Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Entrevue opéra : Marie-Ève Scarfone et Stéphane Tétrault, un piano et un violoncelle sur la scène

Par
Sylvia L'Écuyer

L’Opéra de Montréal innove : dans la foulée de la tendance aux nouvelles œuvres dans de nouveaux espaces, il présente Twenty-Seven de Ricky Ian Gordon au théâtre du Centaur jusqu’au 31 mars.

L’opéra recrée l’atmosphère du salon d’Alice B. Toklas et Gertrude Stein, deux écrivaines Américaines, situé au 27 rue de Fleurus, dans le Paris des années 1920. S’y retrouvaient le samedi les Picasso, Fitzgerald, Leo Stein, Matisse, Man Ray et Ernest Hemingway. Les chanteurs de l’Atelier ont la chance d’incarner ces personnages quasiment mythiques.

Marie-Ève Scarfone et Stéphane Tétreault sont de merveilleux complices : partenaires en musique de chambre, elle est répétitrice et maître de chant à l’opéra de Montréal, il chante avec son bel instrument et l’opéra est sa passion. C’est avec enthousiasme qu’ils décrivent leur nouvelle aventure : non seulement ils ont adapté la partition d’orchestre pour leurs deux instruments, mais ils se retrouvent sur la scène comme des invités au célèbre salon. Écoutez l’entretien qu’ils m’ont accordé à la veille de ces représentations.

L'opéra Twenty-seven
L'opéra Twenty-seven

orchestré par la pianiste Marie-Eve Scarfone et le violoncelliste Stéphane Tétreault

Audio

Vous pouvez consulter tous nos billets sur la page de Sylvia L'Écuyer