Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Hommage à Joseph Rouleau en cette année de ses 90 ans

En date du 17 mai 2019, la basse Joseph Rouleau devient Commandeur de la Ville de Montréal, le grade le plus élevé dans ce genre de distinction municipale. L'occasion est belle de vous inviter à écouter (ou réécouter) l'entrevue exclusive, ponctuée de souvenirs et d’anecdotes impérissables, qu'a réalisée avec lui l'animateur (et aussi ténor!) de l'émission lyrique La dolce vita, Marc Hervieux. Il lui a également rendu un hommage musical bien senti lors de son émission du lundi 25 février 2019, avec des extraits d'archives qu'il fait plaisir de redécouvrir. Une véritable rencontre au sommet du chant lyrique, quoi!

2019 pourra donc être considérée comme une année riche en émotions pour cet artiste, l'une voix parmi les plus marquantes de l'histoire du chant lyrique canadien, car M. Rouleau fêtait également ses 90 ans le 28 février dernier.

Entrevue : Marc Hervieux s'entretient avec Joseph Rouleau

Écoutez la version complète (en audio seulement) de l'entrevue de Marc Hervieux avec Joseph Rouleau :

Entrevue : Marc Hervieux s'entretient avec Joseph Rouleau
Entrevue : Marc Hervieux s'entretient avec Joseph Rouleau

Version complète de la discussion entre Marc Hervieux et Joseph Rouleau. La version abrégée est en vidéo.

Audio

Équipe de production :

Mathieu Lavoie, réalisateur
Mathieu Dumontier, caméraman
Chantal Henry, assistante à la réalisation

Moments saillants : survol d'un parcours en 10 photos, tirées de la collection personnelle de Joseph Rouleau

Voici Joseph Rouleau, âgé d’une dizaine d’années environ, devant la maison familiale, avenue Saint-Jérôme à Matane. Il explique que son père, un des premiers ingénieurs forestiers diplômés de l’Université Laval, aimait beaucoup les fleurs. La maison, tristement, a été ravagée par un incendie et n’existe plus.

Joseph Rouleau en 1954, lors d’une production pour la télévision de Radio-Canada de l’opérette Le grand Mongol d’Edmond Audran, réalisée à l’époque par Roger Racine.

Voici M. Rouleau en 1957, à ses débuts au fameux Covent Garden de Londres. C’est le rôle de Colline dans La bohème, de Puccini qui lui a servi de porte d’entrée.

Il a chanté en tout 49 rôles à Covent Garden au cours de sa carrière, dont un aux côtés de Dame Joan Sutherland dans I Puritani, de Bellini, en 1964.

L’un des rôles que Joseph Rouleau a chantés le plus souvent dans sa vie, c’est celui de Méphistophélès, dans Faust, de Gounod. Il estime avoir campé ce rôle diabolique environ 500 fois en carrière. Dans la première photo, prise par Radio-Canada, on le voit en 1966. (Image : André Le Coz) La seconde le montre – avec ses yeux toujours aussi expressifs – en 1969 au Bolchoï, à Moscou. (Image : Alexander Less)

En 1980, Joseph Rouleau joue dans un film de l’ONF, le dernier réalisé par Gilles Groulx avant qu’un accident d’auto mette fin à sa carrière, Au pays de Zom, sur une musique de Jacques Hétu, qui raconte l’histoire d’un homme d’affaires qui rêve d’être artiste. Il estime que c’est la chose la plus difficile qu’il a faite de sa vie, étant donné que tout l’audio était préenregistré. Dans cette scène finale du film, il portait le même costume que lorsqu’il a campé le rôle de Boris Goudenov; Zom est ainsi mort arborant littéralement l’étoffe d’un artiste. (Image : Office national du film)

Joseph Rouleau en 1984, qui fait ses débuts au Metropolitan Opera, où il chante le rôle du Grand Inquisiteur dans Don Carlos, de Verdi.

En 1992, pour célébrer l’ouverture du Centre Pierre-Péladeau, Joseph Rouleau commande un opéra, Le prix, de Jacques Hétu. Il réussit à trouver 500 000 $ en financement pour le spectacle, qui a eu sept représentations grand public, et trois représentations scolaires. C’est l’ensemble I Musici qui avait accompagné les interprètes. M. Rouleau incarnait Charles Tessier aux côtés de la soprano québécoise Colette Boky.

En 2006, à 77 ans, Joseph Rouleau monte sur scène dans une production qu’il connaît bien, La bohème, de Puccini, présentée à l’Opéra de Québec. On le voit ici entouré d’Étienne Dupuis, d’Alexandre Dobson, d’Alain Coulombe et de Marc Hervieux. (Image : Louise LeBlanc)

Amoureux des grandes voix d’hier, sachez aussi que Marc Hervieux est allé à la recherche de trésors dans les archives de Radio-Canada. Il en est ressorti les bras chargés de rubans de l’émission Mélodies, présentée sur les ondes de la radio de 1974 à 1988. Écoutez les autres émissions ici :

Audio : La dolce vita célèbre le 90e anniversaire de Joseph Rouleau

La dolce vita : écoutez un récital de Nicole Lorange enregistré en 1975

La dolce vita : écoutez des prestations de Napoléon Bisson captées en 1974

La dolce vita : la mezzo Gabrielle Lavigne, telle qu'immortalisée en 1979 et 1980

Écoutez l’émission La dolce vita tous les lundis de 13 h à 15 h et en rediffusion les vendredis de 20 h à 22 h sur ICI Musique classique.

Vous souhaitez être informé de tout ce qui touche la musique classique sur ICI Musique et sur ICIMusique.ca?

Abonnez-vous à notre infolettre classique!