Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Souvenirs de 30 ans de Francos

Par
Monique Giroux

Il est 18h. Nous sommes le 7 juin. Je suis comme une enfant qui sent venir le Père Noel.

Riez si vous voulez, mais je me prépare aux Francos comme d'autres au Tour de l'île ou à l'ascension du Kilimanjaro.

Je sais que je verrai enfin des artistes tout neufs pour la première fois sur scène, que j'assisterai à des spectacles dont j'ai entendu le plus grand bien mais qui n'ont pas encore traversé la mare et que je profiterai de créations uniques, de ce genre de ce spectacle dont on se souvient longtemps et qui nous permettent de nous vanter d'y avoir été.

En dehors de ce qui se voit et s'entend sur nos ondes, j'organise des apéros avec des collègues européens que je présente à des artistes d'ici ou alors inversement. Je trouve un acupuncteur pour un chanteur, un chalet pour une chanteuse qui a bien envie de prolonger l'expérience québécoise. Je vois des spectacles, je mange en terrasse. C'est la fête au village.

Ce 30e anniversaire oblige à une certaine rétrospective. En fouillant dans mes caisses d'archives qui elles-mêmes trônent dans un entrepôt qui leur est dédié, j'ai retrouvé plusieurs dizaines de billets de spectacles. En les triant j'ai vu défiler les trente dernières années. Chacun des petits bouts de cartons ont leur signification. Je me souviens de tout.

Jean-Louis Foulquier, regretté animateur-radio de France Inter et créateur des Francofolies de LaRochelle, rêvait d'une édition new-yorkaise. Alain Simard et Guy Latraverse lui propose de tenter une édition montréalaise. Bien leur en pris!!! Lors de cette première édition de 1989 qui se tenait en septembre et qui était présentée exclusivement au Spectrum, on a assisté à un double plateau par soir du 7 au 15 septembre devant un total de 6000 spectateurs. Chroniqueure culturelle à CIBL, je rêvais d'être animatrice à Radio-Canada. J'y classais alors des dossiers et faisais des photocopies au Centre de l'information. Je me souviens de tout, de Rivard et Leforestier, de Véronique Sanson et Edith Butler, de Noir Désir et de Leloup et avec un coin de tristesse au coeur de Maurane et Louise Forestier.

Louise sera là demain pour m'accompagner dans cette émission spéciale Francos 30e. Parce que j'aime quand les choses dure et perdure, qu'elle traverse le temps et les intempéries du ciel et de la vie. En fouillant dans les archives, j'ai aussi trouvé une photo avec Dédé Fortin qui était venu aux Refrains d'abord, spéciale 10e anniversaire, ou l'archive sonore qu'on vous présentera dimanche alors qu'en 2006 je présentais Ève Cournoyer à la Grande Sophie. J'ai retrouvé aussi des photos du spectacle d'ouverture que j'ai animé en 1993 pour le 5e anniversaire des Francos et qui était un hommage à Brel... ma première présence sur une scène. Que d'y penser et j'ai encore le vertige.

Une sélection musicale qui puise majoritairement dans le répertoire pop et hip-hop des artistes invités aux 30e Francos de Montréal. 

Daniel Bélanger, Klô Pelgag, Hubert Lenoir, Camille, Grand Corps Malade, Émile Bilodeau, Eddy de Pretto, Julie Aubé, Claude Bégin, Alaclair Ensemble, Yann Perreau, Juliette Armanet. 

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.



Vendredi à pareille heure je serai en plein coeur de l'enregistrement de l'émission spéciale Chants Libres aux Francos qui soulignera le 30e anniversaire du plus grand festival de chanson de la planète.

Croyez-moi sur parole j'en ai fait deux ou trois, incluant Les Francofolies de LaRochelle, celles de Spa, Le Paléo de Nyon, Les Muzikelles de Meauxet tutti quanti.

Aucun ne détourne le centre-ville d'une grande métropole, aucun ne présente 200 concerts dont 150 gratuits présentés par 1000 artistes venus de 10 pays devant un million de spectateurs...et tout ça se passe ICI et en français.

Voilà pourquoi j'y serai encore pour la trentième fois, fébrile, fière et Francofolle.

Vous aimerez également :

Archives : le concert de Jacques Higelin aux premières Francos de Montréal (1989)