Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Entrevue : Robert Lepage et La flûte enchantée de Mozart, à Québec

Par
Frédéric Cardin

Le 11 avril dernier, lors du lancement de la programmation du Festival d’opéra de Québec pour 2018, on apprenait que la magie de Robert Lepage sera de nouveau au rendez-vous dans la Vieille Capitale, car sa mise en scène de La flûte enchantée, de Mozart, y sera présentée le 31 juillet ainsi que les 2, 4 et 6 août.

Vidéo : Robert Lepage explique la conception de La flûte enchantée

Entrevue avec Robert Lepage à propos de La flûte enchantée


Quatre des mises en scène d’opéra de Robert Lepage ont déjà été présentées à Québec au cours des dernières années, même si toutes n’y ont pas été créées.

La plus récente en date, celle de L’amour de loin, de Kaija Saariaho, s’inscrit dans la désormais régulière collaboration entre le Festival d’opéra de Québec et le Metropolitan Opera de New York. Produite en juillet 2015 à Québec, la mise en scène de Robert Lepage a ensuite été présentée en décembre 2016 au Met. C’est à cette occasion que j’ai rencontré Robert Lepage pour parler de cette lumineuse mise en scène où le personnage principal est la mer, un immense plan d’eau représenté par de scintillants rubans de lumière. Cet opéra est le premier de la compositrice finlandaise et de l’écrivain libanais lauréat du prix Goncourt Amin Maalouf. Sa création a eu lieu au Festival de Salzbourg en juillet 2000, dans une mise en scène de Peter Sellars, sous la direction de Kent Nagano. Approché en 1998, Robert Lepage avait décliné l’invitation de participer à cette création, une décision qu’il a regrettée par la suite. Il est donc très heureux en 2015 de pouvoir s’approprier cette œuvre magnifique « à la maison ».

Robert Lepage s'entretient avec Sylvia L'Écuyer à propos de l'opéra L'amour de loin de Kaija Saariaho

Place à l'opéra

11 décembre 2016

Audio

En juillet 2012, c’est pour la mise en scène de l’opéra de Thomas Adès The Tempest que je rencontre Robert Lepage dans la Vieille Capitale lors de la deuxième année du Festival d’opéra de Québec. Créé à Londres en 2004, dans une mise en scène de Tom Cairns, The Tempest bénéficie à Québec d’une mise en scène splendide et d’une distribution de très haute volée presque entièrement québécoise, avec Julie Boulianne, Frédéric Antoun, Antonio Figueroa, Daniel Taylor et Joseph Rouleau. Seule la soprano colorature Audrey Luna, qui chantait le rôle d’Ariel, a suivi la production de Québec à New York. Toutefois, le compositeur Thomas Adès m’a confié avoir tellement aimé la prestation de Frédéric Antoun qu’il a cherché par la suite l’occasion d’écrire un nouveau rôle pour lui. Ce qu’il a fait dans son prochain opéra, The Exterminating Angel.

Robert Lepage s'entretient avec Sylvia L'Écuyer à propos de l'opéra The Tempest de Thomas Adès

Place à l'opéra

29 juillet 2012

Audio

Lors de l’annonce de la production de l’opéra The Tempest, le directeur du Met Peter Gelb et Robert Lepage souhaitent qu’il s’agisse du début d’une longue série de coproductions entre le Met et le Festival d’opéra de Québec. Leur souhait se réalise puisque la version québécoise de La flûte enchantée sera présentée au Met, vraisemblablement au cours de la saison 2019-2020. Grégoire Legendre dit avoir distribué les rôles « dans l’esprit du Met, avec plusieurs chanteurs canadiens ». On ne sait pas qui fera le voyage à New York, mais il y a fort à parier que les habitués du Lincoln Center, John Relyea (Sarastro) et Audrey Luna (La reine de la nuit), seront de la prochaine distribution. On ne peut que souhaiter à Simone Osborne (Pamina), Frédéric Antoun (Tamino), Gordon Bintner (Papageno), Pascale Beaudin (Papagena) et Eric Thériault (Monostatos) de les suivre.

Créé à la Canadian Opera Company de Toronto en 2009, Le rossignol et autres fables a été présenté à Aix-en-Provence et à New York avant d’arriver à Québec en 2011 et de charmer le public québécois comme il l’avait fait en France. Couronné par la critique française, ce spectacle a été décrit partout comme un véritable enchantement. Pour La flûte enchantée, même si l’on doit s’attendre à plus de simplicité que pour Le rossignol – on se souvient qu’il nécessitait un bassin de 67,000 litres d’eau –, il est certain, et Robert Lepage le promet, que la magie sera au rendez-vous.

Une autre mise en scène d’opéra de Robert Lepage présentée à Québec a été La damnation de Faust, une production qu’il avait conçue en 1999 pour le Festival Matsumoto au Japon, sous la direction du chef d’orchestre Seiji Ozawa. En 2008, Lepage faisait son entrée au Metropolitan Opera avec cette mise en scène dans laquelle Susan Graham reprenait le rôle de Marguerite. Il a fallu attendre jusqu’en 2013 pour que cette œuvre hybride (Berlioz n’a jamais prétendu en faire un opéra) soit présentée à Québec. John Relyea et Julie Boulianne se sont particulièrement illustrés dans cette production. Julie Boulianne a depuis repris ce rôle sur plusieurs scènes européennes.

Même si le public québécois n’a pas eu l’occasion de voir en salle la mise en scène du Ring de Wagner que Robert Lepage a réalisée pour le Metropolitan Opera, il est tout de même légitime de la mentionner parmi les collaborations entre la ville de Québec et la scène new-yorkaise. Toute la production a été montée dans les ateliers de Varennes, au Québec, par les artisans de la compagnie Ex Machina. Le public d’ici s’est précipité – pour certains à New York et pour la plupart dans les salles de cinéma – pour voir les quatre fantastiques productions de L’anneau de Nibelung. Comme la conception, le montage et les représentations sur scène se sont déroulés sur une période de presque quatre années, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec Robert Lepage sur les étapes de la préparation de la Tétralogie entre mars 2010 et février 2012. Je vous invite à réentendre ces entrevues. La Tétralogie de Wagner par Lepage sera reprise au Metropolitan cette saison, sous la baguette du chef d’orchestre Philippe Jordan.

Robert Lepage s'entretient avec Sylvia L'Écuyer à propos de l'opéra Siegfried de Wagner

Place à l'opéra

29 octobre 2011

Audio
Robert Lepage s'entretient avec Sylvia L'Écuyer à propos de la Tétralogie de Wagner

Place à l'opéra

20 mars 2010

Audio
Robert Lepage s'entretient avec Sylvia L'Écuyer à propos de l'opéra Götterdämmerung de Wagner

Place à l'opéra

11 février 2012

Audio