Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Notes de voyage : l’âme belge

Par
Stéphan Bureau

Je vous invite cette semaine en Belgique, qui est bien plus que sa grise capitale et qui cache plein de trésors et d’autres petites merveilles justifiant d’en faire une destination en bonne et due forme.

Notes de voyage : l'âme belge
Notes de voyage : l'âme belge

24 mars 2019

Audio

Pour connaître le titre d'une œuvre entendue à l'émission, consultez la page Musiques diffusées du site d’ICI Musique.

La Grand-Place de Bruxelles est mondialement reconnue pour sa richesse ornementale.

QUOI FAIRE À BRUXELLES?

Déguster du chocolat dans le quartier du Sablon
Les guides touristiques vantent toujours la beauté et la qualité de l’architecture de la Grand-Place (ci-dessus). Même si elle est effectivement magnifique, ma préférence va plutôt pour la place du Grand Sablon (ci-dessous), qui se situe au cœur du quartier des antiquaires, le Sablon.

Le chocolatier occupe l'angle de la place du Grand-Sablon à Bruxelles.

S’y balader donne un prétexte pour faire le plein de douceurs chez les orfèvres de la chocolaterie. Voici quelques adresses pour ceux et celles qui ont le bec sucré :

- Neuhaus, qui fait les meilleures pralines;

- l’artisan chocolatier Pierre Marcolini, à l’angle de la place (l'édifice avec les gerbes de fleurs roses sur la photo), dont les boîtes de grands crus sont un délice;

- et juste à l’extérieur du quartier du Sablon, le chocolatier Laurent Gerbaud, une autre valeur sûre.

Les meilleures frites
Frit-Flagey figure souvent au sommet des palmarès, ce qui peut justifier qu’il faille attendre une vingtaine de minutes avant d’arriver au comptoir pour commander sa barquette!

La baraque à frites Frit-Flagey est une institution de Bruxelles.

Le New York Times estime pour sa part que les meilleures frites du monde sont servies à la Maison Antoine à la Place Jourdan, dans ce qui tient davantage d’une cabane que d’une maison. L’endroit est ouvert depuis 1948.

Les frites belges sont cuites dans le blanc de boeuf.

Les frites accompagnent plusieurs des repas de la gastronomie locale servis sur le pouce. Un exemple : en commandant une mitraillette – une sorte de sous-marin sur baguette avec la sauce (andalouse de préférence) –, on découvre que les frites ont été intégrées au sandwich. Un vrai délice.

Le pistolet, ce petit pain rond garni, représente une autre option en matière de repas rapide. Pistolet Original compte parmi les meilleurs endroits où savourer cet autre classique.

Les petits musées à voir
Outre les incontournables, comme le Palais des Beaux-Arts (alias le BOZAR), de plus petits musées se distinguent à Bruxelles.

D’abord, impossible de ne pas arrêter chez René Magritte, génial « ouvrier » du mouvement surréaliste. Je dis bien « chez Magritte » puisque le petit musée est aussi la maison où il a vécu pendant 24 ans. On ne vient pas ici pour voir ses plus beaux tableaux, mais plutôt pour entrer dans l’intimité, très ordinaire, de ce peintre qui ne l’était pas.

Le musée Horta est aussi installé dans la résidence-vitrine élaborée par l’architecte belge Victor Horta, grand maître de l’Art nouveau. La visite nous fait entrer dans son atelier et ce qui a aussi été sa maison entre 1901 et 1919. L’essentiel du mobilier et de la décoration sont d’origine. Le fameux édifice du BOZAR (ci-dessous) fait partie des chefs-d’œuvre de l’architecte.

Le Palais des Beaux-Arts, connu sous le nom de Bozar, à Bruxelles en Belgique.

Je termine mon survol des musées de Bruxelles avec un arrêt au Centre belge de la bande dessinée, un temple entièrement réservé aux géants du neuvième art. Que vous préfériez les magazines Tintin (éditions Le Lombard) ou Spirou (éditions Dupuis), vous trouverez votre compte dans ce musée, qui se déploie sur quelques étages. Le magasin est aussi une vraie cave aux trésors pour tous les amateurs d’objets de collection.

Écoutez en direct l'émission Notes de voyage tous les dimanches de 10 h à 12 h sur les ondes d'ICI Musique, ou en rattrapage en cliquant juste ici.

Suggestions de restos
On mange très, très bien en Belgique. Voici quelques recommandations.

- Le Café des Spores, le resto pour l’amateur de champignons en vous. Fa-bu-leux;

- Les Filles, où tout est servi en cocotte. On traîne à table et on se sert plusieurs fois. Simple, original et bio;

- God Save the Cream, des préparations fraîches et saines, dans le style d’une cuisine maison dominée par les légumes et les épices. Le prix de l’addition reste raisonnable.

- Le bistrot Chez Richard, dans le Sablon, où la carte de vins d’auteurs et les accompagnements donnent envie de tout goûter.

- Le bar à vins nature Tarzan, où il fait bon étirer l’apéro en partageant de petits plats.

Pour approfondir vos recherches gastronomiques, je recommande particulièrement les livres de Michel Verlinden, qui fait aussi plein de suggestions sur les médias sociaux.

La ville de Bruxelles compte environ 200 000 habitants.


LES INCONTOURNABLES EN BELGIQUE

Hors de Bruxelles, beaucoup d’étapes justifient des séjours plus ou moins longs.

Si vous êtes curieux d’aller voir le champ de bataille où Napoléon a frappé son Waterloo, gardez du temps pour un arrêt de contemplation méditative autour des ruines de l’abbaye de Villers-la-Ville (ci-dessous). À noter que l’endroit s’avère parfait pour un pique-nique en famille.

Les ruines de l’abbaye de Villers-la-Ville se prêtent à la contemplation.

Anvers
Anvers, mon grand coup de cœur en Flandre, constitue un bijou d’harmonie entre l’ancien et le nouveau, entre l’architecture baroque et le moderne le plus aigu. C’est là véritablement une ville à voir.

Le peintre Pierre Paul Rubens y a passé l’essentiel de sa vie. Sa maison-atelier a été transformée depuis 1937 en un musée très sympathique qu’on visite si on a un tant soit peu d’intérêt pour ce géant du baroque. C’est également le prétexte pour entrer dans l’univers d’un autre géant, Antoine van Dyck, longtemps son collaborateur.

Le musée Hergé
Né en 1929, Tintin célèbre cette année ses 90 ans avec un tout nouveau musée, situé à Louvain. L’écrin que lui a dessiné l’architecte Christian de Portzamparc rend en même temps hommage à l’amoureux de l’art moderne qu’était George Remi (alias Hergé).

Le musée Hergé à Louvain, en Belgique.

Des dizaines de planches originales ainsi que des documents d’archives, des photos, des maquettes et des installations qui rappellent le parcours d’Hergé permettent de comprendre l’ambition du grand créateur.

J’ai adoré une reproduction, à l’échelle, du salon d’Hergé. Elle nous donne accès à son intimité et permet de voir, dans la bibliothèque, les livres qu’il lisait, ou encore de découvrir la musique qu’il écoutait (beaucoup de jazz!).

Le musée est facilement accessible en train de Bruxelles. Toute l’excursion peut justifier qu’on réserve une petite journée. Plusieurs petits restaurants se trouvent à quelques minutes de marche dans le centre de Louvain, qui, par ailleurs, n’est pas une ville follement attrayante.

L'Australie, San Francisco, le Japon... Pour trouver toutes les Notes de voyage, consultez la page de l'émission.

Abonnez-vous à l'infolettre classique d'ICI Musique en cliquant ici !

Doux matins

Accompagnez votre réveil de cette sélection de chansons douces et apaisantes. C'est la webradio idéale pour installer une ambiance calme et sereine avant et pendant le premier café. Ces chansons acoustiques, d'ici et d'ailleurs, vous enveloppent de leurs sonorités caressantes, de leurs instruments veloutés et de leurs voix chaleureuses.

Saratoga, Beyries, Emilie-Claire Barlow, Félix Dyotte, Christian Kit Goguen, Flavie, Les Soeurs Boulay, Emilie Kahn, Leif Wollebekk, Sufjan Stevens, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.