Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Mozart et l’enfant qui faisait « wow! » : le pouvoir de la musique

Par
François Lemay

La scène est magnifique. Le 5 mai dernier, l’orchestre bostonien de la Handel and Haydn Society présentait un concert au Symphony Hall, à Boston, dans lequel était programmé entre autres la Musique funèbre maçonnique, de Mozart. Durant le silence – ce moment charnière entre la fin de la pièce et le début des applaudissements –, un superbe « wow! », lancé aussi sincèrement que peut le faire un enfant, a retenti.

Évidemment, le moment était parfait, et l’orchestre a entamé une recherche par l’entremise des médias et des réseaux sociaux afin de retrouver cet enfant. Cela a été fait en quelques heures seulement, et l’histoire de ce petit garçon – Ronan Mattin, 9 ans – a ce petit quelque chose de bouleversant; ce petit quelque chose qui confirme que notre relation avec la musique est tout simplement extraordinaire.


C’est que, voyez-vous, Ronan vit avec le trouble du spectre de l’autisme et ne parle pas; du moins pas très souvent. C’est ce que sa grand-mère, Claire, a expliqué à l’animatrice Carol Off, de la radio de CBC (le lien mène vers une page en anglais).

L’amour de la musique

Durant cette entrevue, Claire Mattin raconte que son petit-fils aime la musique sous toutes ses formes et qu’il était très excité à l’idée d’assister à ce concert en compagnie de son grand-père, Stephen, qui l’invite le plus souvent possible à des sorties musicales. Ronan réagit avec excitation à la musique, sautant sur place ou battant la mesure avec ses bras, mais l’entendre réagir verbalement, avec cette note d’exclamation dans la voix, est quelque chose de très particulier.

C’est la sœur de Claire, qui, intriguée par un article publié par un journal local, a reconnu la voix de Ronan… ce qui a été confirmé par la grand-maman.

Pour l’instant, le chef d’orchestre anglais Harry Christophers, qui dirigeait l’orchestre en ce fameux après-midi, a demandé à rencontrer Ronan pour les besoins du prochain concert de l’ensemble, qui aura lieu en octobre. Il a aussi demandé à ce que toute la famille soit assise à la première rangée. Selon la grand-mère de Ronan, pour l’instant, l’enfant ne réalise pas toute l’attention qu’il y a autour de lui, mais elle est convaincue qu’il réagira très joyeusement à ce concert et à la rencontre avec Christophers.

La musique et l’autisme

Bien entendu, il s’agit d’un événement isolé, et cela ne veut pas dire que cette pièce particulière de Mozart a des effets sur les enfants ayant un système neurologique atypique ou vivant avec le trouble du spectre de l’autisme. D’un autre côté, si on lit un tantinet sur le sujet, on trouve immédiatement plusieurs études qui démontrent les bienfaits de la musique pour les enfants autistes qui ont de la difficulté à communiquer.

La première raison est que, justement, la musique est une forme de communication non verbale. Oui, il y a des mots dans les chansons, mais ceux-ci font partie d’un tout; ils ne sont pas que l’unique véhicule sur lequel repose la communication, et la musique permet la transmission directe d’émotions.

Par exemple, les thérapeutes musicaux utilisent la musique afin de « forcer » l’interaction entre enfants autistes. On peut leur demander de s’asseoir en cercle et de se passer un ballon en suivant le rythme d’une pièce musicale, par exemple. On peut aussi faire en sorte que ces jeunes se regardent dans les yeux – un exploit pour un enfant autiste – en tapant des mains lors de certains passages musicaux. (le lien mène vers une page en anglais) Ces exercices, il est démontré, ont des effets très positifs à moyen et à long termes.

Pourquoi associe-t-on musique et autisme?

Parce que les enfants vivant avec le trouble du spectre de l’autisme ont généralement plus de facilité à reconnaître les notes et à les reproduire que les autres. Pourquoi, exactement? On ne le sait pas encore, mais on comprend que plusieurs individus qui vivent avec ce trouble ont cette capacité (le lien mène vers une page en anglais). En fait, de récentes recherches vont jusqu’à démontrer que même les personnes autistes qui ne semblent pas avoir cette affinité particulière pour la musique retirent quand même des bénéfices en faisant des exercices musicaux.

Pour l’instant, on pense que la musique apaise l’anxiété et, surtout, permet aux personnes autistes de canaliser leurs émotions sans que celles-ci ne prennent toute la place, ce qui les rend ouvertes à d’autres genres de stimuli externes.

Et comme ces exercices ne sont prescrits par nul autre que le Dr Mozart, aussi bien l’écouter. Sait-on jamais?

Mozart

Mozart le génie, l'irrésistible, l'éternel. Sa musique à la fois facile d'accès et d'une grande profondeur confond encore les mélomanes, des siècles après sa création, par son étonnante actualité. Tout y est : les Concertos pour piano, le Requiem, les sonates, les quatuors, les opéras. Nous vous transporterons dans l'univers à la fois pétillant, élégant et mélancolique du plus grand prodige de tous les temps.

Lang Lang, Hilary Hahn, le Quatuor Hagen, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.