Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Notes de voyage : le pouvoir d’attraction de Bali

Par
Stéphan Bureau

Bali est une destination mythique, une île qui attire les voyageurs en quête d’exotisme depuis longtemps déjà. Il s'agit d'un tout petit territoire qui baigne à la frontière de l’océan Indien et qui jouit d’un pouvoir d’attraction sans égal. La seule évocation de son nom déclenche toutes sortes de fantasmes.

Écoutez Notes de voyage sur Bali
Écoutez Notes de voyage sur Bali

Diffusion : 12 mai 2019

Audio

Inutile de vous répéter que Bali est très souvent associée à des images de paradis, une espèce d’Éden qui aurait su conserver ce bel équilibre de beauté naturelle et de douceur exotique.

Pour connaître le titre d'une œuvre entendue à l'émission, consultez la page Musiques diffusées du site d’ICI Musique.

Paradis ou enfer?

Fermez les yeux et imaginez Bali à partir de ce que vous savez sur l'île. Attendez de voir les images qui jaillissent en vous. Vous les avez bien en tête? Détrompez-vous. Le choc pourrait être brutal.

Le paradis des babas cool se trouvait peut-être à Bali… mais c’était bien avant l’invention du tourisme de masse. Bali est, d’une certaine manière, l’opposé de tout ce que l’on peut imaginer. La circulation y est infernale, la pollution, permanente, les tas de déchets brûlent un peu partout, c’est donc sale, et par endroits, très densément peuplé.

L’enfer, donc? Un monument de fausse représentation? Eh bien non, et c’est là que les choses deviennent intéressantes; quand elles sont plus complexes qu’elles en ont l’air! Pour paraphraser Milton, bienvenue au paradis perdu… et retrouvé une fois le premier choc passé.

L’île des Dieux est l'une des plus petites de l’archipel indonésien et se distingue par la tradition hindouiste qui règle le quotidien de la majorité de ses 4 millions d’habitants. Les rites locaux, fortement inspirés de l’hindouisme, continuent de colorer la vie et la routine des habitants.

Le bonheur tranquille

Doux et pacifiques, les Balinais sont probablement la clé pour comprendre le secret de la renommée de l’île. Les rizières à flanc de volcan, quelques belles plages ou des fragments encore vierges de forêts tropicales ne peuvent pas expliquer l’engouement que l’on peut ressentir après quelques jours passés à Bali. De fait, le premier choc à la sortie de l’avion n’est pas un choc de beauté, mais plutôt le concert de klaxons et la circulation terrible qui règne autour de l’aéroport.

Une rizière de Bali

Bali est une expérience de bonheur qui croît avec l’usage… Le premier indice de cette beauté à découvrir sera probablement le sourire des Balinais que vous allez immédiatement croiser. Jamais crispé, plutôt contagieux, ce sourire est le baromètre d’un peuple qui donne l’impression d’être heureux.

C’est probablement ce bonheur tranquille que viennent chercher les anxieux Occidentaux que nous sommes. Un peu d’exotisme, du soleil, de la plage… et la révélation du sens profond de la vie. Comme Julia Roberts dans Mange, prie, aime.

Une île de contrastes

Bali est une destination qui permet de satisfaire plusieurs ambitions divergentes lors du même voyage. On peut y venir pour le bonheur de la plage en formule tout inclus dans un luxueux palace ou s’installer dans une paillote au bord de la plage, faire de la plongée ou de la montagne dans la même journée, méditer à midi, danser à minuit, se perdre dans le silence des rizières ou perdre la tête dans l’agitation frénétique de Denpasar, la capitale.

Des contrastes qui s’expriment aussi dans le prix des choses. On peut facilement, et sans sacrifices, vivre pour moins de 100 $ par jour à deux personnes. Avec un peu d’effort et de recherche, il est possible de s’installer quelques semaines à Bali et d’amortir son coût quotidien à plus ou moins 50 $.

Inversement, on peut, sans effort, payer plus cher pour une chambre de luxe à Bali qu’à New York, Paris ou Tokyo.

À ce chapitre, je pense que la plus belle chaîne d’hôtels au monde, le nec plus ultra du luxe parfaitement calibré, est indiscutablement Aman, dont les premiers succès sont très intimement liés à l’Indonésie, à Bali en particulier. Ils ne font pas de publicité, existent sous l’écran radar du commun des mortels et n’ont donc jamais l’envie irrépressible de solder leurs chambres. Je les avais découverts justement à Bali, lors d’un dîner au Amannusa, leur hôtel de Nusa Dua.

Le complexe hôtelier Aman à Bali

J’ai essayé, depuis, de changer mon plan de carrière pour devenir milliardaire, échec total. Aman est donc généralement inaccessible à ma bourse, mais si vous avez envie de vraiment essayer quelque chose hors registre, je pense qu’il n’y a pas beaucoup mieux. À Bali, ils ont trois hôtels, un magnifique à côté de Borobudur à Java, et plusieurs autres adresses, surtout en Asie.

Les plages

Les voyageurs en quête de plages et qui ne veulent pas trop se casser la tête aboutissent souvent dans la vaste zone protégée par des murs d’enceinte et des gardes armées de Nusa Dua, où se trouvent plein de grands hôtels internationaux, mais surtout, une des plus belles plages de toute l’Île.

Elle est vraiment splendide et très bien entretenue, ce qui n’est pas vrai partout à Bali. Choisir Nusa Dua, c’est un peu comme aller à Cancún; beau, mais sans véritable personnalité. Je ne partirais pas de chez nous pour aller vivre en Asie ce qu’on peut essentiellement trouver au Mexique pour moins cher. À la rigueur, j’en ferais une étape de deux ou trois nuits, à la sortie de l’avion, pour me reposer et m’acclimater tranquillement.

Plage de Nusa Dua à Bali

La plage de Jimbaran où se trouvent aussi quelques grands hôtels luxueux est une autre enclave un peu en marge de la vie ordinaire de Bali où il est possible de faire une première escale en débarquant.

Personnellement, je préfère, et de loin, m’installer à Sanur. Ce n’est pas très loin de l’aéroport, au cœur d’une vie beaucoup plus authentique, et le prix de la nuit d’hôtel et des repas est une fraction de ce que vous payez dans les grandes zones touristiques. La plage n’est pas toujours nickel, mais elle est sympathique.

Sanur

Sanur Beach ou même carrément le centre de Sanur sont, à mon point de vue, l’idéal pour s’installer quelques jours, peut-être même en faire votre quartier général pendant une partie de votre séjour. Les principales destinations dans le sud de l’île sont facilement accessibles en excursion d’une journée à partir de Sanur.

L’offre de maisons à louer est abondante, et c’est toujours la solution que je préfère quand j’ai un peu de temps.

Une plage de Sanur à Bali

Les vendeurs itinérants de satay et autres merveilles de la cuisine locale s’installent sur les trottoirs en face de la maison à la tombée du jour et embaument l’air avec leurs préparations. C’est juste impossible de résister.

Quoi voir autour de Sanur

Je le disais, il est facile d’organiser des excursions à partir de Sanur si vous choisissez d’en faire votre camp de base.

Côté plage, pour changer de Sanur Beach, il y a Matahari et son sable noir, à cinq minutes du centre, qui offre le spectacle des gens qui viennent le matin pour prier, faire des offrandes et regarder le soleil se lever. Ce n’est cependant pas idéal pour la baignade.

Je pense que la plus belle plage de sable noir est à une petite trentaine de minutes en voiture. Lebih encore mieux en fin de journée pour profiter des warungs qui apprêtent souvent les prises du jour faites par les pêcheurs locaux.

On ne parle jamais de haute gastronomie, mais l’expérience peut-être assez chouette. Il y a aussi la possibilité de pratiquer plusieurs sports nautiques sur place si vous cherchez à vous ouvrir l’appétit.

Le très beau temple de Tanah lot est souvent recommandé dans les guides. Et c’est vrai, le site est assez spectaculaire. Construit au 16e siècle sur ordre d’un prêtre qui venait méditer sur un rocher légèrement avancé dans la mer, le très beau temple domine le rocher, mais ne saurait être recommandé pour la méditation.

Le site, très carte postale, que j’avais découvert il y 20 ans est toujours aussi splendide, mais il est devenu un arrêt obligé pour tous les bus touristiques qui roulent à Bali. Les routes routes pour s'y rendre peuvent être tellement congestionnées qu’il ne faut pas parier là-dessus. C’est donc un calcul de priorité dans votre voyage. Personnellement, je ne recommande pas d’y faire un arrêt.

La magie de Ubud

Plus au centre de l’île, et entourée de rizières splendides, la ville de Ubud est souvent considérée comme le point de chute obligé.

Si Pandémonium est la capitale de l’enfer, Ubud est, dans l’esprit de plusieurs voyageurs, la capitale de ce paradis terrestre.

La charmante petite ville de province souffre un peu de l’embonpoint qui vient avec le succès. Malgré le développement pas toujours harmonieux de Ubud, je considère qu’elle est un lieu parfaitement magique.

Un temple à Ubud à Bali

Les soirées et les nuits passées dans la ville à déambuler nonchalamment au son de la musique balinaise sont à jamais inscrites dans ma mémoire.

J’ai par ailleurs beaucoup de difficulté à faire une liste de choses à faire à Ubud. On ne vient pas ici pour la haute culture ou pratiquer les sports extrêmes! C’est davantage une ville « à vivre ». Un endroit pour se poser et respirer profondément.

Les séjours de yoga

Claude Chouinard est un ami que j’admire beaucoup et qui s’est construit, à Bali, depuis une quinzaine d’années, un vrai petit empire autour de la restauration, du yoga et de la médecine ayurvédique. Il a longtemps été un redoutable guide et accompagnateur pour une agence de voyages montréalaise.

L’Indonésie a fait de lui un sédentaire. Il doit y être installé depuis 25 ans. Il est à la tête, aujourd’hui, d’une petite entreprise formidable qui offre des retraites de yoga, des séjours – mais alors très coûteux – de traitement de médecine ayurvédique, et il administre un des restaurants les plus courus de Bali, Bridges.

Il possède aussi un fabuleux spa qui offre toute une gamme de soins et de massages qui vous donneront envie de ne plus jamais quitter Ubud. La spécialité du spa Kumara est le massage ayurvédique, une expérience de deux heures et demie qui nécessite une quantité non négligeable d’huile chaude.

Les séjours de yoga d’une semaine à One World sont la meilleure manière de goûter à ces traitements tout en faisant des classes soir et matin. Vous serez alors logé dans un petit hôtel qui domine une jolie rizière, en périphérie de Ubud.

La retraite de yoga One World

Claude, quand il n’est pas débordé, sert encore à l’occasion de guide. J’ai fait l’expérience du One World et j’ai adoré. J’ajoute que l’on mange très bien pendant cette semaine de retraite et que le coût était plus que raisonnable.

Les beautés du nord

Le nord de Bali est peut-être encore ce que j’appellerais la nouvelle frontière, la portion de l’île qui conserve une partie de sa pudeur originelle.

Le territoire est moins occupé, et la nature garde une majesté que le développement, dans le sud, a lourdement entamée. Les rizières de Jatiluwih, au pied du volcan Batukaru, sont exceptionnelles de beauté.

J’ai lu quelque part que Jatiluwih signifie « merveilleuse de beauté », et je confirme que l’endroit est bien nommé.

Je recommande aussi vivement d’aller découvrir les vignes de Bali – oui, j’ai bien dit les vignes – en faisant une excursion de quelques heures dans la petite région des vins. On ne parle pas de grands crûs, mais je garde un souvenir correct du petit rosé de la maison Hatten.

Pour les marcheurs plus sérieux, je suggère de partir vers les lacs de Buyan et Tamblingan. Les sentiers de randonnée d’aventure sont bien entretenus, et le petit effort est récompensé par des paysages qui permettent d’imaginer Bali avant le tourisme.

Pour les amateurs de plongée

Une suggestion pour les amateurs de plongée ou ceux qui veulent simplement s’éloigner des foules et découvrir un territoire moins fréquenté : la petite île de Nusa Penida. Au large de Bali, elle est facilement accessible en bateau.

L'île de Nusa Penida

Plusieurs choisissent d’y faire une excursion d’une journée. Je pense que c’est une erreur et que vous allez le comprendre en arrivant. Surtout si vous êtes amateur de plongée, deux jours s’imposent à Nusa Penida. Pas besoin de réserver une chambre d’hôtel longtemps à l’avance, j’ai toujours trouvé des solutions de dernière minute, chouettes et pas chères. L’excursion peut facilement s’improviser.

Où manger

À Sanur :

Le marché de nuit est idéal pour goûter à une sélection de mets indonésiens à petits prix. Ce n’est pas un attrape-touristes, l’endroit grouille de monde à la tombée de la nuit.

Warung Pragina est l’endroit où essayer une cuisine traditionnelle balinaise. C’est situé sur une des grandes rues de la ville et facile à trouver.

Soûl on the Beach est l’adresse qui devrait réconcilier toute la famille et satisfaire tous les goûts. C’est ouvert matin, midi et soir. L’ambiance, très cool, donne envie de bien prendre son temps.

À Ubud :

Les amateurs de la série Chef’s Table voudront probablement goûter les desserts et pâtisseries de Will Goldfarb, expatrié new-yorkais qui a décidé de tout plaquer et de repartir à zéro à Bali. Il fait des miracles et justifie à lui seul un arrêt à Ubud.

On réserve sa table chez Room 4 Dessert, comme au restaurant, à la différence qu’on ne consomme ici que le meilleur, le dessert. Mon ami Claude me dit que Locavore est la place qui fait vibrer Ubud en ce moment. Assez pour avoir besoin de réserver des semaines à l’avance… ce qui est toujours un puissant inhibiteur pour moi.

Mozaic est une des grandes tables de Ubud depuis plusieurs années. C’est évidemment un peu plus chic et un peu plus cher que le warung sympathique du coin de la rue, mais c’est aussi délicieux. On est ici dans une catégorie gastronomique, mais ce n’est jamais prétentieux. La cuisine est d’inspiration européenne, façonnée souvent avec les produits du marché, ce qui donne évidemment une touche locale aux plats. J’y suis allé trois fois et j’ai toujours été enchanté.

Nuri’s Warung est aujourd’hui devenu une petite chaîne de restaurants avec des succursales en Asie, mais le petit boui-boui original est toujours une de mes bonnes adresses à Ubud. On vient surtout pour son délicieux BBQ

L'Australie, Paris, le Japon... Pour trouver toutes les destinations des Notes de voyage, consultez la page de l'émission.

Abonnez-vous à l'infolettre classique d'ICI Musique