Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

10 artistes d'ici qui font résonner les musiques de leur pays natal

Par
François Marchesseault

Des musiciens d’un peu partout dans le monde s’installent chaque année au Canada. Arrivés ici dans l’enfance, à l’adolescence ou à l’âge adulte, ils continuent de faire résonner les rythmes, les sonorités et les musiques de leur pays d’origine et d’embellir ainsi notre paysage musical. En voici 10 à découvrir, à écouter et à faire connaître.

K-Iri (Burkina Faso et Éthiopie)
Ce duo formé de Sarah-Judith Kayiri Hinse-Paré, d’origine burkinabée, et d’Iri Dimako Chordi, d’origine éthiopienne, mêle le violon de la première à la guitare acoustique de la seconde pour offrir un habile métissage des genres musicaux. Les chemins de ces deux musiciennes se sont croisés à Montréal en 2015. Musicalement, c’est quasi indescriptible : un soul aux influences provenant d’Afrique de l’Ouest, d’Éthiopie ainsi que de l’Amérique. C’est parfois rythmé, et à d’autres occasions immensément apaisant; dans tous les cas, c’est de la beauté dont on ne peut se lasser… ni se passer.


Noubi (Sénégal)
Installé à Montréal depuis trois ans, Ibnou « Noubi » Ndiaye, originaire de Saint-Louis, au Sénégal, s’est mis à la musique dès le début de son adolescence. Il était arrivé en France en 2006, après avoir été membre de plusieurs formations sénégalaises dans les années 90 et au début des années 2000. Que ce soit en solo ou avec son trio, les musiques percussives de Noubi empruntent des sonorités à l’afrofolk, au reggae, au funk, au jazz et aux musiques de son pays natal. En français ou en wolof, le chant de Noubi se fait engagé, promouvant la paix et décriant la violence faite aux femmes. Quiconque voit Noubi Trio sur scène en tombe instantanément amoureux.


Carine au micro (Bénin)
L’artiste béninoise Carine Agboton est arrivée au Québec en 2004 après un passage en France. Longtemps choriste pour d’autres formations (elle a entre autres chanté au sein du groupe Imani Gospel Singers), la musicienne a fait paraître un premier album solo de cinq titres l’an passé, intitulé O La Si (« tu vas grandir », en langue mina). La chanteuse à la voix puissante et nuancée y aborde l’amour : celui qui écorche comme celui qui fait grandir. Influencée par différents styles musicaux, dont le jazz, le gospel et les rythmes du Bénin, ainsi que par des artistes comme Miriam Makeba, Carine au micro offre des prestations endiablées.


AfrotroniX (République du Tchad)
Difficile de trouver un mélange musical plus éclaté que celui d’AfrotroniX. Le Montréalais Caleb Rimtobaye, né au Tchad, fait tomber le mur des genres musicaux en combinant électro futuriste, blues touareg, musique house et sonorités de l’Afrique de l’Ouest. Chantant en sara, langue parlée au Tchad, Caleb Rimtobaye a lancé en 2017 NomadiX, son premier album. AfrotroniX transporte déjà son électropop inclassable et dansante aux quatre coins de la planète. En novembre dernier, il a été nommé meilleur DJ africain aux All Africa Music Awards.


Dakar à Bamako

Voici d'envoûtantes sonorités d'Afrique de l'Ouest, où les cordes de la kora, du n'goni ou du luth malien suivent les rythmes donnés par le djembé et autres tambours, sans oublier le chant, élément essentiel qui contient à lui seul la chaleur de cette belle région désertique.

Amadou et Mariam, Cheikh Lo, Rokia Traoré, Baaba Maal, Afel Bocoum, Issa Bagayogo, Orchestra Baobab, Frères Diouf, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.


Laetitia Zonzambé (République centrafricaine)
La Montréalaise originaire de la République centrafricaine offre sur disque autant que sur scène, par son funk et son soul, une fête splendide dans laquelle l’humain reçoit une dose immense d’espoir. En français ou en sango, Laetitia chante avec une éblouissante intensité des textes où la paix est au cœur du propos. Arrivée en sol québécois il y a une dizaine d’années, la chanteuse reste profondément attachée à sa terre natale, où elle retourne se produire régulièrement et où elle jouit encore d’une grande popularité.


Ramon Chicharron (Colombie)
Avec ses orchestrations fusionnant, avec une touche d’électro, la cumbia, le funk et le raga, Ramon Chicharron nous fait voyager dans le Sud en passant par sa Colombie natale. Né dans la ville de Medellin, Chicharron rend hommage aux différentes musiques de son pays d’origine tout en leur infusant une dose de modernité. Pour Merecumbé, son album paru l’an dernier, le musicien s’est retiré dans la jungle costaricaine pour trouver l’inspiration. Dans ses musiques festives, Chicharron chante, entre autres, les urgences environnementales qui frappent notre planète. Un artiste talentueux, inspirant et engagé.


Suzi Silva (Portugal)
La chanteuse Suzi Silva a une longue histoire d’amour avec la musique. Arrivée au Québec à l’âge de 6 ans, elle est retournée au Portugal, son pays natal, six ans plus tard. Là-bas, elle a étudié au Conservatoire de musique classique de Coimbra et suivi d’autres formations musicales, dont en jazz. La chanteuse est revenue au Québec en 2013, puis a été admise au programme d’interprétation en jazz à l’Université de Montréal en 2014. C’est en 2017 qu’elle a fait paraître Fad’azz, un splendide premier album sur lequel sa voix chaude et enveloppante s’envole sur des airs de fado traditionnel et de jazz.


Just Woân (Cameroun)
La voix de Justin Itoko (Just Woân) impressionne par l’étendue de son registre dès les premières mesures de Ngueté, la pièce qui ouvre A Second Chance, son troisième album paru en 2016. Né à Youndé, au Cameroun, Just Woân a fait ses armes en musique à l’adolescence en s’adonnant au chant choral. Ses musiques puisent bien sûr leurs influences dans la musique camerounaise, mais plus que jamais dans le rock et la pop nord-américaine; il est arrivé au Québec il y a quelques années. Un chanteur et un mélodiste exceptionnel.


Kelly Bado (Côte-d’Ivoire)
Mixer la pop, la musique du monde, le soul, le R’n'B et même le folk, voilà le pari réussi de Kelly Bado. L’artiste manitobaine d’origine ivoirienne est arrivée à Winnipeg en 2007 et, depuis plusieurs années, elle ne cesse d’accumuler les projets et les distinctions : finaliste du Festival international de la chanson de Granby en 2014 et aux quarts de finale de l’émission de télé La voix en 2018, artiste de l’année en musique du monde au Canadian Western Music Award la même année, ainsi que chanteuse pour le spectacle équestre Odysseo, de Cavalia. Sur son premier album, Entre deux, paru en 2016, Kelly Bado parvient à créer un pont entre la chanson pop francophone et les musiques de son pays d’origine.


Femmes du monde

Des musiques arabes, africaines, antillaises, sud-américaines, etc. chantées par des femmes talentueuses, engagées et audacieuses. Ces femmes nous racontent l'amour et le quotidien, et sont souvent la voix libre revendiquant le respect de leurs consœurs du monde entier.

Cesaria Evora, Miriam Makeba, Angélique Kidjo, Melina Mercouri, Afrika Mamas, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.


Huu Bac Quach (Vietnam)
Bien qu’il soit arrivé au Québec à l’âge de 2 ans, Huu Bac a su incorporer à ses musiques jazz les sonorités de son Vietnam natal. Guitariste jazz de formation, il découvre le dan bau, instrument monocorde traditionnel vietnamien, au tournant des années 2000, en plus d’apprendre la vièle chinoise à Shanghai. Inspiré par la musique péruvienne, le multi-instrumentiste a également appris à jouer de la quena, un instrument à vent de la famille des flûtes. Avec le Huu Bac Quintet, l’artiste a offert en 2017 un premier album jazz audacieux, où se rencontrent admirablement l’Amérique et l’Asie.