Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Audio : Fred Pellerin et le souffle vital d’une chanson

Par
Claudia Beaumont

Des artistes francophones qui remplissent de grandes salles de concert, on en connaît. Mais des artistes francophones aussi rassembleurs que Fred Pellerin en ce qui concerne notre culture, il n’y en a pas des masses. Malgré la simplicité avec laquelle il aborde la création, en l’occurrence la chanson ces jours-ci, la démarche de Fred Pellerin s’avère si efficace qu’elle relève presque du génie. Un génie avec la patience d’un souffleur de verre, qui approche son art avec doigté et méditation.

Écoutez l’entrevue qu’il a accordée à Monique Giroux :

Monique Giroux s'entretient avec Fred Pellerin

Chants libres à Monique, 18 novembre 2018

Audio


Après
: un titre comme un angle pour écouter les chansons

Une entrevue avec Fred Pellerin n’est jamais ennuyante. Il n’est donc pas étonnant que Monique Giroux l’ait gardé si longtemps en studio (presque une heure), parce qu’entre dorloteurs de chansons, les sujets ne manquent pas. Précisions que cette longue discussion est entrecoupée de chansons tirées de son nouvel album, Après, désormais accessible en magasin et sur certaines plateformes musicales.

Après est le quatrième album de Fred Pellerin, dont les trois premiers ont connu un succès retentissant, se chiffrant en centaines de milliers d’exemplaires vendus. Il cumule d’ailleurs 27 nominations et 15 Félix. Mais que faut-il comprendre par le choix du titre Après? « C’est quelque chose qui pousse par en avant. Des fois, on peut s’accuser de nostalgie, mais quand on vire ça à l’envers, ça devient de l’espoir, quelque chose qui nous guide vers demain », affirme-t-il, tout en ajoutant qu’il s’agit aussi d’une « proposition d’angle pour écouter les chansons ».

Après, c’est aussi l’angle qu’il s’est donné pour s’approprier les chansons ou les textes des autres, c’est-à-dire celui de l’intime et du dépouillement. Pour ce faire, lui qui aime bien « faire pousser les fidélités » a convoqué ses collaborateurs habituels, ce qui est très important pour lui. « Ça permet de ne pas avoir à recouler les fondations chaque fois et ça promet pour la construction des projets », explique-t-il.

Généreux en anecdotes, aussi cocasses que touchantes, Fred Pellerin raconte comment lui est arrivée La chanson du camionneur, d’une poésie taciturne à faire pleurer, ainsi que Jacqueline, une chanson touchante qui, à son grand étonnement, fait crouler de rire son public chaque fois qu’il la chante! Comme quoi, on n’est pas tous sensibles aux mêmes choses de la même manière.

Vers la fin de l’entrevue, Monique Giroux exprime une observation pertinente sur le rythme des reprises de chansons actuelles, en citant Safia Nolin comme exemple. Pourquoi ce besoin de ralentir les chansons?

« Il y a peut-être une façon de redécouvrir la chanson comme ça. Ça remet la chanson en avant. Moins tu l’arranges, plus tu montres ce qu’il y a dedans », en conclut Fred Pellerin.