Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Sur les traces de Michel « Willie » Lamothe, bassiste d’Offenbach et de Corbeau

Par
Ariane Gratton-Jacob

Michel « Willie » Lamothe, premier bassiste d'Offenbach (tout à gauche sur la photo) et membre du groupe Corbeau, s'est éteint lundi à l'âge de 71 ans à la suite d'un arrêt cardiaque. Comme son surnom l'indique, c'était aussi le fils du fameux chanteur country Willy Lamothe.

Apprendre cette triste nouvelle nous a donné le goût de remonter le long du parcours de ce musicien apprécié par ses pairs et de réécouter les chansons marquantes sur lesquelles on a pu l’entendre, comme l'extraordinaire Câline de blues.

Ce classique du rock québécois a été coécrit par Gerry Boulet, Pierre Harel et Michel Lamothe en 1971 dans un hôtel de Saint-Sauveur pour la trame sonore du film Bulldozer. La chanson a ensuite figuré sur le premier album d'Offenbach, Offenbach Soap Opera (1972), dont la sympathique pochette était inspirée des boîtes de savon à lessive de l'époque.

Après son passage dans Les Sphinx, Michel Lamothe rejoint en 1967 la formation yéyé Les gants blancs avec les frères Gerry et Denis Boulet ainsi que Jean Gravel. On a peine à croire qu'il s'agit là de l'embryon musical d'Offenbach!

Le groupe ne connaît pas un grand succès et les musiciens ont par la suite amorcé un tournant qui les a menés à alourdir leur son et à renommer leur ensemble, passant d’Offenbach Pop Opera à Offenbach Soap Opera, ce qui a mené plus tard à la formation d’Offenbach.

Michel Lamothe demeure au sein du mythique band rock jusqu’au milieu des années 70. Il a ainsi participé à la création et à l’enregistrement des albums Offenbach Soap Opera, et Saint-Chrone de Néant (album live en 1972) ainsi que Tabarnac (Offenbach) en 1973, sur lequel se retrouve entre autres Chu un rocker (Reelin' and Rockin').

Comme Pierre Harel et Roger « Wézo » Belval, Michel Lamothe a ensuite quitté le groupe pour jouer au sein de Corbeau, dont le premier album, homonyme, est sorti en 1979, après l’arrivée de Marjo et du guitariste Jean Millaire.

Après Fou, sort l'album Illégal, fort de sa pièce-titre et du grand succès Ailleurs.

En 1991, Roger « Wézo » Belval, Pierre Harel et Michel Lamothe se retrouvent sur scène ensemble dans le groupe Corbach.

Avec eux, Michel Lamothe participera également à diverses réalisations dont la commémoration de la Messe de l'Oratoire du groupe Offenbach en février 2002, et l’album Félix Leclerc en colère.

De nombreux musiciens qui ont côtoyé Michel Lamothe ont témoigné leur amitié et leur tristesse lundi.

- Avec la participation de Mathieu Catafard.


Vous aimerez aussi:
- Les 30 meilleures chansons québécoises des années 1970
- Années 70: 12 artistes canadiens qui ont marqué la chanson francophone

Le meilleur des années 70

La chanson ose et s'affirme pendant cette décennie pleine d'espoir et de confiance. Après une période où l'on adaptait les succès anglophones, voilà une ère foisonnante de compositions originales aux mélodies d'envergure. Voici les plus grands succès de ces années marquantes. Romantisme, identité, audace : tout y est!

Renée Claude, Offenbach, Pauline Julien, Jacques Brel, Diane Dufresne, Jean-Pierre Ferland, Octobre, Harmonium, Claude Dubois, Fiori & Séguin, Françoise Hardy, Beau Dommage, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.