Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Petite histoire de la bossa nova

Par
Ariane Cipriani

Il fallait des guitaristes hors du commun pour créer ce nouveau style doux et sophistiqué. Mais il fallait aussi la plage, une jeunesse heureuse, un climat social harmonieux et le bunker d’une adolescente de 14 ans.

Il y a 60 ans, João Gilberto et ses amis Antonio Carlos Jobim et Vinícius de Moraes se réunissaient avec la chanteuse Elizeth Cardoso pour enregistrer Canção do Amor Demais, sur lequel on trouve la pièce Chega de Saudade. Si l’album n’a pas fait beaucoup de bruit lors de sa sortie, il s’est néanmoins inscrit dans l’histoire comme le premier disque de bossa nova, qui veut dire « nouveau style ». La chanson a obtenu son succès international l’année suivante avec l’album de Gilberto.

Un climat social et économique favorable au bonheur
Comment en sont-ils arrivés à créer un nouveau genre qui a séduit la planète entière et qui fascine encore aujourd’hui ? À la fin des années 50, le Brésil se portait bien économiquement, politiquement et socialement. Cette nouvelle musique constituait en quelque sorte la trame sonore de l’harmonie du moment, contrastant avec les musiques traditionnelles aux rythmes très chargés. Dans l’histoire de la musique, ça a été une révolution tranquille, un pas vers la modernité.

Le côté bohème, léger et romantique a charmé d’emblée. La définition d’usage de la bossa nova, musicalement sophistiquée et pourtant très accessible, combine la samba et le cool jazz. Cependant, le style de guitare des grands maîtres du genre a beaucoup ajouté à son succès.

Pour une ambiance feutrée propice à la détente et à la conversation, voici une sélection de compositions bossa-nova et samba mettant en valeur le piano élégant, la rondeur des cuivres et la sensualité de la guitare. La trame sonore parfaite pour une longue soirée tranquille. Bienvenue dans notre lounge.

Astrud et Joao Gilberto, Stan Getz, Antonio Carlos Jobim, Rosalia de Souza, Joyce Moreno, Eliane Elias, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

Gilberto, de Moraes, Jobim
Malgré son tempérament intransigeant et dépressif, le guitariste João Gilberto préfère la douceur, en musique à tout le moins. Avec Antonio Jobim et Vinícius de Moraes, il a enregistré Chega de Saudade avec une manière toute nouvelle de jouer la guitare : la basse suit un tempo régulier alors que c’est plutôt le contraire pour les accords. Il a alors réussi à raffiner un tout nouveau style.

Le poète Vinícius de Moraes a par la suite signé les paroles de plusieurs classiques, dont Garota De Ipanema (La fille d'Ipanema), succès planétaire chanté par Astrud Gilberto.


Pour se sentir au bord de la mer
Le chanteur et guitariste Tom Jobim précise que la polyrythmie foisonnante de la samba fait écho au bruit de l’océan, au point d’en arriver à ne presque plus distinguer le rythme. La bossa nova célèbre plutôt la romance et le bon temps à la plage. Une samba adoucie et ralentie, où les percussions ne priment pas. Le célèbre musicien Caetano Veloso, qui a fortement été influencé par Gilberto, dit d’ailleurs du son doux et joyeux de la bossa nova qu’elle vous transporte au bord de la mer. Henri Salvador ajoute aussi à la bossa nova, notamment avec Dans mon île.


La muse de la bossa nova
Plusieurs chanteuses ont fait leur marque dans l’histoire de la bossa nova : Elis Regina, Maysa Matarazzo, Maria Bethania… Une des premières étoiles, la chanteuse Nara Leão, n’avait que 14 ans quand elle est devenue la muse des musiciens. Avec humour, on appelait sa maison « the bunker », car tous s’y rejoignaient pour jouer. D’ailleurs, la légende veut que la douceur de la bossa nova vient aussi du fait que les instrumentistes ont dû baisser le volume puisque les voisins se plaignaient du bruit.


Quand le cinéma fait rayonner la bossa

Le film Orfeu Negro, de Marcel Camus, d’après une pièce de Vinícius de Moraes, a aussi participé à l’essor de la bossa nova. Jobim y a assuré la direction musicale et les chansons qu’on y entend sont presque toutes devenues des standards du genre. Le film a récolté la Palme d’or à Cannes en 1959.

Dans les années 60, le saxophoniste Stan Getz a aussi grandement participé à la popularité du genre. Puis, la bossa a continué de se développer avec le tropicalisme et les musiques populaires brésiliennes, dont Chico Buarque demeure un des initiateurs.

La bossa nova a fait des petits, notamment avec l'apparition de la MPB (musique populaire brésilienne), dès les années 60. Encore aujourd'hui, des musiciens pop comme Djavan, Céu et Suba flirtent avec ces styles et les actualisent habilement. Comme quoi, la douceur, l'élégance et le romantisme ne passent jamais de mode.