Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Hubert Lenoir au Quai des Brumes : le spectacle-surprise à écouter dès maintenant!

Par
Ariane Gratton-Jacob

La Révélation Radio-Canada en chanson et ses musiciens ont fait vivre toute une soirée aux 150 privilégiés qui ont assisté au spectacle-surprise donné au Quai des Brumes à Montréal le 17 février dernier. Pour ceux qui n'étaient pas parmi les chanceux parvenus à se masser dans la salle, voici le récit de la soirée, ponctué des superbes images du réputé photographe John Londono. Nous vous proposons également la prestation intégrale en version audio, question de vivre ce que vous avez manqué ou de revivre ce que vous avez adoré.

Pour écouter le spectacle, c'est ici !

Hubert Lenoir au Quai des Brumes
Hubert Lenoir au Quai des Brumes

17 février 2019

Audio

L’événement gratuit avait été annoncé quatre jours auparavant. Premier arrivé, premier servi : les admirateurs ont fait la queue plusieurs heures avant que les portes du bar de la rue Saint-Denis s’ouvrent. Pendant ce temps, à l’intérieur, on faisait le test de son et l’on choisissait l’ordre des chansons.

Le chanteur et ses complices, Vincent Gagnon (piano), André Larue (sax), Lou-Adriane Cassidy (voix), PE Beaudoin (percussions), Alexandre Martel alias Anatole (guitare) et Cédric Martel (basse), ont préparé de nouveaux arrangements pour plusieurs des pièces présentées.

Pssst! Gardez un oeil sur la célébration des prix Junos, où Hubert Lenoir est en lice dans trois catégories.

Richard Desjardins lui-même l’a dit : c’était vraiment un bon spectacle. Le très estimé auteur-compositeur-interprète originaire de l’Abitibi s'était déplacé pour écouter Hubert Lenoir et ses compagnons de scène, qui se sont tous donnés à 150 %.

À la fin, le grand Richard a tenu à dire aux musiciens à quel point il avait apprécié le tout – un compliment qui a fait mouche.

Il faut dire que la synergie opérait sur scène. Le plaisir que le septuor avait à jouer ensemble était palpable. D'ailleurs, l'épatante improvisation sur la pièce Momo a duré 14 minutes bien denses.

« Je ne suis pas un musicien, je ne sais pas lire la musique, a confié Hubert Lenoir aux spectateurs. Mais le fait de réarranger des trucs comme ça, on the spot, pis de réussir à faire quelque chose de pas pire, je pense que ça fait juste prouver que dans la vie, tu peux être ce que tu veux. »

Au milieu de 113, le chanteur a obtenu le silence dans la salle à coups de « chut... chut... » dans son micro. On a fini par entendre une mouche voler, ce qui lui a permis de relancer la fête encore plus fort. Le plancher du Quai des Brumes a tenu.

L'artiste originaire de Québec a surfé sur la foule à plusieurs reprises avant de bondir au milieu de ses fans.

Pour la pièce Sucre et sel, qui porte sur les identités sexuelles multiples, Hubert Lenoir et son guitariste se sont langoureusement étreints, sous le regard amusé et les sifflements coquins du public.

Tout au long de ce gros party, le rythme s'est avéré parfait. Hubert Lenoir et son groupe ont mené la fête de main de maître, d'un bout à l'autre.

Le spectacle s’est terminé avec l’enchaînement des trois versions de Fille de personne, chantées en cœur par la foule. Pour quiconque assistait à une telle vague d’amour, impossible de ne pas avoir le frisson.

Le meilleur des années 90

Qu'est-ce qui faisait chanter Alain Bashung, Les Colocs, Richard Desjardins, Marie Carmen et Niagara dans les années 1990? L'amour, toujours, la société, l'environnement (tranquillement) et, comme dit Jean Leloup, « l'ère des communications » (1990). Découvrez les chansons qui ont marqué cette décennie, dont certaines, indémodables, qu'on connaît tous par cœur.

Également dans cette webradio : Zébulon, Alain Souchon, Diane Tell, Axelle Red, Lynda Lemay, Stephan Eicher, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.