Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Notes de voyage : Cincinnati, un secret bien gardé

Par
Stéphan Bureau

Partons vers le centre des États-Unis, à Cincinnati, une ville qui, disons-le, ne retient pas souvent l’attention des voyageurs. Pourtant, c’est un de mes gros coups de cœur des dernières années.

Voici l’émission que nous lui avons consacrée – quel bonheur pour nous, Cincinnati est une ville de musique:

Émission du 9 septembre 2018 - Cincinnati

Notes de voyage

Audio

Et pour vos préparatifs, si vous comptez vous y rendre – on vous le souhaite! – voici quelques suggestions.

Le quartier Over-the-Rhine
C’est un incontournable pour saisir l’énergie qui bouillonne dans la ville. Je traduirais son nom par Au-delà du Rhin. Rhin comme le fleuve allemand, parce qu’un canal séparait le centre de la ville de cette bourgade peuplée par des Allemands venus travailler dans les usines et les abattoirs de la ville. On pouvait donc passer des États-Unis à l’Allemagne en enjambant ce Rhin imaginaire.

Tous les noms de rues du quartier étaient d’ailleurs allemands, jusqu’aux deux guerres mondiales et à la vague de xénophobie qui a suivi et qui a très littéralement forcé une réécriture de l’histoire. Les rues ont changé de noms, les Allemands sont partis. La population du quartier est passée d’une soixantaine de milliers de personnes à moins de six mille. Des pâtés de maisons entiers ont été abandonnés.

Washington Park
Et puis, comme au cinéma, le miracle s’est produit. La ville a décidé en 2012 de remettre à niveau le magnifique Washington Park, poumon du quartier. Depuis la vie reprend, une rue à la fois, en des cercles concentriques qui s’étendent progressivement à partir du parc.
La poussière est retombée et on remet de l’avant l’histoire du quartier, comme en fait foi cette photo prise lors de mon passage là-bas.

Inutile de dire que je recommande vivement d’aller flâner un peu dans le parc Washington ; c’est d’ailleurs le point de départ naturel pour une balade dans Over-the-Rhine. À ce sujet, il est impératif d’aller marcher sur la petite et très coquette rue Vine, pleine de magasins locaux.

Cincinnati Music Hall
Juste en face du parc Washington, vous trouverez le Music Hall, un magnifique édifice d’inspiration gothique vénitienne qui abrite l’opéra et le sensationnel orchestre symphonique de Cincinnati, un des plus vieux au pays. Le chef et compositeur Richard Strauss l’a longtemps dirigé avec maestria, et plus récemment, Paavo Järvi lui a donné une nouvelle impulsion.

Quelques bonnes tables
Si vous assistez à un concert au Music Hall, je vous recommande de combiner votre sortie à un repas dans un des nombreux restaurants du quartier. Pour ma part, je me suis régalé à ces adresses:
- à l’exceptionnel Salazar, à deux pas de la salle de spectacle. Un conseil, vous serez très bien au bar;
- au Sartre, un bistro français néo-existentialiste installé dans un décor post-industriel ;
- au Sotto, un de mes restaurants italiens favoris, ici comme en Italie. C’est bruyant, plein à craquer, et c’est divinissime. Il faut impérativement réserver ;
- pour le lunch ou pour déguster une gaufre au petit déjeuner – avec une bière, pour les plus audacieux –, il y a aussi Taste of Belgium, le sympathique troquet d’un Belge installé là-bas depuis plusieurs années ;
- finalement, n'oublions pas le Coffee Emporium, situé en plein cœur du centre-ville. Il sert le meilleur café en ville et de parfaits petits déjeuners.

Parlons baseball
Les Reds sont la plus vieille équipe de baseball professionnelle de la ligue, ce qui fait du baseball à Cincinnati une forme de religion. Le nouveau stade au bord de l’Ohio est à lui seul une raison d’aller assister à un match s’il fait beau… Profitez-en pour aller admirer l’ancêtre du pont de Brooklyn, le John Roeblig Bridge qui enjambe le fleuve à deux pas du stade.

Les musées
Si vous avez la moindre curiosité pour l’histoire américaine, il vous faut absolument planifier une visite au musée de l’Underground Railroad, ce parcours qu’empruntaient les Noirs du Sud pour échapper à l’esclavage. Le fleuve Ohio constituait la frontière entre le Nord et le Sud. Une fois ce dernier traversé, sur l’autre rive, à Cincinnati, un autre monde attendait ces pauvres évadés.

Non loin de là se trouve le petit musée Taft, où l’on peut admirer la collection de cette riche et incontournable famille, qui a aussi produit un président américain, le bon William Howard.

Comme d’autres villes du Midwest, Cincinnati compte d’improbables collections provenant des grandes familles de la région qui ont fait fortune à la fin du 19 siècle. Je vous encourage vivement à faire escale au magnifique Musée des Beaux-Arts, niché sur une petite colline, au milieu d’un parc où il fait d'ailleurs bon se promener.

Les murs de la ville s’affichent!
Au fil de mes pérégrinations, j’ai eu le plaisir de tomber sur plusieurs splendides murales de Cincinnati. Si vous êtes amateurs, furetez sur ce site web, qui raconte l’histoire de chacune des œuvres et qui permet de se planifier un sympathique tour guidé.

Pour dormir
La dernière fois, j’ai séjourné en plein cœur de la ville au 21c Museum Hotel, qui est aussi une galerie d’art. Ça sonne gadget, mais ça ne l’est absolument pas. L’hôtel est hyper confortable, silencieux et permet d’aller à peu près partout à pied.

Vous serez d’ailleurs à 50 mètres de mon fameux Sotto, où l'on mange les meilleures pâtes pepe et cacio de ce côté de l’Atlantique. Vous m’en donnerez des nouvelles!

Pour connaître la liste des pièces entendues durant cette émission, visitez la page Musiques diffusées du site web d’ICI Musique.

Envie d’écouter une émission de la saison précédente? Consultez la page de Notes de voyage et retrouvez les épisodes consacrés aux destinations suivantes : New York, l’Arizona, Rome, Washington, le Mexique et Philadelphie.