Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Se souvenir de Pauline Julien, la pasionaria du Québec

Par
Ariane Cipriani

On ne l’a pas surnommée ainsi pour rien. Quand Pauline Julien chantait, même si la terre en était venue à s’écrouler autour d’elle, elle aurait poursuivi jusqu’à la dernière rime. Le rayonnement de la chanson québécoise des années 60 et 70 doit beaucoup à cette renarde, qui aurait eu 90 ans le 23 mai.

Écoutez ici l'album hommage Femmes de feu

Pauline Julien avait aussi le génie de choisir les meilleurs textes, et les meilleurs auteurs : Gilles Vigneault, Réjean Ducharme, Claude Léveillée, Georges Dor, Anne Sylvestre. Amoureuse des mots et de Gérald Godin, elle nous a mis la poésie à l’oreille et chantait ses chansons comme on déclame un discours ambitieux, passionné, intransigeant.

Sur scène, ce petit gabarit de femme dégageait une force presque surnaturelle. Des gestes saccadés accompagnaient sa voix forte et métallique. Une belle tempête.

Féministe et nationaliste affirmée, la chanteuse avait un tempérament de feu. Quand elle a été arrêtée arbitrairement pendant la crise d’Octobre, elle a fait chanter les femmes dans la prison! C’est qu’elle avait du caractère, cette native de Trois-Rivières, étonnamment indépendante pour l’époque. Et pourtant, c’est sa tendresse qu’on retient. Gérald Godin, un être tendre, en soufflait sur ses braises.

L’âme à la tendresse, chanson berçante qu’elle a écrite de sa main, contrastait avec son énergie si vive. Car même dans Mommy, on perçoit la fougue dans sa voix adoucie. Et qui d’autre peut chanter La danse à St-Dilon encore plus vite que Vigneault? Cette interprète passionnée voulait au départ devenir ballerine, puis actrice. La chanson québécoise aurait manqué des rendez-vous marquants.

Pauline Julien souffrait d’aphasie dégénérative. Elle a mis fin à ses jours le 1er octobre 1998, à l’âge de 70 ans, après une vie de cohérence, d’engagement et de passion. Quelle femme admirable!


À lire également : Les 30 meilleurs albums des années 1970

Spectacle hommage aux Francos de Montréal :La Renarde,sur les traces de Pauline Julien
Vendredi le 8 juin à 20 h au Théâtre Maisonneuve

Avec Erika Angell, Émilie Bibeau, Isabelle Blais, Fanny Bloom, Sophie Cadieux, France Castel, Frannie Holder, Louise Latraverse, Amélie Mandeville, Klô Pelgag, Queen Ka, Ines Talbi et invités