Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Notes de voyage : en exploration au Cambodge

Par
Stéphan Bureau

Cette semaine, larguons les amarres à destination de l’Asie du Sud-Est, plus précisément vers le petit et magnifique pays qu’est le Cambodge.

Vous trouverez dans ce billet toutes les références mentionnées en ondes, ainsi que l’émission offerte en rattrapage.

Écoutez l'émission Notes de voyage sur le Cambodge
Écoutez l'émission Notes de voyage sur le Cambodge

Diffusion : 31 mars 2019

Audio

Pour connaître le titre d'une œuvre entendue à l'émission, consultez la page Musiques diffusées du site d’ICI Musique.

Le temple cambodgien Angkor Wat a été conçu pour représenter le mont Meru, la maison des dieux dans la mythologie hindoue.

LES TEMPLES D’ANGKOR WAT
Vestiges d’un vaste empire qui a dominé toute la région, plusieurs de ces temples sont aujourd’hui facilement accessibles, dégagés, nettoyés et restaurés, et certains sont encore protégés par la jungle la plus inextricable.

Quel que soit votre degré de passion pour les nombreux mystères laissés par les civilisations anciennes, la visite de cette vaste plaine de Siem Reap ne peut que satisfaire votre envie d’exotisme, même si les centaines de milliers de touristes qui s’y rendent risquent de la brider un peu!

Le temple d'angkor Wat a été construit en tant que « temple d'État » et capitale.

Combien de temps prévoir?
Il est difficile de donner ce genre de conseils pour la visite des temples d’Angkor Wat, puisque certains auront la certitude d’en avoir bien fait le tour en une grosse journée, alors que d’autres n’auront pas assez d’une semaine pour commencer à gratter la surface de cet univers fascinant.

Deux circuits, le petit et le long, s’offrent généralement aux touristes, mais il faut savoir qu’il y a aussi beaucoup à voir hors des circuits bien balisés.

Détail des bas-reliefs du complexe de temples d'Angkor au Cambodge.

Quelques trucs
Je recommande fortement aux visiteurs de partir tôt le matin et de sauter le premier temple qui se trouve sur le circuit officiel pour devancer les touristes et essayer de trouver un peu de paix dans ces lieux qui gagnent à être fréquentés dans le silence.

Sinon, après vous être informé sur les lieux, empruntez les circuits, mais dans le sens inverse du flot des touristes, soit en partant de la fin.

Malgré la chaleur du climat, le vélo est une bonne idée pour se déplacer de façon autonome entre les différents temples. Le scooter est une autre option, plus bruyante. Sinon, il y a des tuk tuk qui vous attendent à peu près partout et dont l’utilisation coûte quelques dollars à peine.

Angkor Wat est le plus grand des temples du complexe monumental d'Angkor au Cambodge.

Les billets
Si vous partez seul à l’aventure, il faut vous procurer un billet d’entrée pour les temples. Comme chez Disney, vous payez une seule fois pour un sésame qui vous ouvre tous les sites pour une ou plusieurs journées. L’idéal est probablement le passeport de trois jours, que vous pouvez amortir sur une période d’une semaine.

Tous les forfaits s’achètent à compter de 5 heures le matin à la billetterie centrale, qui est à côté de l’Angkor Panorama Museum.

Ces heures très matinales permettent d’aller voir le soleil se lever sur les sites. Je recommande, pour le lever comme pour le coucher, de vous installer à Angkor Wat. C’est un cliché, mais vous comprendrez pourquoi si le ciel est bien dégagé.

Ne vous avisez pas d’aller directement à l’entrée d’un temple pour acheter votre billet, car vous serez refoulé à la barrière. Après vous être levé à 4 h 30, ce serait fâchant.

Le complexe monumental d'Angkor au Cambodge a été construit par Suryavarman II au début du XIIᵉ siècle.

Quels temples visiter?
Je ne me risquerai pas à dresser le palmarès des meilleurs temples à visiter. Là aussi, c’est une affaire de goûts personnels.

Angkor Wat, qui est davantage une ville qu’un temple avec son système complexe de douves et de bassins hydrauliques, constitue certainement le cœur de toute visite. Je ne peux pas imaginer consacrer moins de quelques heures à sa visite. J’ai choisi d’y revenir souvent et de découper ma découverte des lieux en autant de moments différents de la journée.

Ta Prohm est incontournable, ne serait-ce que par sa présence au cinéma. C’est ici qu’ont été tournées des scènes de Lara Croft : Tomb Raider, le film. C’est le temple par excellence pour sentir la cohabitation entre les ruines et la jungle avant que les premiers archéologues commencent à dégager les sites. L’ambiance y est vraiment magique. La photo ci-dessous en donne un aperçu.

L'ensemble monumental d'Angkor fut une des capitales de l'Empire khmer au Cambodge.

La ville de Siem Reap
Visiter Angkor, c’est aussi s’exposer au brutal contraste entre cette ville et celle de Siem Reap, qui sert de point d’atterrissage pour tous les touristes qui veulent visiter les temples. Dans cette dernière, vous serez témoin d’une vie grouillante et parfois anarchique.

La ville de Siem Reap est située nord-ouest du Cambodge.

On ne vient pas à Siem Reap pour jouir des délices de la ville, mais celle-ci est un agréable camp de base pour visiter les temples. Je recommande même aux visiteurs de prévoir une journée de repos et de piscine entre deux, trois ou quatre journées d’exploration. La chaleur et les distances à parcourir, si vous voulez vraiment faire la totale et sortir des circuits touristiques, demandent du temps, mais aussi un peu de répit.

Pour dormir, sachez que les options sont très nombreuses. Le marché, compétitif, offre toute la gamme des options, du plus luxueux au plus frugal. J’ai beaucoup aimé, pour son ambiance, le Foreign Correspondents Club, qui n’est pas un vrai repaire de journalistes, mais qui rappelle un peu l’époque coloniale. On peut aussi simplement aller y boire un verre ou casser la croûte.

Écoutez en direct l'émission Notes de voyage tous les dimanches de 10 h à 12 h sur les ondes d'ICI Musique, ou en rattrapage en cliquant juste ici.

Dans un registre très abordable, deux adresses : le Guesthouse Victory et le Golden Temple Villa. Ces maisons sont modestes, mais confortables et propres, et le prix d’un séjour s’avère plus que raisonnable.

Pour la bouffe, je ne m’aventure pas à émettre des suggestions; les bonnes adresses fluctuent comme les cours de la Bourse. J’ai toujours assez bien mangé, particulièrement dans les échoppes des grands marchés qui s’animent à la tombée du jour.

La nourriture vendue dans les échoppes des marchés de Siem Reap s'avère délicieuse.

Le petit musée d’Aki Ra
Près de Siem Reap, la ville qui jouxte les merveilleux temples d’Angkor, le petit musée d’Aki Ra a été créé par un des nombreux enfants qui ont été entraînés à poser des mines pendant la guerre. Très rustique, il fait voir de près cette réalité occultée par les grands voyagistes qui amènent les touristes voir les merveilles d’Angkor Wat. Le coût d’entrée de trois dollars permet de faire fonctionner un petit orphelinat qui se trouve à côté du musée.


La capitale du Cambodge Phnom Penh est située au confluent des fleuves Tonlé Sap et Mékong.

LA CAPITALE ET UN RAPPEL ESSENTIEL

Phnom Penh
Vidée de sa population et meurtrie durant le régime des Khmers rouges, la capitale est aujourd’hui parfaitement vibrante et laisse voir, par quelques vestiges et de belles avenues miraculeusement protégées, l’élégance européenne qu’elle devait avoir à l’époque de l’administration coloniale.

L’essentiel des choses à voir est facilement accessible à pied pendant une petite journée qui combinerait une visite au joli musée national et au Palais royal (photo ci-dessous), quelques emplettes au chouette marché central et une balade le long du Mékong, sur le boulevard Sisowath.

Le palais royal de Phnom Penh, au Cambodge, sert de résidence au roi du Cambodge.

Ceux qui ont le cœur bien accroché et veulent essayer de comprendre la folie génocidaire des Khmers rouges pourront aller vers les fameux « Killing Fields », ces charniers où les ennemis du réguime étaient exécutés en masse, à une quarantaine de kilomètres de la ville.

De mon côté, j’ai eu ma leçon d’histoire appliquée au musée S-21, une école publique qui avait été transformée en centre de torture. L’état des lieux est sensiblement le même depuis le départ des tortionnaires et transmet parfaitement la terreur qu’ont dû ressentir les victimes du régime.

Le musée S-21, un ancien centre de troture, transmet parfaitement la terreur qu’ont dû ressentir les victimes du régime des Khmers rouges.

Le philosophe JF Revel disait que « l’idéologie, c’est ce qui pense à votre place ». S-21 est la réponse barbare que l’idéologie peut offrir à ceux qui refusent qu’on pense à leur place.

Attention aux mines
Les conflits à répétition ont laissé des traces dans ce pays, qui est probablement le plus miné au monde. Des millions d’engins explosifs sont encore enfouis un peu partout. Des équipes de l’Organisation des Nations unies (ONU) et d’autres organisations travaillent toujours à déminer des pans entiers du territoire.

Plusieurs guides de voyage précisent d’ailleurs qu’en cas de besoin extrême, il est toujours préférable de se soulager sur le bord de la route à la vue de tous et d’y laisser sa dignité plutôt que d’y laisser une jambe en s’éloignant dans la jungle.

Balades en bateau
Pour terminer sur une note plus légère, voici deux suggestions de déplacements en bateau pour changer de rythme et contempler la campagne :

- On ne recommande pas le trajet entre Phnom Penh et Siem Reap dans les guides, mais j’ai adoré la faire.

Un village sur pilotis au Cambodge, près de Battambang.

- Encore plus pittoresque est le petit périple qui vous mène de Siem Reap à Battambang. Il permet de voir plusieurs beaux villages, tout en restant bien confortablement assis dans le bateau.

Budapest, le Liban, la Nouvelle-Zélande... Pour trouver toutes les Notes de voyage, consultez la page de l'émission.

Abonnez-vous à l'infolettre classique d'ICI Musique en cliquant ici!

Aube

Tonique, vivifiante, mais pas agressante. Voilà le genre de musique classique instrumentale que vous trouverez dans la webradio Aube et qui vous mettra de bonne humeur. La sélection est composée de pièces triées sur le volet pour accompagner à merveille le café que l'on savoure au moment où les premiers rayons de soleil viennent poindre à l'horizon. Avec la webradio Aube, vous vous lèverez toujours du bon côté du lit. Nous sommes même prêts à parier que vous vous laisserez parfois aller à valser en robe de chambre.

Vivaldi, Rossini, Ravel, Bach, Mozart, Schubert, Chopin, Debussy, Durand et tutti quanti, tels que joués par par Alfred Brendel, Philippe Cassard, Aldo Cicciolini, Angela Cheng, David Jalbert, Janina Fialkowska, I Musici, Angèle Dubeau et La Pieta, Alain Lefèvre, l'Orchestre symphonique de Montréal, Robert Shaw, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.