est un miracle.

Yipikaye, je quitte le foyer, je tip le douanier
On s’envole pour faire le vide on atterri pour ravitailler

(NDLR : « Yipikaye » est l’expression fétiche de John McClane dans le film Die Hard.)

Kinda like a big deal, feeling like Kanye

Clin d’oeil à Kinda Like A Big Deal de Clipse avec Kanye West. Et on sait comment Kanye feel par rapport à Kanye.

Le Québec sur les épaules puis une Suisse sur le poignet

Jeu de mots à saveur corporelle. La Suisse sur le poignet représente l’appareil d’horlogerie suisse, bien sûr.

Des plaques plein le corridor
Mais parle-moi pas d’art, only Godard can judge me dawg

Jeu de mots avec l’expression  « Only God can judge me ». Dans mon cas, Godard est une influence qui revient souvent pendant les périodes de création. Voir le clip de Devenir immortel (et puis mourir) où on aperçoit un extrait de À bout de souffle de Godard.

De salaire minimum à minimum a hundred thou’
Ça a l’air que tout ce money talk était prémonitoire

L’argent et l’indépendance financière sont des sujets récurrents dans la discographie de LLA.
À croire que c’était de la divination.

Quand tu bouges comme on bouge, tu sais c’est facile d’oublier
Y’est supposé être sur scène, il savent même pas où il est
Une heure de retard, maybe more, no less
Mais quand je consulte la Rolex, je me trouve fashionably late

Petit clin d’oeil aux quelques personnes qui trouvent qu’on se produit un peu tard sur scène. Évidemment le jeu de mots avec la Rolex qui représente autant la gestion du temps que l’aspect fashionable de la chose. Donc avec la montre adéquate, peu importe le retard on est toujours fashionably late. À noter : je n’arrive pas réellement en retard à mes spectacles.

I waited all my life, cette fois-là il fallait y aller
I waited all my life, cette fois-là il fallait y aller

Fallait y aller, fallait y aller
I waited all my life, cette fois-là il fallait y aller
Fallait y aller, fallait y aller
I waited all my life, cette fois-là il fallait y aller

Ils ont fait rentrer les models, sortir les bottles
Donc mon attitude dans le club est optimiste

Ils voudraient qu’on arrête notre cinéma

Mais de mémoire, nous on connaît pas nos limites
On connaît juste No Limit, Rocafella, Murder Inc.

On connait pas nos limites, on connait juste No Limit. Façon de dire aussi qu’on s’est inspiré de modèles qui ne se pliaient pas aux normes de l’industrie. No Limit, Rocafella & Murder Inc. sont des institutions légendaires dans le monde du rap des années 90. Des maisons de disques indépendantes qui ont changé la manière de commercialiser et de présenter la musique. Et nos limites/no limit ça sonne pareil, donc la phrase est confondante pour l’oreille inattentive.

On travaille à s’en rendre malade ensuite on meurt de rire (haha!)

On travaille très fort et ensuite on en profite. Work hard play hard. Bien sûr, malade -> mourir.

C’est le kid qui perçait l’écran
Mais qui reste derrière son mur de vitre, guess you might have heard of him

C’est ce jeune homme qui fait dans le divertissement, mais toujours en gardant une certaine distance. Écran, mur de vitre = même combat.

J’ai trouvé la perle rare
On part vers la mer azur, c’est sûr qu’on perd le Nord
Rien d’autre que du linge de rechange dans une valise Saint-Laurent
She’s the good kind of bad, so right she’s kind of wrong

On a brisé le système
Six quebs get busy en visite dans le 18e

Je me balade, de Panam à Manhattan en un weekend
Rap francoricain exige.

Tu puo fa l’Americano? Yes we can!

On sait que parfois dans le rap français, ils essaient d’imiter les américains avec un succès discutable. Un commentaire qu’on entend souvent en France, c’est que ce qu’on fait sonne comme du rap américain. Avec l’accent anglais pis toute. C’est une phrase à prendre avec un sourire en coin.

(NDLR : les références sont la chanson Tu vuo' fa' l'americano de Renato Carosone et le « Yes, we can » de Barack Obama.)

I waited all my life, cette fois-là il fallait y aller
I waited all my life, cette fois-là il fallait y aller

Fallait y aller, fallait y aller
I waited all my life, cette fois-là il fallait y aller
Fallait y aller, fallait y aller
I waited all my life, cette fois-là il fallait y aller

Médailles

Loud - Médailles / Joy Ride Records


Paroles de la pièce et commentaires de Loud :

Je fais grimper le taux d’immortalité chez les moins de trente ans

Augmentation de 100% précisement.

Le label donne un coup de pouce, le majeur reste indépendant

La maison de disque offre du support mais on bouge librement. Majeur/indépendant = sortes de labels. Pouce/majeur = sortes de doigt

D’où je viens le weed est loud, pis la musique est loud
Mais si tu parles de chiffres y’a toujours moyen qu’on s’entende

Loud weed = Cannabis redoutable. Loud musique = musique forte. Malgré le vacarme causé par tout ce loudness, certains sujets de conversation arrivent toujours à se tailler un chemin jusqu’à l’interlocuteur. Point bonus: je m'appelle Loud.

Ils disaient le rap québécois passera jamais les 10 000

(10 000 ventes)

Ok-k mais tu sais quoi nous on connaît pas nos limites
Connection francoricaine, à la maison pour le week-end
J’arrive à l’heure de Paris, je pars in a New York minute

Pas le temps de se remettre du décalage horaire de Paris (UTC+2) qu’on est déjà reparti. Anything can happen in a New York minute 🎶
(NDLR : « A New York minute » est une expression que l’on retrouve dans une chanson de Don Henley et une autre de Jadakiss.)

Une nouvelle étape, nouvelle étampe dans le passeport
Oh they gon’ fly until they die
La commandite offre gentiment le vêtement sport

Merci Reebok ;)

Quoi de mieux pour s’agencer à mes médailles
On fait que des années records, on voit que des aéroports

Jusqu’au jour où on se barre comme Lady Di

Rip

Ce sera pas ma faute
Je voulais juste qu’on me foute la paix mais ils voulaient ma peau

Tu sais que tu run la ville quand tu peux plus y prendre une marche
Si on me donne pas le crédit, je vais quand même prendre le cash

Plus d’argent plus de problème on est pris dans l’engrenage
Même si on m’offre les moyens je devrai quand même prendre le large
Tu sais que tu run la ville quand tu peux plus y prendre une marche
Si on me donne pas le crédit, je vais quand même prendre le cash
Plus d’argent plus de problème on est pris dans l’engrenage

Même si on m’offre les moyens je devrai quand même prendre le large

Je leur ai montré comment gagner avec un modèle infaillible
Soit tu deviens immortel ou soit tu die trying

Après Get Rich Or Die Tryin de 50 Cent, un nouveau standard est à atteindre : l’immortalité. Prudence, on pourrait y laisser sa vie au passage.

Je suis parti voir le monde, je leur ai laissé la voie libre
Je leur ai donné toutes les munitions ils ont juste pas le calibre

La compétition ne semble pas avoir profité de mes 18 mois d’absence pour faire ce qu’elle avait à faire.

Je me sens seul au monde mais j’ai 200 noms sur ma guestlist
Y’a pas si longtemps on bougeait on était à peine 6

Shout out to the fam, they made me who I am
Prière de vouloir mettre du respect sur leurs noms respectifs

Mention spéciale à l’entrevue de Birdman à l'émission de radio Breakfast Club pour avoir fait entrer le mot « respect » dans la grande famille des condiments. Put some respect on his name. Mention honorable à Caballero et Jean Jass pour la traduction franco.

Une nouvelle étape, nouvelle étampe dans le passeport
Oh they gon’ fly until they die

La commandite offre gentiment le vêtement sport
Quoi de mieux pour s’agencer à mes médailles
On fait que des années records, on voit que des aéroports
Jusqu’au jour où on se barre comme Lady Di
Ce sera pas ma faute
Je voulais juste qu’on me foute la paix, mais ils voulaient ma peau

Tu sais que tu run la ville quand tu peux plus y prendre une marche
Si on me donne pas le crédit, je vais quand même prendre le cash
Plus d’argent, plus de problème, on est pris dans l’engrenage

Même si on m’offre les moyens, je devrai quand même prendre le large
Tu sais que tu run la ville quand tu peux plus y prendre une marche
Si on me donne pas le crédit, je vais quand même prendre le cash
Plus d’argent, plus de problème, on est pris dans l’engrenage
Même si on m’offre les moyens, je devrai quand même prendre le large

Miss me when I die
Cette fois, y’aura pas de rappel ni d’appel à l’aide
Dernier record pour le rap queb promis après j’arrête
Je voulais juste qu’on me foute la paix, mais c’est eux qui voulaient la guerre

Loud sera en spectacle au Centre Bell de Montréal le 31 mai et le 1er juin 2019.

- Rapophonie, le rendez-vous radio du hip-hop francophone d'ici et d'ailleurs, le vendredi à 22 h

- Écoutez une version plus longue de l'émission!

Chill

La liste de hip-hop qui insuffle une atmosphère cool et relaxe. Des textes déclamés dans un flow tranquille, portés par la force des mots justes et placés judicieusement sur des beats pesants. Idéal pour le dimanche après-midi ou pour les fins de soirée.

Eman X Vlooper, Poirier, Arthur Comeau, Dead Obies, Alaclair Ensemble, Koriass, Akhenaton, Atach Tatuq, Anodajay, Oxmo Puccino, Samian, Loco Locass, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

Rap de rue

La vie crue de la rue, de la cité, ou de la banlieue, racontée dans les mots de ceux qui se réclament – sporadiquement ou durablement – du gangsta rap, comme on désigne le genre dans la langue de Shakespeare. Des artistes aux racines plantées dans le béton, en croisade contre les idées reçues.

Booba, Chiens de paille, Kerry James, Dramatik, Control Machete, Falcko, Ali, Koriass, Imposs, IAM, Fabe, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.