Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

La musique nuirait à la créativité? Et quoi encore!

Par
François Lemay

Ça fait des années qu’on nous le répète : écouter de la musique aide à travailler et rend les gens plus créatifs. Cela n’en prenait pas plus pour que les services d’écoute en continu se mettent à proposer des listes musicales spécialement créées pour les milieux de travail bruyants, ou pour aider les employés à rédiger de longs textes. Tout ça était vrai jusqu’à ce que, il y a quelques jours, une nouvelle recherche scientifique vienne dire… le contraire.

Bon, avant de tomber en mode « mauvaise foi » et de dire que la science rapporte une chose et son contraire, il est bien important de comprendre que cette étude ne dit pas que la musique nuit à toute forme de travail créatif, peu importe les circonstances. En fait, il faut comprendre qu’il existe deux modes différents de pensée créative : le mode divergeant et le convergent. Il est important de saisir la différence entre les deux afin de mieux mettre les choses en perspective.

Le mode convergeant

Il s’agit d’un processus de pensée créative qui implique que l’on demande à des individus de mettre en commun différentes idées et de les confronter afin de trouver une seule solution. Le mode d’apprentissage scolaire est basé sur cette façon de résoudre des problèmes. Pensons à une question à choix multiples comme : « Quel pays est le deuxième plus populeux de la planète? » Il n’existe qu’une seule bonne réponse et les pistes de solution doivent y mener.

Le mode divergeant

C’est le contraire du mode précédent, dans lequel l n’existe pas de mauvaise réponse et qui sert à trouver des solutions nouvelles. C’est un procédé utilisé dans des exercices d’écriture humoristique quand il est demandé, par exemple, de trouver à quoi pourrait servir une brique, autrement que pour bâtir un mur. Lorsqu'on tient un lac-à-l'épaule, c’est ce qu'on fait.

C’est ce processus qui, généralement, fait appel à l’intuition et que l’on nomme, dans le langage courant, la pensée créative. Et c’est ce processus qui ne bénéficie pas, contrairement à ce que l’on pensait jusqu’à tout récemment, de l’apport de la musique. Pire encore, celle-ci nuit à cette forme de réflexion.

Ce que démontre cette étude

Ce qui est surprenant, ici, est que certaines études démontraient le contraire, notamment que le fait d’étudier en écoutant de la musique contribue à abaisser le niveau d’anxiété chez les étudiants (le lien mène vers une page en anglais) ou que la musique classique permet à des élèves du primaire de mieux réussir des matières comme les maths (le lien mène vers une page en anglais).

En fait, cette nouvelle recherche n’invalide pas tout à fait les précédentes. Elle offre plutôt une perspective différente puisqu’elle démontre que la musique ne contribue pas toujours à rendre plus créatif, surtout lorsqu’il est question de travailler avec des mots. Des chercheurs d’universités anglaises et d’une université suédoise ont démontré que résoudre des casse-têtes basés sur des mots devenait beaucoup plus difficile à résoudre lorsqu’on écoute de la musique.

Par exemple, s’il vous est demandé de trouver un mot que l’on peut adjoindre à ces trois-là : « raser », « cuisson » et « sûre », vous aurez plus de facilité à trouver la réponse (crème) si vous êtes dans un environnement silencieux. Ou si vous entendez seulement des bruits d’ambiance.

Et pour s’assurer que les capacités des participants à résoudre les casse-têtes ne sont pas amoindries par les mots des chansons utilisées, les chercheurs ont fait entendre à ceux-ci aussi des pièces chantées dans des langues étrangères. Le résultat a été le même.

Et pour enfoncer le clou un peu plus loin, ils ont répété les mêmes exercices avec des bruits de fond comme ceux que l’on entend dans des bureaux. Ils ont même ressorti de vieilles dactylos, et le résultat est le même que celui obtenu lorsque les participants avaient à répondre aux questions dans le silence. Écouter de la musique pour masquer les collègues bruyants ne rend pas nécessairement plus créatif.

Par contre, si la musique fait partie du bruit de fond, elle ne pose pas problème. Alors voilà, la musique n’empêche pas tout le temps, dans toutes les circonstances, la créativité, il suffit de l’utiliser à bon escient, c’est-à-dire en faisant autre chose que rédiger un texte de blogue, par exemple, ou faire des mots croisés!