Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Marc Hervieux replonge dans la discographie d’Huguette Tourangeau

Par Pierre-Olivier Alarie

Il y a un an disparaissait la mezzo-soprano Huguette Tourangeau. Marc Hervieux vous propose cette semaine quelques-uns de ses plus grands enregistrements.

Marc Hervieux se rappelle Huguette Tourangeau
Marc Hervieux se rappelle Huguette Tourangeau

La Dolce Vita du 8 avril 2019

Audio

Huguette Tourangeau entre en 1958 au Conservatoire de musique du Québec à Montréal dans la classe de chant de Ruzena Herlinger. Par l’entremise de Wilfrid Pelletier, elle auditionne pour Zubin Mehta, qui lui offre le rôle de Michaëla dans une production de Carmen donnée à la toute nouvelle Place des Arts de Montréal en 1964.

La même année, elle est l’une des lauréates des auditions du Metropolitan Opera. En 1964 toujours, Huguette Tourangeau collabore pour la toute première fois avec le chef d’orchestre Richard Bonynge. C’est une rencontre décisive qui oriente la suite de sa carrière. Avec Bonynge, elle prend part à des productions d’opéra à Seattle, à San Francisco, à Londres, à Sydney, à Hambourg, à New York…

Aux côtés de Bonynge et de son épouse, Joan Sutherland, Huguette Tourangeau enregistre de nombreux opéras : Les huguenots, Les contes d’Hoffmann, Rigoletto, Esclarmonde (de Massenet), Lucia di Lammermoor, Maria Stuarda.

L’agilité de sa voix, son intensité dramatique et son exceptionnel registre grave feront la renommée d’Huguette Tourangeau.

Elle quittera la scène en 1980 et enregistrera un dernier album en 1981 avec l’OSM et Charles Dutoit.

Huguette Tourangeau est disparue il y a un an, le 21 avril 2018.