Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Notes de voyage : balades dans Los Angeles

Par
Stéphan Bureau

Nous prenons la route cette semaine pour plonger dans l’univers bouillonnant, vertigineux même, de Los Angeles. Vous trouverez dans ce billet toutes les références mentionnées en ondes.

Voici également l’émission entière, première d’une série de quatre.

Notes de voyage: balades à Los Angeles

Émission du 23 septembre 2018

Audio

Les activités ne manquent pas à Los Angeles (LA). C’est probablement plutôt le temps qui vous fera défaut! Pour bien commencer votre séjour, allez au mythique Griffith Observatory, le planétarium situé au sommet du mont Hollywood, qu’on a vu mille fois dans les films. De ce lieu, le point de vue sur la ville est saisissant, surtout à la tombée du jour. Le parc est aussi magnifique et idéal pour pique-niquer.

Après ce pèlerinage, je vous suggère de…
- vous promener sur l’avenue Melrose, qui est à quelques pas du studio Paramount;
- aller bouquiner au Booksoup, une de mes cinq librairies préférées au monde. De l’autre côté de la rue, sur le Sunset Boulevard, se trouve Night+Market, un des meilleurs restaurants thaïlandais hors de ce pays. Ce n’est pas très cher et la carte de vins y est hyper sophistiquée.

Los Angeles compterait plus de 800 musées. Ne manquez pas...
- le petit musée gratuit Hammer, qui abrite la collection privée du défunt milliardaire du pétrole Armand Hammer, aussi le grand-papa de l’acteur Armie Hammer (Just Call Me by Your Name);
- l’incontournable musée Getty. Non seulement les expositions sont fabuleuses, mais les jardins et les nombreuses terrasses perchées offrent d’autres splendides vues sur la ville. Il vaut mieux s’y rendre le matin, à l’ouverture, pour avoir rapidement accès au stationnement et profiter du musée avant l’arrivée des foules;
- et le premier musée Getty, construit dans les années 50. C’est gratuit, mais il faut réserver sa place en ligne. Stationner son véhicule coûte une quinzaine de dollars;
- le nouveau musée d’art contemporain The Broad. Il est situé dans un bâtiment pimpant, commandé à la star Zaha Hadid;

En face du musée financé par Eli Broad, vous ne pourrez pas quitter des yeux le Walt Disney Concert Hall, conçu par l’architecte canadien Frank Gehry. Tout en courbes, l'édifice peut faire penser à un ovni posé dans le quartier. Impossible de rester indifférent.

Sports et bouffe
- Tout près du Disney Center, se trouve le Grand Central Market, un véritable bijou. Ce n’est pas un marché public où l’on peut faire ses courses. C’est plutôt un étalage des délicieuses cuisines qu’on peut déguster à LA. Attention, de 11 h 30 à 13 h, ça bataille fort devant les différents comptoirs et il ne faut pas être pressé.
- LA est aussi une ville de sports. De ce côté, je préconise d’assister à un match de l’équipe de baseball de la ville, les Lakers.

Où dormir?
La première décision à prendre est de choisir son point de rayonnement. Si vous rêvez de plage, faites-en un thème principal de votre voyage et ne perdez pas votre temps à l’est de l’autoroute 405.

Pour vraiment explorer la ville, ma suggestion est de loger dans Westwood, le quartier universitaire. Pour ma part, j’aime bien le Hilgard House Hotel and Suites (927, Hilgard Ave.). Il est juste en face du très branché hôtel W, mais moins cher et moins bruyant.

Trois autres émissions sur Los Angeles
Pour les amateurs de cinéma, nous ferons une émission spéciale sur Hollywood. Une autre suivra, sur les communautés qui bordent la plage : Santa Monica et Venise, particulièrement.

Enfin, je vous promets une émission où nous aborderons uniquement le plaisir de manger à Los Angeles

D’ailleurs, si vous êtes un amateur de bonnes tables, mettez-vous en appétit en écoutant City of Gold, un documentaire sur le chroniqueur gastronomique du LA Time, Jonathan Gold. (en anglais)

Pour retrouver toutes les émissions de Notes de voyage, consultez la page de l'émission.

Vous aimerez aussi :
- ICI Musique Classique, la radio de musique classique en continu
- La webradio Brésil bossa nova

Musique familière, accessible et pourtant complexe, la bossa nova tire aussi sa beauté de sa sobriété, de la retenue qu'elle s'impose. Retrouvez l'élégance du chant, la douce mélancolie des mélodies et le doigté exceptionnel des plus grands instrumentistes de ce genre brésilien apparu dans les années 50.

Antonio Carlos Jobim, Stan Getz, Caetano Veloso, Chico Buarque, João et Astrud Gilberto, Bïa, Ana Caram, Bet.e and Stef, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.