Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Les albums incontournables des Lundisques 2018

Par
Olivier Robillard Laveaux

Chaque lundi, le chroniqueur Fred Savard et moi-même sommes à la barre du segment Lundisques d’On dira ce qu’on voudra, l’émission animée par Rebecca Makonnen du lundi au jeudi à 20 h 30 sur ICI Radio-Canada Première. Nous y critiquons les nouveaux albums de la semaine sous forme de questions et réponses. Voici nos coups de cœur de l’année, huit disques qui survivront à 2018.

Qui s’est servi de 2018 pour devenir un incontournable de la scène musicale québécoise?

Salomé Leclerc, Les choses extérieures
C’est mon album de l’année, celui que j’écoute depuis sa sortie et qui se bonifie déjà avec le temps. Réalisé par Salomé Leclerc, qui y joue de pratiquement tous les instruments, il contient des chansons et des mélodies encore plus abouties que sur les précédents albums. Salomé a un son bien à elle. Un incontournable de l’année 2018, toutes catégories confondues. (Fred Savard)

Quel album servira de référence et d’influence pour une génération de musiciens québécois à venir?

Les Louanges, La nuit est une panthère
Même si Fred Savard refuse d’accepter le déclin du rock, la vérité est indéniable : les jeunes musiciens préfèrent brancher leur clavier dans un ordi que de brancher leur guitare dans un ampli. Cette révolution dans le monde de la composition permet de faire des albums différents, où l’essai et l’erreur et les possibilités infinies repoussent les frontières. Le hip-hop en bénéficie depuis des années. En 2018, c’est la musique soul R’n’B québécoise qui en a tiré profit – on le remarque très bien dans La nuit est une panthère des Louanges, un album moderne, personnel, audacieux et enveloppant. Aucun artiste n’avait produit ce genre de musique avec autant de finesse et de singularité au Québec. Mon disque de l’année. (Olivier Robillard Laveaux)

Les Louanges chantent Pitou

Quel album prouve qu’en 2018, les vieux routiers ont encore des choses à dire?

Richard Séguin, Retour à Walden
C’est une magnifique idée que d’avoir mis en chanson la philosophie de Henry David Thoreau. Richard Séguin n’a plus rien à prouver et réussit à se renouveler avec cet album méditatif d’une grande beauté. Du folk moderne. (FS)

Quel album a fait son entrée dans l’histoire musicale québécoise par la grande porte en 2018?

Hubert Lenoir, Darlène
On ne surprendra pas personne en choisissant Darlène d’Hubert Lenoir, mais il n’y a pas que Fille de personne II sur ce disque. Recommencer, Fille de personne III ou J-C valent aussi le détour. Lancer un album concept qui fusionne le jazz, le glam rock, le funk et la chanson québécoise est un tour de force. Le faire tout en lui donnant un son pop accessible relève du génie. (ORL)

Hubert Lenoir - Fille de personne II

Quel groupe nous a offert une grande, grande, grande chanson en 2018?

Zen Bamboo, Retour aux sources, vol. 3
En fait, on a eu droit à deux microalbums de Zen Bamboo cette année : Retour aux sources, volumes 3 et 4. Sur le troisième, la formation nous offre la grandiose La mort, chanson annonciatrice de grandes réalisations sonoristiques (moment Alain Brunet!) dans le futur. Ce jeune groupe est, selon moi, le plus prometteur pour l’avenir du rock québécois, rien de moins. (FS)

Quel album est devenu un incontournable de vos soirées estivales en 2018?

Jorja Smith, Lost & Found
Difficile de battre l’ambiance d’une chaude soirée d’été à boire du rosé avec les amis sur la terrasse. La musique parfaite pour ce genre de moment est à chérir. La soul de Lost & Found s’est taillé une place de choix au cœur de mon été 2018. La voix cuivrée et puissante de Jorja Smith résonnera encore longtemps à la maison à partir de 17 h 30. Mon équivalent du 4/20 pour les fumeux de pot. (ORL)

Quel disque devrait être l’album officiel de vos futurs road trips?

Fuudge, Les matricides
Le meilleur album de gros rock sale de 2018. Il mélange très habilement mélodie et riffs lourds et bruyants. Si vous avez en plus une table tournante dans votre voiture (salutation à François Lambert), le dernier morceau de la face B, un riff lourd à l’infini, sera le compagnon idéal pour vous rendre jusqu’à la Terre de Feu. (FS)

Quel disque devrait être l’album officiel de vos futurs road trips? (bis)

Kali Uchis, Isolation
J’ai passé l’été à me promener à moto en me repassant en tête la chanson Miami de Kali Uchis, une pièce de road trip parfaite qui nous change du rock et du folk americana. Rien n’est forcé sur cet album qui distille des influences électro, pop et hip-hop dans une musique R’n’B suave et intelligente. (ORL)

Ne manquez pas l'émission On dira ce qu'on voudra diffusée du lundi au jeudi à 20 h 30 sur Ici Radio-Canada Première.

Vous aimerez aussi :

Palmarès 2018 : les 50 meilleurs albums de l’année d'Ici Musique