Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Notes de voyage : Palm Springs, un bijou au milieu du désert

Par
Stéphan Bureau

J’ai hésité avant de vous présenter une émission entièrement consacrée à Palm Springs, une petite ville californienne de 40 000 habitants plantée au milieu du désert. Mais ce petit bout de paradis ensoleillé, protégé par son écrin montagneux, est une surprenante et magnifique destination de voyage.

Voici les références promises en ondes, ainsi que l’émission en rattrapage.

Écoutez <em>Notes de voyage</em> sur Palm Springs2

Diffusion : 17 février 2019

Audio

Pour connaître le titre d'une œuvre entendue à l'émission, consultez la page Musiques diffusées du site d’ICI Musique.

Quand y aller?
Il y fait soleil plus de 300 jours par année et les étés sont torrides – un 42 degrés Celsius à l’ombre n’est pas inhabituel. La saison touristique, on le comprend, s’étend donc principalement de la fin octobre au début avril.

Découvrir l’architecture moderne
Si l’architecture moderne vous intéresse, Palm Springs est l’un des plus beaux musées à ciel ouvert que vous aurez l’occasion de fréquenter. La concentration de chefs-d’œuvre modernes de cette période fertile du mid-century est remarquable.

Des personnalités comme Bob Hope, Steve McQueen ou Frank Sinatra ont été les maîtres d’œuvre de plusieurs ces beaux objets faits de verre, de pierre et de béton, et généralement construits à l’horizontale. Voici d'ailleurs deux photos de la maison d'Elvis Presley, construite en 1962.

Il est facile de se promener sans objectif précis et d’apprécier les beautés locales, mais il vaut mieux structurer son parcours pour admirer toutes les maisons exceptionnelles qui ont été construites à Palm Springs. Des visites guidées offrent la possibilité de faire le tour des plus importantes maisons.

Le nec plus ultra pour ceux qui veulent s’offrir la totale et vraiment se plonger dans l’ambiance d’époque est de louer la chic Twin Palms House, refuge de Frank Sinatra lui-même de 1947 à 1957. Remarquez la forme de la piscine creusée.

Cette petite folie coûte près de 3000 dollars la nuit, mais 6 personnes peuvent facilement y dormir. Une bagatelle!

Quelques hôtels
Une autre option, beaucoup moins chère, pour vivre dans une de ces maisons modernes de rêve est de s’installer à L’horizon, un petit hôtel de 25 chambres, très coquet. Une fois installé dans votre petit paradis, vous ne voudrez plus quitter les lieux. Palm Springs est d’ailleurs l’endroit tout désigné pour faire une cure de repos.

Une autre adresse légendaire, fréquentée par le Rat Pack pendant longtemps, est le Colony, situé en plein cœur de la ville, mais tout de même paisible.

Par contre, l’insonorisation laisse un peu à désirer. Il faut donc souhaiter avoir des voisins respectueux.

L’endroit qui offre le meilleur rapport qualité-prix, selon moi, est le Skilark Hotel. De l’extérieur, l’entrée fait penser à un repère des Hells Angels, mais rassurez-vous, l’ambiance y est tout à fait sympathique. Les chambres, un peu vieillottes, s’avèrent grandes et confortables. Plusieurs bons restaurants se trouvent à distance de marche.

De belles randonnées
Palm Springs se prête merveilleusement bien aux excursions en nature.

Une première façon de se familiariser avec le relief des lieux et aussi de surplomber la ville pourrait être de partir, tôt le matin, sur le sentier Museum, une piste d’un peu plus de trois kilomètres aller-retour.

Le sentier s’amorce juste derrière le stationnement du musée d'art de la ville. Je ne recommande pas de l’utiliser si vous partez en excursion; les contraventions de stationnement sont rapidement et généreusement distribuées.

Le dénivelé est costaud et les points de vue sur la vallée de Coachella sont spectaculaires. Des tables de pique-nique vous attendent au bout de la piste et il est toujours agréable de traîner un petit goûter pour vous récompenser de l’effort déployé.

Écoutez en direct l'émission Notes de voyage tous les dimanches de 10 h à 12 h sur les ondes d'ICI Musique, ou en rattrapage en cliquant juste ici.

Si vous voulez éviter de revenir sur vos pas, empruntez l’un des autres sentiers que la piste croise. Le North Lykken vous amène vers le quartier de Chino Canyon. Les plus ambitieux peuvent aussi s’attaquer au Skyline Ridge, qui vous mènera jusqu’au téléphérique qui monte au sommet du mont San Jacinto. Si vous êtes stationnés près du musée, vous serez cependant très loin de votre voiture.

Balade au sommet du mont San Jacinto
Le majestueux mont San Jacinto surplombe la ville et lui procure de l'ombre deux heures avant le coucher du soleil – une bénédiction pendant la canicule d’été.

Les grimpeurs sérieux peuvent faire à pied la montée plus que sportive, qui demande facilement sept heures.

Les plus sages choisiront probablement de conserver leur énergie et de monter en gondole, une ascension très impressionnante de 2555 mètres, qui se fait en une dizaine de minutes.

Le billet coûte une trentaine de dollars par personne et les départs se font toutes les demi-heures. Il faut aussi débourser quelques dollars pour stationner une voiture.

Une fois qu’on est arrivé sur le dos de la montagne, le climat et la végétation n’ont plus rien à voir avec l’environnement qu’on vient de quitter. L’automne et l’hiver, il est impératif de traîner des vêtements chauds. Il n’est pas rare qu’il y ait de la neige en hiver.

Quatre-vingts kilomètres de pistes bien balisées sillonnent la crête de San Jacinto. Les départs sont à quelques minutes de la station du téléphérique.

Il est possible de se restaurer correctement dans le restaurant de la station. En soirée, la vue sur les lumières des villes de la vallée est absolument imbattable!

Pour bien manger
Mon bouiboui favori depuis 10 ans est un petit restaurant thaïlandais : Pepper. La place ne paie pas de mine, l’ambiance n’est pas folle dingue, mais on y mange une vraie cuisine thaïe à un prix imbattable pour Palm Springs.

À quelques portes, Las Casuelas est probablement mon autre coup de cœur pour son bon rapport qualité-prix. On pourrait parler de cuisine mexicaine familiale.

Birba est un resto italien sans prétention, mais dont le succès demande absolument de réserver des places. La cuisine est simple et classique. On y va surtout pour prendre le repas du soir à la belle étoile dans une ambiance très festive.

Ma dernière découverte heureuse est sans aucun doute un petit restaurant asiatique : le 533 Viet Fusion. Le resto est installé dans un centre commercial assez anonyme, loin du centre de la ville, mais qui vaut absolument le petit détour – on parle d’une dizaine de minutes en voiture. Le sandwich Bao Bao est remarquable.

L’adresse la plus branchée est sans nul doute le Workshop Kitchen and Bar. Son décor, particulièrement le soir, est hollywoodien! J’y ai adoré ma première expérience pour le brunch, mais je suis resté froid quand nous y avons soupé récemment. L’exécution des plats manquait de finesse.

Le musée d'art de Palm Springs
Je m’en voudrais de ne pas vous recommander d’arrêter au musée d'art de Palm Springs. La collection permanente, surprenante étant donné qu’on se trouve dans un gros village, compte essentiellement des œuvres modernes et contemporaines.

J’ai découvert là un formidable artiste de l’Azerbaijan, Faig Ahmed, qui joue avec la grande tradition des artisans-tisserands, qui font la réputation de cette région du monde.

Pour des raisons techniques, il n’a pas été possible d’inclure ici la photo que j’ai prise de Gautama, l'œuvre dont je vous parlais en ondes. Cependant, vous pouvez l’admirer en cliquant sur ce lien.

Si le tapis parfaitement exécuté est une métaphore de l’ordre du monde, les œuvres de son créateur font la démonstration que le chaos n’est jamais très loin.

Le parc national Joshua Tree
Le splendide parc nationale Joshua Tree reste certainement un des secrets bien gardés dans l’univers des grands parcs américains. Il est encore possible d’y aller sans croiser de foule.

L’entrée de ce vaste parc, qui fait plus de 7500 kilomètres carrés, est à une trentaine de minutes de la ville. Il est facile de consacrer une pleine journée à son exploration, particulièrement d’octobre à mars, quand le soleil n’est pas trop assassin.

À l’accueil, on distribue de bonnes cartes pour planifier vos expéditions en fonction du temps dont vous disposez, de la période de l’année et de l’énergie que vous aurez. La marche n’est pas très exigeante, mais le silence et le paysage sont idéals pour une forme de méditation active.


À la semaine prochaine, où nous parcourrons Hollywood en guise de clin d’œil aux Oscars!

L'Italie, la Nouvelle-Zélande, la Syrie... Pour trouver toutes les Notes de voyage, consultez la page de l'émission.

Abonnez-vous à l'infolettre classique d'ICI Musique en cliquant ici !

Il y a de ces scènes qui ne diraient rien sans musique. Il y a de ces musiques qui à elles seules recréent tout un film. Laissez défiler les images et rejaillir les émotions au fil de cette sélection des chansons et des airs marquants du cinéma d'ici et d'ailleurs.

La leçon de piano, Pina, Les triplettes de Belleville, Le patient anglais, Les uns et les autres, Le party, Casablanca, Les Boys, Rocky, La vie est belle, Volver, Le feu de la danse (Flashdance), Mon fantôme d'amour, La bicyclette bleue, La môme, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.