Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

L'homme armé : un succès des années 1460 devient un hymne à la paix du 21e siècle

Par
Frédéric Cardin

Afin de souligner le centième anniversaire de la déclaration de l’Armistice de 1918, qui mettait fin à la terrible Première Guerre mondiale, l’émission De tout chœur avec vous propose une spéciale sur les thèmes de la guerre et de la paix. Au programme : Bach, Britten, Barber et, surtout, une œuvre contemporaine qui est en voie de devenir un hymne moderne à la paix : L’homme armé : une messe pour la paix, de Karl Jenkins. Une belle façon de souligner le jour du Souvenir le samedi 10 novembre sur ICI Musique classique.

De tout choeur avec vous animée par Frédéric Cardin

Diffusion : 10 novembre 2018 à 10 h sur ICI Musique classique

Audio

L’homme armé est l’une des chansons les plus populaires de l’histoire. Apparue (vraisemblablement) au milieu du 15e siècle, elle a tellement touché l’auditoire européen de l’époque que la plupart des compositeurs savants s’en sont inspirés pour leurs œuvres pendant les quelque deux siècles suivants!

La chanson est ensuite tombée dans l’oubli, avant d’effectuer un grand retour dans les années 1960 dans quelques œuvres modernes. Cela dit, c’est cette Messe pour la paix, de Karl Jenkins, créée en 1999, qui est en train de susciter une fois de plus l’engouement pour cette mélodie multicentenaire! La messe, en 13 mouvements, reprend la mélodie d’origine en plus d’en proposer de nouvelles. L’œuvre au complet est, paraît-il, l’une des créations musicales contemporaines les plus jouées dans le monde en ce début de 21e siècle.

L’ironie de la chose, c’est que Jenkins en a fait un symbole de paix, alors que la chanson d’origine devait être (on suppute) un appel à une nouvelle croisade contre les Ottomans, qui venaient, en 1453, de conquérir Constantinople, et commençaient alors à menacer l’Europe!

À moins qu’elle n’ait été écrite par un quidam qui souhaitait rendre hommage à sa taverne préférée : la taverne de l’Homme-Armé, passablement fréquentée par le bon peuple parisien de l’époque?

Ah bon. Peut-être. Qui sait? Mais peu importe, en fin de compte…

Vous aimerez également :

Les webradios Requiem et Splendeurs médiévales

Vous souhaitez être informé de tout ce qui touche la musique classique sur ICI Musique et sur ICIMusique.ca?

Abonnez-vous à notre infolettre classique!