Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Saint-Patrick 101 : hommage à l'Irlande et à sa musique

Par
Nathan LeLièvre

À la Saint-Patrick, on se donne rendez-vous dans les pubs, on assiste au défilé, on danse au son du violon, de la cornemuse, de la flûte et du bodhràn, et avec juste assez de bière verte, on croit voir passer des farfadets. Mais d’où nous vient cette fête? Comment reconnaître une musique typiquement irlandaise? Petit cours en accéléré sur cette fête et la musique d’Irlande, gracieuseté d’ICI Musique.

Servez-vous une bière et trinquez à la bonne humeur de cette musique celtique invitante qui réunit la cornemuse, la harpe, la flûte, le bodhrán, la guitare et le banjo. Assurez-vous d'avoir de bons souliers, pour vous joindre, entre deux gorgées, aux reel et autres danses traditionnelles.

The Chieftains, Altan, Sweeney's Men, Susan McKeown, Gerry O'Connor, Golden Bough, Loreena Mckennitt, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

Une fête religieuse laïcisée

Non, ce n’est pas la fête nationale de l’Irlande! Le 17 mars, on fête saint Patrick, le saint patron du pays. On lui attribue la conversion du peuple païen irlandais (celte) au christianisme. Il aurait expliqué la Sainte Trinité à l’aide d’un trèfle, devenu par la suite symbole de l’Irlande. C’est entre autres pourquoi le vert est à l’honneur à la Saint-Patrick. On porte fièrement des vêtements verts, on boit des boissons vertes, et des villes éclairent des édifices et teignent des rivières en vert.

Au départ, si la fête était surtout observée par l’Église, avec le temps, elle est devenue une fête civile. Aujourd’hui, c’est un jour férié en Irlande, dont on profite pour célébrer et promouvoir la culture. Les festivités s’étendent souvent sur cinq jours, le tout culminant par un immense défilé dans les rues de Dublin.

C’est à Montréal qu’a lieu l’un des plus importants défilés de la Saint-Patrick en dehors de l’Irlande. Le trèfle figure d’ailleurs sur le drapeau de la métropole.

Celtique ou irlandais?

La musique traditionnelle irlandaise est nécessairement une musique celtique, mais l’inverse est faux. D’autres peuples celtes de l’Europe de l’Ouest, notamment les Écossais, les Gallois, et les habitants de certaines régions d’Espagne et du Portugal, ont aussi leurs musiques celtiques; chacune des régions a ses particularités.

Le répertoire irlandais, lui, est composé d’une multitude de genres : les chansons à boire, les ballades et complaintes (souvent interprétées par de belles voix légères quasi fantomatiques -- pensons à Loreena McKennitt) et la musique à danser (les reels, les gigues, les hornpipes, et les highlands - une version « irlandisée » de la strathspey écossaise), entre autres. Quand ce n’est pas aux paroles en gaélique, c’est à son instrumentation qu’on reconnaît la musique traditionnelle irlandaise : la guitare, le violon, la flûte, l’accordéon, la cornemuse et le bodhràn, entre autres, sont omniprésents. Le son s’apparente à celui de la musique écossaise, mais s’en différencie par l’ornementation des musiciens, question de tradition.

Au Canada, démographie et descendance obligent, c’est surtout dans les provinces atlantiques qu’on entend résonner l’Irlande dans la musique, et ce, non seulement à la Saint-Patrick, mais toute l’année durant. Toutefois, l’un des groupes canadiens à avoir connu un succès notable en exploitant ses racines irlandaises nous vient de Lakefield, en Ontario : Leahy.

La gigue irlandaise

Force est donc de constater qu’une vaste part du répertoire irlandais incite à la danse. La culture de la danse irlandaise (et écossaise, forcément) se transmet de génération en génération dans les provinces de l’Est canadien. Et on danse lors de cèili (prononcé ké-li), le mot gaélique irlandais qui désigne un rassemblement. Dans les années 90 et au tournant des années 2000, la gigue irlandaise jouissait d’une popularité inouïe à l’échelle planétaire, grâce à des spectacles comme Riverdance, Lord of the Dance et Gaelforce Dance, entre autres. En dehors de ces spectacles à grand déploiement, toutefois, de nombreux groupes ont contribué, et contribuent toujours aujourd’hui, à perpétuer la tradition de la gigue irlandaise, qui exige une dextérité podale hors du commun et qui impressionnera toujours. C’est sans doute un effort de démocratisation et d’en assurer la pérennité : vous constaterez qu’on se permet parfois de giguer sur une musique autre que celles du répertoire traditionnel!

Du trad aux vedettes de la pop

L’Irlande ne nous a pas donné que sa musique traditionnelle. L’île d’émeraude a aussi vu naître de grands noms de la chanson pop-rock : U2, Van Morrisson, Thin Lizzy, Skid Row, The Cranberries, The Corrs et quelques éphémères « boybands » aussi (Westlife et Boyzone), sans oublier la chanteuse nouvel âge Enya.

Vous cherchez une trame sonore pour votre St-Patrick? La webradio O’Irlande vous offre un mélange d’airs enlevants et de mélodies éthérées qui nous transportent vers ces paysages verdoyants, dont la musique témoigne d’un riche héritage.