Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Notes de voyage : Madrid, une fête

Par
Stéphan Bureau

Pour paraphraser Ernest Hemingway, la capitale de l’Espagne est une fête et elle demande du temps si l’on veut profiter de tout ce qu’elle peut offrir.

Dans ce billet, vous trouverez les références que je donne en ondes. Évidemment, voici aussi l’émission que mes impressions de Madrid ont inspirée, musicalement parlant, à ma réalisatrice Marie-Claude Sénécal et moi.

Écoutez Notes de voyage sur Madrid
Écoutez Notes de voyage sur Madrid

Diffusion : 3 février 2019

Audio

Pour connaître le titre d'une œuvre entendue à l'émission, consultez la page Musiques diffusées du site d’ICI Musique.

Moins populaire que Barcelone, souvent même ignorée des touristes, en raison son caractère plus sévère, Madrid est pourtant effervescente et traverse un boom économique après les années très difficiles qui ont suivi la crise de 2009.

Combien de temps à Madrid?
C’est une chouette destination pour une fin de semaine, si vous êtes en Europe ou si vous effectuez un grand tour d’Espagne, mais on peut y passer une bonne semaine sans s’ennuyer. On y mange divinement et l’offre culturelle s’avère exceptionnelle – tellement, que je consacrerai la semaine prochaine une émission complète au splendide musée du Prado!

Quoi faire?
Pour l’instant, je fais l’économie du splendide musée national du Prado, ce qui nous permet de nous concentrer notamment sur deux autres musées colossaux, toujours un peu dans l’ombre du palais et de ses collections.

- Le musée Reina Sofia, situé à quelques centaines de mètres du Prado, abrite les collections d’art moderne. C’est là que vous trouverez le tableau mythique Guernica de Picasso. Arrivez tôt pour éviter les foules. Profitez-en pour aller jeter un coup d’œil à Guernica, mais surtout ne visitez pas à la course les belles salles qui précèdent cette œuvre. Il est bon de prévoir de deux à trois heures pour faire une visite satisfaisante.

- Après votre visite du Reina Sofia, je vous recommande le musée Thyssen-Bornemisza, en deuxième portion de journée, idéalement à l’heure du lunch – ce qui à Madrid veut dire autour de 15 h! Sis dans le palais Villahermosa, ce musée abrite la collection privée de la richissime famille Thyssen – un éclectique répertoire d’œuvres qui couvre plusieurs siècles de l’histoire de l’art et compte de nombreux chefs-d’œuvre. Après la famille royale anglaise, les Thyssen ont longtemps détenu la plus importante collection privée au monde.

- Le Templo Debod, consacré au dieu Amon, est un vrai temple égyptien. Il a été donné à l’Espagne au début des années 70. La construction du grand barrage d’Aswan avait forcé la relocalisation de ce vestige protégé par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Il abrite aujourd’hui un musée, et sa petite chapelle est probablement la pièce de résistance que vous ne voudrez pas louper. J’ajoute qu’à cet endroit, Madrid est à vos pieds et que c’est probablement un des plus beaux points de vue que vous aurez sur la ville.

Mode et magasinage
Je n’ai pas l’habitude de parler de magasinage à l’émission, mais faisons une exception. Selon moi, Madrid propose un parfait équilibre d’offre originale, de bon goût et de logistique facile.

Écoutez en direct l'émission Notes de voyage tous les dimanches de 10 h à 12 h sur les ondes d'ICI Musique, ou en rattrapage en cliquant juste ici.

L’essentiel des meilleures adresses se trouve dans un périmètre qui se parcourt facilement à pied. La grande artère commerciale chic, Seranno, constitue le centre d’un des quartiers les plus intéressants pour faire des emplettes. Surtout, les petites rues commerciales parallèles vous permettront de sortir du territoire des grandes marques habituelles. Deux coups de cœur :

- Lander Urquijo est une boutique de vêtements pour hommes, confectionnés en Espagne.

- La célèbre chaîne de grands magasins El Corte Inglés offre des sections gourmandes très appétissantes. C’est l’endroit idéal pour préparer un petit pique-nique.

Lunch et emplettes
À quelques portes de la boutique pour hommes Lander Urquijo, le Carmen Bar est parfait pour casser la croûte de manière typiquement madrilène à petit prix, et peut-être méditer sur vos pulsions de consommation avant de sortir les cartes de crédit… C’est généralement ma stratégie.

Le restaurant Serrano 47 est une délicieuse option pour dîner sur une terrasse. On y propose une cuisine espagnole moderne. Je vous conseille fortement de réserver.

Gastronomie madrilène
On mange vraiment très bien en Espagne, particulièrement à Madrid. Voici quelques recommandations.

- Le marché San Miguel permet de goûter une infinie sélection de tapas. C’est un piège à touristes, mais il faut accepter d'y succomber! Les tapas ne semblent jamais très chères à la bouchée, mais le total peut finir par coûter l’équivalent d’un bon repas si vous êtes aussi raisonnables que moi.

- Les vieux restos aux allures de cafétérias, souvent éclairés aux néons représentent aussi souvent des options agréables pour le lunch, même s’ils sont très touristiques. Allez-y ne serait-ce que pour essayer une fois un bocadillo de anchoas, un sandwich aux anchois. Ils sont nombreux près de la Plaza Mayor construite au temps des Habsbourg, une visite incontournable à Madrid.

- Pour un restaurant en soirée, je vous conseille surtout de partir de la calle del Pez et ses environs dans le quartier branché de Malasana.

- Une adresse à signaler : le formidable Soy Kitchen, du chef Yong Ping Zang. Sa gastronomie fusionne les traditions chinoises, péruviennes et espagnoles. On est loin des classiques de la cuisine ibérique, mais ça demeure très espagnol comme proposition, malgré l’allure asiatique de la plupart des plats. La sélection de vins espagnols, même au verre, est remarquable. À noter qu’il n’y a pas de plats à la carte. Le souper est à prix fixe, et c’est assez cher : de 45 à 65 euros, selon le menu. Toutefois, le resto est aussi ouvert le midi et on y mange à meilleur prix. N’oubliez pas de réserver.

Une excursion d’une journée
Si vous avez le temps, n’hésitez pas, allez à Tolède, une toute petite ville classée au patrimoine de l’humanité. Tout se fait à pied, mais les forfaits en autocars offerts à la sortie du train ne sont pas une mauvaise affaire et offrent généralement le billet pour entrer au musée de l’Alcazar et surtout une visite guidée de la cathédrale gothique construite en 1226, l’étape essentielle de votre périple.

Ne vous privez pas du plaisir de contourner la ville en bus pour en apprécier toute la beauté.

Comme le Vieux-Montréal ou le Vieux-Québec, Tolède est très touristique. Il faut donc se donner un peu de temps pour marcher et sortir des zones commerciales.

En arrivant tôt le matin, vous serez facilement de retour à Madrid pour le souper, d’autant que l’offre de restaurants à Tolède est plutôt moyenne.

Nous avons à peine commencé à gratter la surface de Madrid que nous arrivons déjà à la fin de l’émission. Ce n’est toutefois que partie remise, puisque l’émission suivante sera consacrée au Prado. À la semaine prochaine!

Le Liban, New York, l'Italie... Pour trouver toutes les Notes de voyage, consultez la page de l'émission.

Abonnez-vous à l'infolettre classique d'ICI Musique en cliquant ici !

Musiques sacrées

Les musiques d'inspiration religieuse ont toujours constitué un pan très important du répertoire classique. Régalez-vous des splendeurs de ces partitions émouvantes. Requiem, Cantates, Oratorios, Motets ou Messes, vous retrouverez ici les plus belles œuvres sacrées du monde!

Le Messie de Haendel, l'Ave Maria de Schubert, la Passion selon Saint Matthieu et la Messe en si mineur de Bach, le Te Deum de Bruckner, les requiem de Mozart, Brahms et Berlioz, le Stabat Mater de Dvorak, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

WEBRADIO À AJOUTER