Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Notes de voyage : Miami, la cité magique

Par
Stéphan Bureau

Je vous propose d’aborder aujourd’hui le Miami que j’aime et qui n’est pas celui des caricatures. Derrière les lunettes fumées et les effluves de crème solaire, la métropole américaine se révèle une surprenante ville de culture.

Écoutez Notes de voyage sur Miami
Écoutez Notes de voyage sur Miami

Diffusion : 7 avril 2019

Audio

Pour connaître le titre d'une œuvre entendue à l'émission, consultez la page Musiques diffusées du site d’ICI Musique.

L’art contemporain
On pourrait dire que Miami, c’est la plage, mais aussi, en matière d’art contemporain, la dernière vague! Je crois fermement que Christo et sa femme Jeanne-Claude y sont pour beaucoup. Après tout, ils ont mis des tutus roses à une dizaine d’îles situées dans Biscayne Bay.

Au début des années 80, le dynamique duo a entrepris de doter onze petites îles de Biscayne Bay de géants jupons roses.

Christo et Jeanne-Claude, ce sont ces artistes qui ont d’une certaine manière emballé le monde avec leurs installations démentielles, dont l’« enveloppement » du pont Neuf à Paris ou celui du Reichstag à Berlin.

Le Pont-Neuf à Paris a été «emballé» par l'artiste contemporain Christo, en 1985.
Christo a réalisé ses premières esquisses du Reichstag emballé en 1971.

Au début des années 80, le dynamique duo a entrepris de doter 11 petites îles de Biscayne Bay de jupons roses géants.

Au Pérez Art Museum de Miami, j’ai eu le plaisir de visiter la très belle exposition qui soulignait les 35 ans de ce moment de folie contagieuse, qui a contribué à remettre Miami sur la carte. On pouvait entre autres y voir les esquisses du projet ains que les mètres et les mètres de toile utilisés.

Le Pérez Art Museum de Miami a consacré une belle exposition au projet gigantesque de Christo et Jeanne-Claude d'«envelopper» des îles en bordure de Miami de toile rose.
Les esquisses de Christo et Jeanne-Claude pour l'«enveloppement» des îles de la baie Biscayne à Miami étaient exposées au Musée d'art Pérez à Miami.

Ainsi, l’art contemporain est devenu une des grandes forces d’attraction de Miami.

Le musée Pérez constitue probablement la manifestation la plus scintillante de cette passion. Son superbe jardin de sculptures sera votre première escale. Connaissez-vous le travail de l’artiste espagnol Jaume Plensa ? Sa grande sculpture aux yeux fermés dégage une sérénité apaisante pour qui se permet de passer un peu de temps à ses pieds.

La grande sculpture de Jaume Plensa, à Miami, dégage une sérénité apaisante pour qui prend le temps de passer un peu de temps à ses pieds.

Les Montréalais peuvent admirer une des œuvres de Jaime Plensa à l’entrée de la ville, sur le nouveau boulevard Bonaventure (photo ci-dessous).

La sulpture Source de l'artiste Jaume Plensa est située à l’entrée de Montréal, sur le nouveau boulevard Bonaventure.

Ainsi le musée Pérez a cette vertu de nous faire découvrir des œuvres ou des artistes qui n'apparaissent pas souvent sur nos écrans radars. Comme je l'ai mentionné en ondes, j’y ai aussi découvert l’artiste argentine Liliana Porter, qui présente l’œuvre El hombre con el hacha y otras situaciones breves (L’homme avec la hache et autres scènes minuscules). Elle me semble porter en elle toute la folie démesurée de Christo et Jeanne-Claude. Voici une photo d’ensemble.

L’oeuvre de l'artiste argentine Liliana Porter est composée de toutes petites figurines et autres menus objets.

L’œuvre est composée de toutes petites figurines et autres menus objets, comme on peut le constater sur cette image en gros plan.

Un détail de l'oeuvre «El hombre con el hacha y otras situaciones breves» («L’homme avec la hache et autres scènes minuscules») de l'artiste argentine Liliana Porter.

Il y a plusieurs restaurants autour du musée Pérez. À 15 minutes à pieds, j’irais probablement manger des huîtres au bar à fruits de mer Mignonette.

Le restaurant Mignonette sert des fruits de mer frais à Miami.

Wynwood
Wynwood a longtemps été un no man’s land malfamé à la périphérie du centre-ville de Miami. Les choses ont beaucoup changé, et ce n’est plus un secret bien gardé.

Le quartier branché de Wynwood a longtemps été un no man’s land malfamé à la périphérie du centre-ville de Miami.

Il faut dire qu’il y a beaucoup à voir. Des dizaines et des dizaines de murs d’édifices abandonnés à une certaine époque sont devenus autant de canevas pour des peintres, graffitistes et autres tagueurs. Et comme dans un musée, les expositions se renouvellent. Une fois par année, toutes les surfaces sont recouvertes pour permettre de faire vivre de nouvelles œuvres.

Dans le quartier de Wynwood à Miami, des dizaines de murs d’édifices sont devenus autant de canevas pour des peintres, graffitistes et autres tagueurs.

Je suis aussi tombé par hasard sur la galerie Gary Nader, où vous trouverez des œuvres spectaculaires, entre autres de Fernando Botero.

La galerie Gary Nader, à Miami, présente plusieurs œuvres de Fernando Botero.

Pour casser la croûte dans Wynwood, arrêtez-vous au Miam pour un bon sandwich, mais surtout pour un des meilleurs cafés en ville.

Vizcaya
À mille lieues de l’art contemporain, le temple que s’est construit, au début du 19e siècle, le magnat de Chicago James Deering pour venir passer ses hivers au chaud se révèle absolument époustouflant. Vizcaya est le fantasme accompli d’un milliardaire qui a rêvé d’un manoir tropical à l’européenne, meublé et décoré de trésors achetés dans les plus belles collections du vieux continent.

Le magnat de Chicago James Deering passait ses hivers dans son manoir Vizcaya, à Miami.

Un quai à la vénitienne s’étend devant la maison pour profiter de la baie.

Un quai à la vénitienne s’étend devant Vizcaya, le riche manoir du magnat James Deering.

Il faut toujours être un peu voyeur pour prendre plaisir à ce genre de visite, mais je le suis, et j’ajouterais, avec enthousiasme. La visite n’est pas donnée cependant, il faut compter plus de 20 $ pour l’entrée.

La Petite Havane
Quartier résidentiel et commercial avec sa légendaire Calle Ocho, la Petite Havane a parfois des allures touristiques, particulièrement autour du parc des Dominos. Il suffit alors de s’éloigner d’un ou deux coins de rue pour en goûter les charmes authentiques.

Quartier résidentiel et commercial avec sa légendaire Calle Ocho, la petite Havane, à Miami, revêt parfois des allures très touristiques.

La Petite Havane se révèle aussi l’endroit idéal pour bien manger à petits prix. En périphérie du quartier, je ne saurais trop recommander de casser la croûte à la Camaronera Seafood Joint and Fish Market. Les tacos aux crevettes, je ne vous dis pas!

Les tacos aux crevettes du restaurant Camaronera Seafood Joint and Fish Market sont un régal.

L’expérience cubaine authentique, pour entrer de plain-pied dans l’univers des expatriés nostalgiques de l’avant-révolution, se vit au chic café Versailles. C’est l’endroit désigné pour déguster un sandwich cubano. On ne parle pas ici de haute gastronomie, davantage d’une expérience.

Plusieurs options s’offrent à vous au Versailles; une version simple, genre cafétéria, le restaurant plus chic, et, entre les deux, La Ventana, la fenêtre pour commander une assiette sur le pouce (photo ci-dessous).

À Miami, l’expérience cubaine authentique se vit au chic café Versailles.

South Beach
Je ne fais absolument pas partie des rabat-joie qui aiment détester South Beach pour son ostentation clinquante. Si l'on y vient, il ne faut pas bouder son plaisir. La plage est exceptionnelle.

La plage est exceptionnelle à South Beach, à Miami.

Avec un peu d’efforts, on peut éviter ces endroits qui font exploser le budget sans vraiment donner de satisfaction. À ce sujet, évitez le restaurant Planta, qui suscite l'engouement en ce moment dans le quartier. L’endroit est beau, mais pas très bon et beaucoup trop cher. Voilà mon verdict lapidaire !

Mais ne nous arrêtons pas à cette déception, voici quelques adresses chouettes à South Beach :

- La petite trattoria Macchialina sert une cuisine italienne impeccable. Ce n’est pas donné, je précise, mais c’est une valeur sûre. Il est recommandé de faire une réservation quelques jours à l’avance.

- Au restaurant italien Sylvano’s, on trouve une table zéro prétentieuse qui sert une clientèle d’habitués, à un prix imbattable.

- La minuscule table indonésienne Indomania reste le secret gastronomique de South Beach, à prix raisonnable. Vous aurez l’impression, le temps d’un repas, d’être en voyage loin de Miami !

En terminant, mentionnons que dans les environs se cache aussi le tout petit, mais très dynamique Bass Museum, qui mérite vraiment un arrêt. Il est formidable et à la fine pointe de ce qui se fait en création.

Écoutez en direct l'émission Notes de voyage tous les dimanches de 10 h à 12 h sur les ondes d'ICI Musique, ou en rattrapage en cliquant juste ici.

Miami Vice
J’en parlais au début de l’émission, la voici, la voilà, LA scène anthologique de Miami Vice avec la chanson de Phil Collins In the Air Tonight.

Budapest, le Liban, la Nouvelle-Zélande... Pour trouver toutes les Notes de voyage, consultez la page de l'émission.

Abonnez-vous à l'infolettre classique d'ICI Musique en cliquant ici!

Branché

C'est la webradio des avant-gardistes qui aiment transgresser les règles. Dans cette webradio jazz qui oscille entre un son électro et un swing effervescent, vous entendrez – ô, sacrilège! – quelques bribes de voix. Mais il s'agit bien d'une webradio instrumentale, car, ici, la voix n'est pas à l'avant-plan, elle est un instrument parmi tant d'autres. Elle se fait discrète le temps d'une onomatopée entre deux envolées de saxophones ou elle se fond parmi les sons synthétiques ambiants. La musique idéale pour un 5 à 7 entre rebelles chics.

St Germain, Herbie Hancock, Dr Drak, De-Phazz, Andre Ceccarelli, Thievery Corporation, Cory Weeds, Bonobo, The Juju Orchestra, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.