Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Entrevue opéra : La Bohème aux temps des années folles de Paris

Par
Sylvia L'Écuyer

Pour la St-Valentin, Vancouver Opera propose La bohème, comme si c’était la première fois…


Depuis 20 ans, le duo canadien formé du metteur en scène/chorégraphe Renaud Doucet et du concepteur de costumes et décors André Barbe a produit une bonne trentaine d’opéras, faisant preuve à la fois d’une imagination débridée et d’un profond respect des œuvres. À Vancouver, la saison dernière s’ouvrait sur un Turandot qui est resté marqué dans les mémoires pour ses couleurs évoquant la Chine impériale, ses chorégraphies spectaculaires et son intensité dramatique. Cette saison, on nous propose une Bohème nostalgique à travers le regard d’une touriste qui visite le fameux marché aux puces de Saint-Ouen, à Paris. Elle y trouve les objets qui évoquent la vie des artistes qu’on va rencontrer dès le premier tableau, dans la mansarde où Rodolfo et Mimi tomberont amoureux. C’est aussi dans cette mansarde que Mimi va mourir, et son destin touche particulièrement la touriste du prologue puisqu’elle souffre d’un cancer.


Volubiles et enthousiastes, André Barbe et Renaud Doucet parlent de leur travail avec passion et nous entraînent dans leur processus créatif. Plus qu’une histoire d’amour tragique, leur vision de La bohème est celle d’une amitié indéfectible et d’un tableau vibrant du Paris des années 1920.

Nouvelle production de La Bohème
Nouvelle production de La Bohème

mis en scène par Renaud Doucet et André Barbe

Audio

Représentations du 14 au 24 février au Queen Elizabeth Theatre.

Vous pouvez consulter tous nos billets sur la page de Sylvia L'Écuyer