Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Entrevue : Florent Vollant et le mythe de la route

Par
Claudia Beaumont

Mishta Meshkenu : voilà le titre du nouvel album de Florent Vollant, qui signifie « la grande route » en innu. En symbiose avec ce thème, Monique Giroux semble avoir tourné le chronomètre de bord pour suivre son invité là où il ira, sans se presser. L’idée : simplement profiter de cette rencontre avec l’ami qui vient de loin, et ainsi accorder l’espace nécessaire à ses chansons. De la radio qui appelle à prendre son temps, pour mieux écouter.

Écoutez l’entrevue :

Monique Giroux reçoit Florent Vollant

Chants libres à Monique, 30 septembre 2018

Audio


La grande route, c’est la 138; l’une des plus vieilles du pays, qui relie la Côte-Nord au reste du Québec jusqu’à la frontière américaine. Florent Vollant la connaît très bien et l’a vue dans tous ses états, lors de ses déplacements entre Maliotenam et les autres villes : le jour, la nuit, sous la pluie ou à travers les tempêtes de neige. Elle n’a plus de secrets pour lui et, en même temps, chaque déplacement qu’il y fait est différent; parfois même inspirant.

La distance est le thème central de ces chansons, qui sont toutes en innu, sauf une : la très belle reprise de Mes blues passent pu dans’ porte, d’Offenbach.

Vous aimerez également :

- Entrevue : Thomas Hellman et le cœur battant du mythe américain

- Entrevue : ce qu’il reste de Starmania, 40 ans après sa création