Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Audio : des femmes libres dans l’ADN musical de Debbie Lynch-White à L'effet Pogonat

Par Mélanie Brunelle

À l’approche de la première médiatique de son spectacle musical Elle était une fois consacré aux grandes chansons d’auteures féminines, Debbie Lynch-White est venue en studio révéler les figures musicales inspirantes qui ont influencé son parcours d’artiste talentueuse et polyvalente. Avec ou sans surprise, la place est occupée a priori par de grandes interprètes qui s’assument, avec mention honorable à son père guitariste qui lui a insufflé sa passion pour la musique.

L'ADN musical de Debbie Lynch-White à L'effet Pogonat

La comédienne Debbie Lynch-White dévoile les interprètes féminines qui ont inspiré son parcours à L'effet Pogonat.

Audio

Comédienne et actrice consacrée, et même danseuse ayant brillé lors de sa participation à La pornographie des âmes de Dave St-Pierre selon Catherine, Debbie Lynch-White a donné quelques frissons à l’équipe de L’effet Pogonat avec les pièces d’artistes qui composent son ADN musical. Tout comme l’animatrice, ce sont les magnifiques chansons de l’unique Tracy Chapman qui ont d’abord marqué sa jeunesse.

L’indépendance et la fougue de la célèbre artiste canadienne Alanis Morissette l’ont aussi fait vibrer, et c’est d’ailleurs le tout premier concert auquel elle a assisté, à l’âge de 11 ans. À cette époque, l’actrice, armée de sa brosse à cheveux en guise de micro, incarnait avec bonheur les Mariah Carey, Isabelle Boulay et Céline Dion de ce monde. Cette dernière, par sa voix d’exception, sa personnalité colorée et sa théâtralité, lui est chère et occupe une place particulière dans son cœur de mélomane.

Plus récemment, la jeune sensation belge Angèle et la Canadienne Serena Ryder l’ont séduite, tout comme Gabrielle Shonk avec sa voix singulière. Sources d’inspiration pour affirmer sa propre voix sur scène, toutes ces femmes incarnent la liberté, l’intelligence et l’authenticité, à l’instar d’un artiste masculin qu’elle aime et salue en finale : Hubert Lenoir.

Debbie Lynch-White présentera Elle était une fois en tournée partout au Québec. En février et mars, elle passera entre autres par Saint-Eustache, Montréal, Sherbrooke, Saint-Jérôme, Brossard et Saint-Jean-sur-Richelieu.