Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Ces films biographiques musicaux qu'il faut absolument voir

Par
Mathieu Catafard

Réaliser un film biographique musical d’une icône populaire est une tâche délicate, car les clichés peuvent rapidement s’incruster dans le scénario pour venir tout gâcher. Pourtant, certains longs-métrages ont réussi à illustrer admirablement la carrière de grands musiciens. À l’approche de la 91e cérémonie des Oscars qui aura lieu ce dimanche dès 20 (HE), voici une sélection de quelques-uns des meilleurs films biographiques musicaux de l’histoire du cinéma.

Bohemian Rhapsody (2018), réalisé par Bryan Singer

Commençons par Bohemian Rhapsody qui est en nomination dans cinq catégories aux Oscars cette année. Le film retrace les grands moments de la carrière du chanteur Freddie Mercury (interprété par Rami Malek) et de son groupe Queen jusqu’à leur mémorable prestation au Live Aid, en 1985, au Wembley Stadium, à Londres. Le groupe britannique se produira en compagnie du chanteur Adam Lambert ce dimanche lors de la cérémonie.

I’m Not There (2007), réalisé par Todd Haynes

Bob Dylan est interprété par pas moins de six acteurs dans ce récit fragmenté qui explore six facettes de la vie du mythique chanteur folk. Mention honorable à la performance époustouflante de Cate Blanchett dans l’un des rôles de Dylan.

Ray (2004), réalisé par Taylor Hackford

Afin de capter la personnalité et les gestes du grand pianiste Ray Charles, Jamie Foxx s’est forcé à avoir les yeux bandés durant toute la durée du tournage, 12 heures par jour. Le comédien, qui joue du piano depuis l’âge de 3 ans, a remporté l’Oscar du meilleur acteur pour ce rôle.

The Doors (1991), réalisé par Oliver Stone

C’est à s’y méprendre! L’acteur Val Kilmer incarne si bien Jim Morrison qu’on croirait revoir la véritable réincarnation du Roi Lézard. Stone arrive à recréer l’aura mystique du groupe californien.

Dédé, à travers les brumes (2009), réalisé par Jean-Philippe Duval

La tâche n’était pas facile pour Sébastien Ricard. Le rappeur du groupe Loco Locass devait jouer la vie d’un des plus grands musiciens de l’histoire du Québec, Dédé Fortin, le défunt chanteur du groupe Les Colocs. L’acteur et musicien incarne totalement l’angoisse et le mal de vivre de Dédé. Il a d’ailleurs décroché le Jutra du meilleur acteur pour ce personnage.

Amadeus (1984), réalisé par Milos Forman

Ce chef-d’œuvre de Milos Forman a su dresser un sublime portrait de la vie du compositeur Wolfgang Amadeus Mozart et de la société dans laquelle il vivait. Ce film, qui a remporté huit Oscars, nous offre une performance hallucinante des comédiens F. Murray Abraham (Antonio Salieri) et Tom Hulce (Mozart).

Love and Mercy (2014), réalisé par Bill Pohlad

Ce long-métrage nous plonge dans la tête du génie musical Brian Wilson, membre du groupe californien The Beach Boys. Mettant en vedette Paul Dano et John Cusack – dans le rôle du musicien à diverses époques –, le film présente un Wilson à la fois fragile et brillant, qui combat la dépression et la schizophrénie. L’une des plus belles scènes montre la construction de la chanson « Good Vibrations » en studio pendant l’enregistrement de l’album Pet Sounds.

La vie en rose (2007), réalisé par Olivier Dahan

L’incarnation mémorable de Marion Cotillard pour son rôle d’Édith Piaf dans La vie en rose lui a valu l’Oscar de la meilleure actrice en 2008. L’actrice française a avoué plus tard qu’elle a dû s’exorciser après le film pour tenter de se détacher du spectre de la chanteuse.

Control (2007), réalisé par Anton Corbijn

Sombre, filmé en noir et blanc, Control nous ramène dans la grise Manchester de la fin des années 1970, ville d’Ian Curtis (joué par Sam Riley) et de son groupe Joy Division. Corbijn nous démontre à quel point ce groupe anglais allait changer radicalement le son de la musique rock.

Walk the Line (2005), réalisé par James Mangold

Le film retrace évidemment la carrière tumultueuse du légendaire chanteur Johnny Cash, mais c’est aussi l’histoire d’un amour fusionnel entre Cash et sa femme, June Carter. Le duo composé de Joaquin Phoenix et Reese Witherspoon (Oscar de la meilleure actrice pour ce rôle) illustre à merveille cette relation passionnelle.

Backbeat (1994), réalisé par Iain Softley

Backbeat retrace remarquablement les débuts du plus grand groupe rock de tous les temps, les Beatles (les Silver Beatles à l’époque), à la fin des années 1950, à Hambourg, en Allemagne. Le film tourne autour de Stuart Sutcliffe, ancien bassiste du groupe et grand ami de John Lennon. On y voit les jeunes Britanniques se former une identité à travers leurs innombrables concerts au Kaiserkeller, leur consommation d’amphétamines et l’influence de l’artiste et photographe allemande Astrid Kirchherr, la copine de Sutcliffe, à qui l’on doit la création de la coupe bol des Beatles!

8 Mile (2002), réalisé par Curtis Hanson

Inspiré en partie de la jeunesse de Marshall Mathers, alias Eminem, le film raconte l’histoire de Jimmy Smith, un jeune rappeur blanc pauvre de Détroit qui rêve de grandeur. Le musicien, qui joue le rôle principal, offre une performance mémorable. Le film a remporté l’Oscar de la meilleure chanson grâce à la pièce Lose Yourself.

24 hour party people (2003), réalisé par Micheal Winterbottom

Le réalisateur britannique Michel Winterbottom retrace ici l'effervescence de la scène musicale manchestérinene, des Buzzcocks, aux Happy Mondays en passant pas la scène rave et New Order. Le film tourne autour d'Anthony Wilson, un présentateur d'une chaîne de télévision qui va créer le label Factory Records.


Décidément les films biographiques musicaux ont la cote ces temps-ci, voici ce qui nous attend cette année :

Rocketman sur la vie d'Elton John réalisé par Dexter Fletcher. (À l'affiche le 29 mai)

The Dirt sur le groupe rock Mötley Crüe. Le film sera disponible sur Netflix le 22 mars prochain.

Vous aimerez également :