Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Notes de voyage : cap sur le sud de l’Australie, à Melbourne et en Tasmanie

Par
Stéphan Bureau

Retournons aujourd’hui sur l'île-continent pour découvrir Melbourne, considérée aujourd’hui comme une des villes au monde où il fait le mieux vivre!

Tant qu’à y être, profitons-en aussi pour prendre un petit vol et aller dans l’État australien de Tasmanie, un de mes plus grands coups de foudre de voyageur à vie. C’est un éden sans véritable équivalent et dont la petite capitale, Hobart, est plus que charmante.

Écoutez Notes de voyage sur Melbourne et la Tasmanie
Écoutez Notes de voyage sur Melbourne et la Tasmanie

Diffusion : 10 mars 2019

Audio

Pour connaître le titre d'une œuvre entendue à l'émission, consultez la page Musiques diffusées du site d’ICI Musique.

MELBOURNE

Le classement des villes selon leur qualité de vie peut avoir quelque chose d’un peu bidon, j’en conviens, mais il est vrai que la vie coule doucement dans la deuxième plus importante agglomération urbaine australienne.

Melbourne a été classée deuxième ville où il fait le mieux vivre.

La cohabitation harmonieuse entre les édifices anciens et l’architecture moderne rend l’endroit très agréable pour les balades.

Les édifices anciens et modernes cohabitent harmonieusement à Melbourne.
Une jolie extension résidentielle à Melbourne.

Ci-dessus et ci-dessous, voici quelques clichés pris par le photographe Alam Lam, qui a eu l’élégance de les rendre disponibles sur Flickr.

Le premier gratte-ciel de Melbourne, le Manchester Unity Building, situé au coin des rues Swanston and Collins.
Le parlement, dessiné par les architectes John Knight and Peter Kerr.

Les quartiers cosmopolites de Melbourne ajoutent à son charme.

Le quartier italien
Carlton est très fréquenté pour ses restaurants de la rue Lygon, malheureusement un peu trop attrape-touristes à mon goût. Une exception à ce constat : Donnini, où les tortellinis à la ricotta avec sauce au mascarpone font s’exclamer de bonheur ceux et celles qui les dégustent.

La rue Lygon dans le quartier italien de Melbourne.

Si vous êtes un lève-tôt, commencez la journée en prenant un excellent café et déjeunez au Vertue avant de flâner dans les belles rues environnantes et, surtout, avant d’aller bouquiner dans l’une de mes librairies préférées au monde, Readings.

Le quartier chinois
C’est sur Little Bourke Street que bat encore aujourd’hui le cœur du quartier chinois. On s’y rend pour déguster toutes les variations de la cuisine asiatique, souvent à prix imbattables.

Le Central Business District
Localisé sur la rive nord de la rivière Yarra, le centre des affaires et de la vie culturelle est le point de rayonnement à partir duquel il est facile d’aller à la découverte de Melbourne.

Le centre-ville de Melbourne.

Plusieurs théâtres, mais aussi les grandes salles de concert, sont à distance de marche.

St Kilda
Il faut passer du temps dans ce quartier aux allures de station balnéaire.

Le quartier St Kilda est situé au bord de l'océan indien.

Des tramways partant du centre de la ville vous y déposent en une quarantaine de minutes. Une fois sur place, on se sent véritablement dans une petite communauté de bord de mer – une mer qui par ailleurs se prête davantage à la baignade qu’au surf. Les vagues sont plutôt sages.

Trois grands parcs de la ville
Le jardin botanique, à deux petits kilomètres du centre, est tout simplement superbe. Le parcours, qui requiert facilement trois heures de visite, est construit de façon à traverser différents types d’écosystèmes, dont celui de la forêt humide et tropicale, particulièrement fascinant.

Le jardin botanique, à deux petits kilomètres du centre-ville, est tout simplement superbe.

Les jardins Carlton, juste à côté du quartier italien, demeurent mon grand parc favori de la ville. Construit pour impressionner la galerie lors de l’Exposition universelle de 1880, il demeure aujourd’hui très… épatant.

À Melbourne, les somptueux jardins Carlton sont situés juste à côté du quartier italien.

Les jardins victoriens et les grandes allées d’arbres qui convergent vers de belles fontaines nous replongent dans l’héritage anglo-saxon de la région.

Je me dois aussi de dire que l’Albert Park, où se déroule la course de F1 chaque année, peut faire penser à l’île Notre-Dame à Montréal. C’est l’endroit idéal pour pratiquer plein d’autres sports. Les pistes de vélo et de jogging comptent parmi les plus belles de la ville.

Écoutez en direct l'émission Notes de voyage tous les dimanches de 10 h à 12 h sur les ondes d'ICI Musique, ou en rattrapage en cliquant juste ici.

Où manger?

Melbourne ne manque pas de choix pour bien se restaurer, particulièrement dans les petites ruelles du Central Business District. Voici quelques très bonnes adresses.

- Chin Chin, réputé pour ses mets d’Asie du Sud-Est… et ses files d’attente
- Marion, moins cher que son voisin et grand frère Cutler & Co – le restaurant du chef le plus connu de Melbourne, Andrew McConnell
- Bistro Guillaume, où l’on sert une cuisine française bien exécutée
- Movida, un incontournable de Melbourne
- The Europeen, où l’on peut déguster un steak et des frites jusqu’à tard le soir.

La cohabitation harmonieuse entre les édifices anciens et l’architecture moderne rend Melbourne très agréable pour les balades.

Où dormir à Melbourne?
Il est facile de trouver des hôtels ou de charmants gîtes touristiques dans des endroits plus excentrés, mais j’ai toujours choisi de me poser au centre-ville.

Le petit Adelphi m’avait attiré en 1998 pour sa piscine sur le toit, dont l’extrémité est suspendue au-dessus de la rue. C’est totalement accessoire, mais j’ai somme toute bien aimé l’hôtel. Les prix se révèlent raisonnables pour ce genre d’établissement.


La Tasmanie est un état de l'Australie situé au sud de l'île-continent.

LA TASMANIE, UN HAVRE POUR LES RANDONNEURS

Cette île à la flore unique au monde compte 20 parcs nationaux, qui couvrent près de 40 % du territoire et qui sont sillonnés par 2000 kilomètres de pistes bien balisées.

Plusieurs de ces sentiers combinent le meilleur des deux mondes que sont la mer et la montagne. Les amateurs occasionnels comme les mordus y trouveront celui qui leur convient.

Le sentier Overland en Tasmanie.

La mythique Overland Track (ci-dessus) demeure la plus fréquentée de toutes les pistes et pour de bonnes raisons : c’est complètement fou. Je ne peux que la recommander.

Le mont Cradle en Tasmanie, au sud de l'Australie.

Dans les parcs nationaux, très bien organisés, le coût d’entrée se calcule en fonction du nombre de jours que vous y passerez. Ceux qui comptent visiter plusieurs parcs trouveront plus avantageux de se procurer une passe valide pour deux mois. Les informations sur la plupart des parcours sont consignées sur le site des parcs nationaux du pays.

Quand partir?
Avant de planifier un voyage, surveillez bien le calendrier, car les saisons sont plus marquées que sur le continent. L’hiver peut être assez froid, particulièrement en montagne.

Où dormir à Hobart?
Une fois dans la capitale, si vous désirez vous faire un cadeau, je vous suggère de séjourner au merveilleux Henry Jones Art Hotel, qui fait la démonstration éloquente que le bon goût n’est pas l’apanage des grandes métropoles.

La charmante ville de Hobart en Tasmanie.

Plus au sud se trouve un autre établissement plus abordable, mais tout à fait confortable, l’Astor Private Hotel, ouvert en 1922 et constitué de deux maisons géorgiennes rénovées.

Un musée hors du commun
À Hobart, toujours, ne manquez pas le Museum of Old and New Art, découpé dans des falaises de grès. Il s’agit d’un édifice saisissant.

Son restaurant, The Source, vaut la peine de prévoir un peu plus de temps pour votre visite.

Le Museum of Old and New Art (MONA) à Hobart en Tasmanie.

Sydney, New York, la Nouvelle-Zélande... Pour trouver toutes les Notes de voyage, consultez la page de l'émission.

Abonnez-vous à l'infolettre classique d'ICI Musique en cliquant ici !

Chopin

« Poète du piano », « âme de la Pologne », « artiste romantique par excellence » : toutes les épithètes ont été employées pour décrire le génie à la fois cristallin et étincelant de Frédéric Chopin, loué autant pour le modernisme de son harmonie que pour sa puissante inspiration mélodique. Vous trouverez ici tous les genres pratiqués par Chopin : préludes, nocturnes, polonaises, concertos, valses, mélodies, mazurkas, etc.

Découvrez sa musique sous les doigts de Louis Lortie, de Martha Argerich, de Charles Richard-Hamelin, de Claudio Arrau et d'Alain Lefèvre, entre autres.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.

.