Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Notes de voyage : à Chicago, impossible de s'ennuyer

Par
Stéphan Bureau

Réputée pour son architecture audacieuse, ses nombreux musées, ses équipes de sport légendaires, ses théâtres, ses restaurants, ses parcs et ses plages, entre autres, la ville des vents a de quoi attirer les touristes! On s’y rend cette semaine.

Voici l’émission en rattrapage ainsi que les références promises en ondes.

Écoutez l'émission Notes de voyage sur Chicago
Écoutez l'émission Notes de voyage sur Chicago

Diffusion : 17 mars 2018

Audio

Pour connaître le titre d'une œuvre entendue à l'émission, consultez la page Musiques diffusées du site d’ICI Musique.

Chicago constitue, à mon sens, la grande ville la plus profondément américaine des États-Unis. C’est un titre subjectif que pourraient se disputer New York, Los Angeles ou Boston, entre autres, mais que j’attribue à Chicago. D’ailleurs, Barack Obama l’a qualifiée d’« éminemment américaine ». Dans cette ville se rencontrent le meilleur et le pire, le très beau comme le très laid. Elle est certainement dotée d’une forte personnalité, et on l’adore justement à cause de ses contradictions.

Chicago a été construite sur le bord du lac Michigan.

Dangereuse?
Si la ville s’avère tristement l’une des plus violentes des États-Unis, cela ne se ressent pas également partout. Il y a des quartiers sûrs, et d’autres moins. La grande majorité des touristes de la ville n’en mesurent le danger qu’en regardant les journaux. Sans être naïf, il ne faut pas se laisser effrayer par sa réputation. Chicago est trop belle et trop intéressante pour qu’on se prive d’y aller.

La rivière qui traverse le centre de Chicago.

Sur les traces des grands architectes
Si vous vous intéressez le moindrement à l’architecture, faites le pèlerinage, idéalement en métro, vers la banlieue d’Oak Park pour visiter la maison de Frank Lloyd Wright, un des géants de l’architecture à Chicago.

La maison de Frank Lloyd Wright, un des géants de l’architecture à Chicago.

Le tour des lieux s’effectue assez rapidement, mais il permet de saisir ce qui germait alors dans la tête du jeune loup – un peu comme si l’ADN de son œuvre se trouvait dans cette petite structure assez modeste.

Avant ou après la visite guidée, prenez une marche dans le quartier pour voir quelques-unes des autres propriétés qu’il a conçues.

L’architecte d’origine allemande Mies Van Der Rohe incarne quant à lui une vision moderne, épurée, pour ne pas dire austère de l’architecture. Plusieurs exemples magnifiques de son travail se trouvent à Chicago et peuvent devenir autant de balises autour desquelles organiser vos balades.

La bâtisse du Federal Center dans le centre-ville de Chicago.

Le Federal Building (ci-dessus) représente l’exemple le plus abouti de la deuxième vague de l’école architecturale de Chicago, tandis que la gigantesque sculpture d’Alexander Calder, sur la place publique devant l’édifice, en est le complément parfait.

La gigantesque sculpture d’Alexander Calder à Chicago.

De là, les mordus voudront certainement marcher jusqu’aux fameuses tours d’habitation du 860-880 North Lake Shore Drive, qui ont servi de canevas au square Westmount, à Montréal.

Il peut être profitable d’acheter un guide pour bien préparer vos excursions. Pour ma part, j’ai bien apprécié celui de Gerard R. Wolfe, Chicago In and Around the Loop: Walking tours of Architecture and History.

À défaut d’acheter un guide imprimé, consultez le site web du Chicago Architecture Center (en anglais), qui vous fournira le minimum nécessaire pour organiser votre parcours et vous documenter avant de partir – ce qui permet toujours de se pâmer encore plus une fois sur place!

Lincoln Park
L’espace le plus vert de Chicago, au nord de la Loop et adossé au lac Michigan, est indiscutablement le quartier où j’irais me perdre pour sortir du centre vertical, dense et aussi touristique de la ville. L’énorme parc, le plus grand de la ville, en occupe une bonne portion.

On y trouve le zoo, un des plus avancés et progressistes aux États-Unis en matière de traitement des animaux et de travail sur la conservation.

Écoutez en direct l'émission Notes de voyage tous les dimanches de 10 h à 12 h sur les ondes d'ICI Musique, ou en rattrapage en cliquant juste ici.

Ukranian Village
Si vous êtes à Chicago pour plus que deux ou trois jours, consacrez du temps à ce quartier périphérique au centre, le creuset historique de l’importante population ukrainienne, mais aussi de plusieurs autres communautés venues d’Europe de l’Est.

Quelques églises orthodoxes témoignent bellement de cette immigration qui a beaucoup façonné Chicago. Les vieux restaurants qui servent bortsch et autres pieroggis sont encore présents, aux côtés d’une nouvelle génération de commerces qui servent de jeunes bobos en quête de maisons à prix raisonnable.

L’Art Institute
Le vaste et lumineux musée est le deuxième en importance, par ses collections, aux États-Unis – certainement un de mes préférés aussi.

Il propose une excellente collection impressionniste, composée notamment d’une quarantaine de peintures de Claude Monet, dont six toiles de son exquise série Les meules. Voici l'une d'elles.

Une peinture de la série Les meules, de Claude Monet.

On peut aussi y voir le chef-d’œuvre d’Edward Hopper Nighthawks, cette fenêtre émouvante et dure sur notre vie citadine.

La célèbre toile Nighthawks d'Edward Hopper.

Comme toujours, il est préférable d’amorcer votre visite à la première heure, avant l’arrivée des foules, et dans les salles qui abritent ces œuvres populaires.

Les amateurs de Jasper Johns, Andy Warhol ou Jeff Koons commenceront plutôt par les peintures, sculptures et photographies données en 2015 par le couple de philanthropes Stefan Edlis et Gael Neeson. Les salles où se trouve cette collection valent à elles seules le détour.

J’en parlais en ondes : si la folie du marché de l’art vous fascine, ne manquez pas de regarder le très bon documentaire The Price of Everything. Stefan Edlis en est justement un des personnages.

À la sortie du musée, gardez-vous un peu de temps pour musarder dans le Millenium Park, où est installée la fameuse Bean, alias la Cloud Gate, de l’artiste Anish Kapoor.

La fameuse Bean, alias la Cloud Gate, de l’artiste Anish Kapoor, à Chicago.

À la belle saison, le parc offre d’infinies possibilités de pique-nique, et si vous êtes chanceux, un concert sera peut-être présenté en soirée sur la belle scène extérieure réalisée par l’architecte canadien Frank Gehry.

Planétarium et aquarium
J’aime beaucoup marcher du Millenium Park pour aller jusqu’au bout de la jetée où se trouve le planétarium. Plusieurs points de vue permettent de prendre la mesure de cette ville aux épaules larges.

Avec ou sans enfant, je ne saurais trop recommander d’aller passer du temps dans l’immense Shedd Aquarium, peut-être le plus beau au pays. Les bassins qui s’ouvrent par de grandes fenêtres sur l’horizon infini du lac Michigan sont très impressionnants.

Sports
Chicago compte un nombre impressionnant d’équipes légendaires. Les Bull’s ont dominé le basket à l’époque de Michael Jordan, les Bears ont remporté neuf championnats et un Superbowl, les Blackhawks font partie des équipes originales de la LNH et ont gagné six coupes Stanley… et au baseball, la ville est dotée non pas d’une, mais de deux équipes professionnelles. Pour ma part, l’expérience irremplaçable demeure un match de baseball des Cubs à Rigley Field. J’assume mon côté vieux jeu.

Théâtre
Chicago se révèle être aussi une dynamique ville de théâtre. Steppenwolf, la compagnie fondée, entre autres, par l’acteur Gary Sinise, continue de produire et de créer du théâtre de grande qualité. John Malkovich s’y est souvent produit, entre autres.

La compagnie d’improvisation théâtrale The Second City a mis au monde certains des plus grands talents comiques des 40 dernières années. Elle est aujourd’hui installée dans un édifice tout neuf avec deux salles de spectacle. C’est LA destination pour aller voir des spectacles d’humour de calibre à Chicago.

Suggestions resto
Avec ses 7300 restaurants, il ne fait pas de doute que vous mangerez bien dans la ville des vents. Voici trois arrêts à recommander.

- Quartino, vaste trattoria hyper animée, idéale avant ou après le spectacle. C’est toujours bondé, absolument pas prétentieux et généralement très bon.

- Pour essayer une cuisine américaine de pointe, plus expérimentale sans être un laboratoire pour amateurs en quête d’expériences extrêmes, j’adore Black Bird. Réservez au moins 15 jours à l’avance pour avoir une table à une heure normale. Mais le jeu en vaut la chandelle.

La Deepdish Pizza demeure une spécialité locale à Chicago.

- Giordano’s Pizzeria, où déguster la spécialité locale, la deepdish pizza (ci-dessus), cuite dans un moule à hauts bords, avec une croûte épaisse et une généreuse garniture de fromage. À essayer au moins une fois!

La Californie, l'Italie, le Japon... Pour trouver toutes les Notes de voyage, consultez la page de l'émission.

Abonnez-vous à l'infolettre classique d'ICI Musique en cliquant ici !

Cinéma romantique

Les mélodies qui rapprochent ceux et celles qui s'aiment, ou qui en ont envie! Les partitions qui poussent les mains à se joindre, et les émotions à s'unir.

Cinéma Paradiso, Braveheart, Don Juan de Marco, Casablanca, Parle avec elle, Love Story, Un été 42, Titanic, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.