Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Dans l'atelier de Robert Shaw

Par
Marc-André Doran

Robert Shaw (1916-1999) a été tout à la fois un chef de chœur, un chef d’orchestre, un pédagogue, un humaniste et un communicateur de la musique auprès du public et de ses chanteurs. Le style de ses exécutions vise à la plus grande intelligibilité possible du texte chanté et à une émotion sobre et sincère, livrée à travers une grande précision musicale.

Destiné à suivre les traces de son père qui était pasteur, Robert Shaw a quitté ses études de philosophie et de théologie et s’est imposé très jeune, aux États-Unis, à la tête de divers ensembles vocaux, comme un chef à la fois autodidacte et très fougueux. Par la suite, déjà bien engagé en carrière, il a fait un long mais fructueux apprentissage de la technique de direction d'orchestre en côtoyant deux des plus grands chefs du 20e siècle, Arturo Toscanini et George Szell (pour qui il a mis sur pied le chœur de l’Orchestre de Cleveland). Sa carrière a culminé à Atlanta, où il a dirigé les chœurs et l'orchestre symphonique de 1966 à 1988. Au cours de ces deux émissions, nous explorerons les différentes facettes de sa belle discographie. Plusieurs moments de belle émotion sont à prévoir!

1re émission – programme

Cantiques et hymnes américains : God is a Rock – Hark! I Hear the Harps Eternal – Bright Canaan – Amazing Grace
Johannes Brahms : Liebeslieder walzer, op. 52
Maurice Duruflé : Requiem, op. 9
Francis Poulenc : 4 Petites prières de Saint-François
Georg Frideric Handel : Messie (dernière partie)

Dans l'atelier de Robert Shaw

avec Marc-André Doran, 1e émission

Audio

2e émission – programme

Chansons irlandaises : Wearing of the Green – Sing, Sing – ‘Tis Pretty to be in Balinderry – My Gentle Harp – Johnny, I Hardly Knew Yeh
Ludwig van Beethoven : Missa Solemnis, op. 123 (Kyrie et Gloria)
Samuel Barber : Agnus Dei
Philipp Glass : Itaipu (1er mouvement)
Spirituals : Steal Away – Nobody Has Seen the Trouble I’ve Seen – There’s No Hiddin’ Place
Sergueï Rachmaninov : Vêpres, op. 37 (extraits)
Antonin Dvorak : Tui nati vulnerati (Stabat Mater)

Dans l'atelier de Robert Shaw

avec Marc-André Doran, 2e émission

Audio