Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Jour de la Terre : des musiques pour se recueillir devant la beauté du monde

Par
François Marchesseault

Le Jour de la Terre (le 22 avril) connaît depuis quelques années une popularité pour le moins grandissante et justifiée. À travers leurs créations musicales, des artistes nous offrent un précieux rappel de la fragilité et de la beauté de notre monde… et de la vie. À l’occasion de cet évènement mondial, qui se doit plus que jamais d’être vécu tous les jours, nous vous proposons l'écoute de huit albums tous aussi différents et inspirants les uns que les autres.

Didacte – From Here to the Glade
Didacte est un mathématicien et artiste électro-organique français résidant en Espagne, plus précisément à Madrid. From Here to the Glade est son tout premier album, et celui-ci prend la forme d’un vaste voyage sonore introspectif qui puise dans les sons naturels de la forêt canadienne. Mais ne vous attendez pas à de la musique de spa! Au contraire, nous sommes dans un environnement complexe, synthétique et rythmé, bref, très contrasté, comme une clairière au cœur de Shanghai. Une musique rare, capable de calmer et d’énergiser à la fois.

Éric Cyr – Rivières
Le compositeur Éric Cyr a toujours eu le goût de l’eau, en particulier de sa musicalité. Rivière en est la preuve, et c’est l’aboutissement d’un projet pas simple du tout : mettre les rivières de la Côte-Nord en musique! Natashquan, Manicouagan, Moisie, La Romaine, Escoumins, pour ne nommer que celles-là, prêtent désormais chacune leur nom à une pièce de l’album. Les compositions célèbrent la force et la douceur de ces déesses de la forêt boréale, avec des instruments acoustiques à cordes délicats, qui font montre d’amour et de respect.


Roman Zavada – Résonances boréales
Avec Résonances boréales, album enregistré au studio 12 de la Maison de Radio-Canada à Montréal, Roman Zavada exalte la beauté surréelle de la nature avec son piano céleste et impressionniste. Il émane de cet album de musique instrumentale inspirée par l’immensité du Grand Nord et ses légendaires aurores boréales une humanité rassurante. Le cœur de Zavada a su saisir de manière captivante et émouvante ces petits miracles qui nous entourent.


Mélanie Venditti – Épitaphes
Composé à la suite du décès de la mère de l’artiste ainsi que d’une rupture amoureuse, Épitaphes, de Mélanie Venditti, trouve sa voie jusqu’au Jour de la Terre dans ses compositions rock, atypiques, où le temps ne semble pas une contrainte. Des musiques comme une longue expiration, un flottement qui nous éblouit, comme quand nous nous arrêtons pour admirer le lever du soleil. Épitaphes, c’est aussi une manière de relativiser après le deuil d’un ou une proche, de voir que nous appartenons à un ensemble complexe qui demande à se sortir de soi pour regarder le monde dans sa globalité.


Jorane – Hemenetset Pt. 1
Difficile de qualifier Hemenetset Pt. 1, de Jorane, autrement que par « voyage musical ». Quatre morceaux qui parviennent à nous transporter hors de ce monde, de ce temps. Il suffit de fermer les yeux un bref instant pour décoller au son de la voix et des musiques de cette artiste hors-norme qui nous renverse à chaque nouveau coup d’archet qu’elle donne sur les cordes de son violoncelle, et ce, depuis qu’elle est arrivée à nous, à la fin des années 90.


Flore Laurentienne – Flore Laurentienne Vol. 1
Mathieu David Gagnon, alias Flore Laurentienne, frère de Klô Pelgag, nous offre une épopée instrumentale aussi méditative que dramatique. Ce sont 35 minutes où se mélangent avec doigté le son et les bruitages des claviers du compositeur émérite avec la musique classique ainsi que les cordes de 15 musiciens et musiciennes. Une invitation à prendre le large pour contempler notre monde et ses grands espaces.


Philip Glass – Koyaanisqatsi
En cette époque de dérèglements climatiques et de pandémie planétaire nous intimant de sévères changements d’habitudes, la pertinence des sonorités subjugantes de cette trame sonore signée Philip Glass au début des années 80 est indéniable. Le mélange de chœurs de voix d’hommes basses (et leur obsédante incantation Ko-yaaaaa-nis-qa-tsiii), d’orgue et d’orchestre de chambre agit comme une formule magique psalmodiée pour nous ensorceler.


Jonathan Hultén – Chants From Another Place
Avec Chants From Another Place, un premier album inspiré du répertoire folk et a cappella, l’énigmatique auteur-compositeur-interprète suédois Jonathan Hultén nous propose un folk issu du fond des âges, mystérieux, mais possédant une énergie presque rock. Avec sa voix, ses mélodies immémoriales et ses harmonies vocales parfaites, Hultén nous séduit et nous envoûte.