Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

À écouter : les coups de coeur de l’équipe de rédaction d’ICI Musique

Chaque semaine, plusieurs albums atterrissent dans les bureaux d’ICI Musique et les membres de l’équipe sont toujours à l’affût pour dénicher les sons qui les feront vibrer. Voici un petit recueil de quelques-unes des musiques, tous genres confondus, qui ont retenu leur attention dans les dernières semaines.

Rayannah

Avec son premier album complet à 80 % franco, Mes repaires, paru en mars, Rayannah a vraiment l'étoffe d'une auteure-compositrice-interprète qui mérite qu'on s'y attarde. Sous les apparences d'une électro-pop vaporeuse et légère, la Franco-Manitobaine originaire de Winnipeg nous offre des rythmes songés. Rayannah incarne la résilience, ayant choisi de chanter en français pour contrer l'assimilation dont elle était trop consciente d'être victime. On retiendra notamment les titres Dephine et Marylou, Élan et En attendant demain.

- Nathan LeLièvre

Voyou

Dès la première écoute, j’ai été transportée par la polyvalence de Voyou et la diversité de sa proposition. Le premier album de l'artiste français, Les bruits de la ville, donne l’impression de voyager avec lui. Il nous tient par la main et nous offre une pop dont les couches se multiplient et se superposent. Sur les pistes, on perçoit un texte riche et des sons franchement accrocheurs. Parmi la multitude d’arrangements, notamment de cuivres, on distingue bien sûr la trompette jouée par Voyou. Une seule écoute de la pièce Les bruits de la ville suffit pour constater combien la recette de l’auteur-compositeur-interprète est au point.

- Émilie Pelletier Grenier

Billie Eilish

Elle ne se contente pas d’être mélancolique et mystérieuse derrière ses rythmes électros vaporeux, des influences très en vogue sur la scène pop internationale. Elle a du chien, du mordant, de l’attitude. Elle trafique sa musique avec beaucoup d’effets. C’est intelligent et différent. On la sent au-dessus de la mêlée sur le plan mélodique.

- Olivier Robillard Laveaux

Beth Gibbons, dans la Symphonie no 3 d’Henry Gorecki

La voix non classique de Gibbons peut faire douter le mélomane spécialiste, et le mot symphonie peut rebuter le non-habitué à l'univers de la musique dite sérieuse. Mais le mariage de l'ex-Portishead (avec sa voix juste ce qu'il faut de fragile pour exprimer la fabuleuse humanité de cette œuvre et à la tonalité très adéquatement centrée pour ne jamais trahir la nature classique de la musique), de la plume prodigieusement poignante et touchante de Gorecki et de l'interprétation du légendaire Krzysztof Penderecki à la tête de l'Orchestre symphonique de la radio nationale polonaise fait de cette rencontre unique l'une des plus inoubliables des dernières années, tous genres musicaux confondus. Et en plus, elle chante en polonais! Préparez-vous à vivre une expérience bouleversante et des émois d'une intensité rarement vécue.

- Frédéric Cardin

Michel Cloup Duo

Peu connu en nos terres, Michel Cloup est pourtant l’un des rockeurs les plus importants et influents en France. Danser Danser Danser sur les ruines, le dernier album du Michel Cloup Duo, est un magnifique et radical mode d’emploi musical pour réaliser l’utopie d’un monde sans inégalités, sans pauvreté, mais aussi sans mémoire. L’intensité et la force de chacune des chansons de cet album construit dans un crescendo émotif remuant, la précision rythmique des pièces et leurs arrangements absolument parfaits laissent une impression marquante.

- Tony Tremblay

Salebarbes

Un groupe formé des frères Éloi et Jonathan Painchaud, Jean-François Breau, George Belliveau et Kevin McIntyre, ça promettait… et le résultat est franchement spectaculaire! Il n’y a absolument rien qui m’a déplu de ce premier album live enregistré devant public au mythique Pas Perdus des Îles-de-la-Madeleine. Les cinq garçons revisitent des classiques du répertoire acadien et cajun (La danse du Mardi gras, Lacassine Special, Bosco Stomp, etc.) avec une fougue, une passion et un plaisir contagieux. Cette importante célébration de la langue française est non seulement l’une des plus belles surprises de ce début d’année, mais peut-être même l’un des meilleurs albums. À découvrir absolument.

- François Marchesseault