Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Les 30 ans de Journée d’Amérique : retour sur ces succès qui traversent le temps

Par
Nathan LeLièvre

Nous sommes le 1er avril 1988. Les toupets sont crêpés. Les couleurs fluo sont à la mode, tout comme les pantalons taille haute. En musique, les synthétiseurs sont légion. Fort de déjà une vingtaine d’années de métier, Richard Séguin s’apprête à lancer l’album qui marquera un important tournant dans sa carrière, et il n’en a que faire du synthétique. Ici, le son organique des guitares sera mis de l’avant, au profit d’un son folk-rock, qui ne sera pas sans rappeler l’esprit quelque peu hippie et contre-culturel qui caractérise l’artiste depuis ses débuts.

Journée d’Amérique n’est pourtant pas son premier album. C’est son quatrième en solo, précédé de ceux lancés en collaboration avec, entre autres Serge Fiori et sa sœur jumelle Marie-Claire. Toutefois, Journée d’Amérique paraît à un moment où le précédent opus, Double vie, vient de passer une cinquantaine de semaines au palmarès des meilleurs vendeurs. Richard Séguin a le vent dans les voiles.

Avant la fin de l’année, l’album est récompensé du Félix du meilleur album pop-rock. Richard Séguin obtient aussi le billet d’or pour son spectacle, il participe à l’émission « D’accord Dakar » au Sénégal à l’occasion du Sommet de la Francophonie et Journée d’Amérique est certifié platine, avec plus de 100 000 exemplaires vendus.

Le succès de l’album s’étire jusqu’en 1989, alors que Journée d’Amérique vaut à son auteur-compositeur-interprète une prestation au Festival d’été de Québec et la victoire au concours Notre chanson de Radio-Canada.

Offrons-nous donc le plaisir de redécouvrir quelques autres titres de l'album, devenus des classiques, certains dans leur version de l’époque et d’autres revus par un Richard Séguin mûri et épanoui, mais qui viennent toujours autant témoigner de l’engagement d’un géant de la musique québécoise.

Le vidéoclip original d'Ensemble :

Protest Song, sur le plateau de Télé-Québec en 2011 :

L’ange vagabond, tel qu’interprété aux Francofolies de Montréal en 2012 et captées par les caméras de Radio-Canada :

Écoutez nos webradios :

Qu'est-ce que la francophonie écoutait dans les années 1980? En voici un aperçu avec cet éventail de chansons où le synthétiseur est roi et chasse l'optimisme naïf des années 1970 au profit d'un réalisme froid. Heureusement, nous avions La machine à danser de La compagnie créole!

Étienne Daho, Joe Bocan, Luc De Larochellière, Mylène Farmer, Céline Dion, Indochine, Les B.B., Jean-Jacques Goldman, Plastic Bertrand, Les Rita Mitsouko, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

Une grande fête intergénérationnelle de « folkeux », dans laquelle Michel Rivard prend des shooters avec Les sœurs Boulay, Éric Goulet fait un duel de banjos avec Lisa LeBlanc, et Stephen Faulkner fait rire tout le monde avec ses histoires.

Également dans cette webradio : Bernard Adamus, Laurence Hélie, Richard Séguin, Patrice Michaud, Véronique Labbé, Chantal Archambault, Francis Cabrel, Tire le coyote, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.